AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 4 Juin - 11:37

pauvre paumé.
à s’demander, à s’poser les mauvaises questions. il est paumé l’homme.
pourquoi moi ? pourquoi pas quelqu’un d’autre ? pourquoi y’aller ? pourquoi s’y presser ? pourquoi courir ?
arrête de courir, arrête, c’est ridicule.
il est ridicule l’autre, à courir dans les rues de la ville corse, la capuche qui saute sur l’dos, et les bottes à peine fermées.
il est pas censé être comme ça, lui. lui, il est censé être composé, calme. il est censé réfléchir à la situation avant de s’y plonger comme un con. pourtant, c’est bien lui, ses cheveux orange qui s’balancent sur l’arrière de son crâne, et qui court. court.
vas-y, vas-y, court. bah ouais, au cas où il serait vraiment en danger.
si ça s’trouve il l’est pas. si ça s’trouve, il est juste torché, andrea.
mais il court, felice. parce qu’après tout, on sait jamais.
il bouscule les gens, l’malade. il bouscule, il s’excuse, il repart. et sa course, elle est effrénée. parce que quoi, qu’est-ce qu’il s’passera s’il est vraiment en danger ? lui, il a pas envie de l’perdre. il est trop important. même qu’en souvenir.
un souvenir, c’est important. ce souvenir là, particulièrement.
il s’arrête enfin, le gars à la capuche. il est arrivé à destination. plus besoin de courir. il la remet. sa capuche. il le voit, l’entrepôt. il regarde les textos.
s’il est là, putain, ça va barder. sérieux. sérieux.
il attend pas. il rentre.
les gars, ils le voient. ils le connaissent pas. mais pas besoin de le connaître, felice. les yeux cachés par le haut de la capuche. un bas de visage pas content. du tout.
et il est là, andrea. putain. c’était pas des conneries, ces messages. il est encore entier. mais la scène,  là, devant lui, elle lui donne envie de gerber. les mecs. faut pas s'frotter aux gens comme ça. pas comme ça. c'est répugnant.
et il sert les dents. parce que merde. faut pas le toucher lui. surtout pas lui quoi. et surtout pas eux. il est trop bien pour eux.
il utilise pas trop ses poings, felice. mais là, là, ça l’démange. cassez vous. il lance. c’est violent. ça tranche l’air. résonne. et c’est très calme en même temps. trop. calme.
et ils s’barrent les autres crevards. en courant.
ouais. c’est votre tour de courir. loin. très loin de moi.

il court plus, felice. mais il s’approche, doucement. d'andrea. seul. au milieu de l'entrpôt. putain, mais sérieux andy ? pourquoi t’as… mais il peut pas s'énerver contre lui, felice. il peut pas. ça va ?
bah ouais. parce qu’il est faible, felice. face à andrea. il l’a toujours été.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 4 Juin - 13:07

die young. c'était à peu près ça le bail en y pensant bien, c'était à peu près ça l'idée de base, si tant bien est que c'était une idée. c'était le bon en avant, c'était la soirée délurée façon pétard allumé. et encore une fois andrea y se retrouve là, l'cul entre deux chaises, l'envie de vomir, l'envie de partir et de pas finir en martyr sur un crucifix. il sait pas trop comment se défendre parce qu'il a trop poussé sur l'alcool et qu'en plus ils sont quoi ? trois. trois ou quelque chose qui s'en rapproche, il arrive plus à compter et c'est un miracle qu'il ait pu envoyer des messages. il attend. il attend et ça lui vole des baisers, ça passe une main dans le creux de son dos, ça frôle ses fesses. il repousse, il rit un peu pour pas trop paraître sur la défensive. andrea il flippe sa race pour une fois. il se jure intérieurement de plus la faire enfant aveugle qui suit l'odeur des bonbecs. il jure sur le mauvais dieu qu'il prendra en considération toute sa bêtise, qu'il la traitera pour qu'elle s'améliore. demain il aura oublié, demain il aura zappé et rebelote pour la sotte. froncement de sourcils, il entend pas trop, ça bourdonne dans ses oreilles, ça fait ding putain de dong et ça l'empêche de bien réagir. il a le dos bien calé sur le mur, à pas oser se laisser glisser, histoire de pas finir le corps en charpie. il feront peut-être rien, ils feront sans doute rien. mais andrea il est du genre prévenant, avenant et complètement dans les vapes. il arrive pas à mémoriser leurs traits, il pense à felice très fort qui devrait pas tarder, qui rend ses nerfs encore plus à vifs. il l'attend pas sur un cheval en argent, juste sa présence ça devrait être suffisant.
puis ça se.
ça se cause. ça se vide. ça s'engueule peut-être aussi. andrea là il est trop fasciné à regarder ses chaussures, à sentir sa gueule pâlir en l'entendant arriver. il veut pas l'décevoir c'est plus fort que lui. il veut pas se dire qu'il a baissé dans son estime, qu'il est plus le gosse chiard qu'il a pu connaître. qu'ils ont grandi. felice c'est son plus grand déni et sa plus grosse peine de coeur, du genre qui se plante à l'aiguille pour en faire une poupée vaudou, du genre coriace qui veut pas partir quand il enlève la crasse. la lèvre mordillée à outrance, il arrache un bout de peau, saigne un peu et sent le fer lui emplir le palais. dégueulasse. il est deux heures du matin, ou moins, ou plus. il s'approche, il voit ses jambes longues s'étirer, toutes fines, du fil de soie.
- merci. qu'il souffle tout bas, un peu honteux et seulement maintenant qu'il le percute. ses doigts se détendent, lâchent les briques, il pousse un soupir avant de laisser tomber sa tête en arrière. il papillonne des paupières, fait danser ses cils. il se tait andrea, sans doute un peu trop. parce que felice c'est ça aussi une piqûre calée dans les veines, de quoi calmer la bête trop propice à se prendre des balles en plein front. ouais ça va, mieux. y sourit. il le regarde enfin, avec ses cheveux d'un orange flamboyant. il a encore changé de couleur. ça le fait rire, tendresse d'antan qui s'abat sur sa gueule.
- jeee... sais paas. j'croyais que ça allait être tranquille. bah j'ai été con voilà. il parle pas plus fort, c'en est presque monotone, il est trop occupé à chercher les nouveaux détails sur sa gueule de poupée lisse. y se fait sans doute un collage pour se rappeler ce qu'ils étaient, ça l'empêche pas de garder cette mine à moitié solaire. j'suis désolé, vraiment. y'a bien que devant lui qu'il s'excuse en se foutant presque à ses pieds, sauf que là il évite sous peine de dégueuler. vraiment... vraiment... beaucoup. c'est maladroit, gauche comme un rejeton qui essaie de marcher. y regarde à peine derrière son épaule, porte claquée qui fait un ramdam pas possible. il continue de prendre appui sur ce coin de mur. quel con.
- j'te revaudrais ça.
même s'il sait pas comment. même s'il a jamais su. même s'il saura jamais avec felice.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 4 Juin - 13:34

il le regarde, andrea. il est par terre, andrea. et ça lui donne envie de retourner courir après les autres bâtard et de leur exploser la face.
mais il le fera pas, felice. parce qu’il est calme felice. et qu’il sait retenir ses pulsions. putain, heureusement. dans des cas comme ceux-là. heureusement.
il est par terre, andrea. et ça le blesse, le pauvre malade aux cheveux oranges. parce que merde, il aurait pu arriver plus tôt. si ça s’trouve il aurait pu carrément empêcher ça. il aurait pu empêcher qu’andrea, il s’retrouve par terre. comme s’il venait d’être ruiné.
il voit bien que sa présence, il la remarque, andrea. et ça, c’est bien. c’est bien ça.
regarde, j’suis là andrea. j’suis venu.
t’es en sécurité maintenant.

il le remercie, andrea. et felice, il hoche la tête seulement. parce qu’il pourrait dire, ouais, que c’est normal. mais si seulement il savait à quel point ça l’est pas, andrea, normal. felice, c’est pas le gars qui va aller sauver le cul des gens qui se mettent dans les emmerdes.
t’es une exception connard.
il a été con, qu’il dit, andrea. et l’autre, il sourit. ouais.
ouais, t’as été con mon beau. t’as été carrément débile.
et felice, il se surprend à penser que s’ils étaient encore ensemble, ce serait jamais arrivé. et felice, il aime pas ce genre de pensée putain. ça l’emmerde de penser ça. parce que c’est un souvenir andrea. et qu’il aimerait bien qu’il soit moins présent, moins là.
andrea, c’est le gars qui lui fait se souvenir, tous les jours, que ouais,  à un moment, le pauvre gosse aux cheveux multicolores, il a été faible. tellement. tellement. faible.
souvenir trop vivant. trop.
puis il s’excuse andrea. et l’autre, l’autre il veut pas qu’il s’excuse. s’excuser de quoi ? non. non, il a pas à s’excuser. juste. juste qu’il reste tranquille. qu’il arrête de se mettre dans des coupe-gorge desquels il a besoin de lui pour sortir.
et felice, il commence à se sentir bizarre. il a besoin de partir, de sortir. parce que merde, il est pas censé être là. pas qu’il l’évite, andrea. non. pas vraiment. mais un souvenir, c’est un souvenir. et le souvenir d’un amour fort comme celui là, faut pas qu’il soit trop présent. c’est pas bon. du tout.
et il se lève, andrea, il essaye. il s’appuie.
et il pourrait l’aider.
mais il refuse de le toucher. il refuse de même trop l’approcher. de l’approcher plus que ça.
c’est dangereux. c’est hors limite.

alors felice, il fait le lâche après avoir joué à superman. et il s’éloigne. il lui tourne le dos. il s’éloigne, s’en va.
j’me casse. tu me fais peur. j’ai peur de ce que je peux être si je reste trop longtemps avec toi. de ce que je pourrais faire.
la main sur la porte de l’entrepôt, il fait une pause avant de la pousser.
de la pousser.
de la pousser.
putain, c’est quoi ce délire.
des bruits de chaînes, de l’autre côté. un cadenas probablement, au bout.
les enflures.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 4 Juin - 15:22

felice il a toujours été doué pour des tas de choses ; pour bien répondre aux profs, pour se taper des vingt sur vingt, pour la jouer grosse tête qui pète les burnes aux autres, pour avoir des idées farfelues parfois. n'empêche qu'y'a un truc dans lequel il a toujours excellé ; l'silence. le silence chez felice c'est comme une seconde nature, c'est une partie de néant qu'il traîne dans un trou béant, c'est dans sa bouche, dans son corps, dans son âme flottante qui se traîne en boulet de peau sans but. parce qu'il dit rien, et il aurait sans doute préféré se faire engueuler andrea, au moins il saurait, saurait exactement ce qu'il pense. il sait pas. il sait pas. il saura jamais. et à bien y songer, il croit se souvenir qu'il a toujours été comme ça, propice au blanc, au malaise, au rien qui rend la paranoïa plus grande, au néant qui attire pour pas recracher après. il fait que le regarder, à se demander ce qu'il va bien pouvoir branler. il va rentrer c'est sûr, dormir aussi, culpabiliser ; carrément. son ventre fait le boxon, il a pas assez bouffé et ça lui donne de la chaleur qui l'étouffe, qui fait rougir ses joues sans qu'il puisse dire ouf. et y'a l'autre, l'autre avec ses cheveux flashys qui veut se tirer parce qu'il a rien de mieux à faire, ça se résume à ça, bonjour et au revoir.
pas c'te fois.
pas c'te fois parce que le monde il s'en mêle, parce que les lois cosmiques se foutent de leurs gueules et elle décide de pas leur faciliter le boulot. c'est fermé de l'autre côté, et en l'entendant râler, andrea il sent un frisson froid lui parcourir les vertèbres. il arrive à tenir sur ses deux guiboles, il titube plus vraiment, il a pas décuvé mais c'est pas mal pour un début. il essaie d'aider, d'y mettre son grain d'sel pour faire foirer la mécanique. une fois, deux fois, il pousse, il tire de toutes ses maigres forces. ça tremble, ça s'ouvre pas. ça le fait rire nerveusement un coup puis un autre.
- j'crois qu'on appelle ça l'destin. y se marre franchement, il évite de trop dévoiler sa gorge pour pas paraître décérébré. il saigne encore un peu de la lèvre, il dégage la grosse goutte rouge d'un coup de langue et se remet à. puis il abandonne, il fout un coup de pied dans le métal, dépité. PUTAIN D'MERDE ! soupir, il pose sa paluche à plat sur le mur - encore, éternel ami dans les situations les plus cocasses. la tête un peu basse, la bile commence à se faire un chemin vers sa trachée, il inspire profondément, tape dans les exercices pour pas se laisser aller. pas devant felice ; plutôt crever. y zieute ailleurs, entrepôt à la con plein de bordel, plein de caisses qui s'entassent, de lumières factices et de froid. l'est plus très malin andrea avec son tee-shirt un peu déchiré, un peu défoncé, et l'reste d'un peu de maquillage qui dégouline sur ses joues - une pauvre pute battue.
- jeeee... pff. il essaie d'enlever le gris qui s'est éparpillé sur ses pommettes, il s'adosse à nouveau, pas assez courageux pour se battre, à regarder le premier amour se débattre. j'crois qu'on va pouvoir rejouer huis-clos de sartre. relativiser, chercher l'bonheur un peu ailleurs c'est dans ses normes, c'est dans ses dogmes. il se permet de le toucher, de passer le bout de ses doigts sur son avant-bras, arrêter le massacre avant qu'il s'énerve - faudrait plutôt qu'il s'abatte sur le fautif. j'aurais dû laisser l'rôle de la princesse en détresse à quelqu'un d'autre. parce que de prince charmant, il en a que le titre felice, pas tout ce qui en incombe, pas la passion sourde qui devrait le manipuler. il serre un peu le tissu. sans doute que dans le fond il voulait pas qu'il prenne la poudre d'escampette comme ça. sans doute que cette porte fermée, ça le rend égoïstement heureux.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Lun 5 Juin - 23:03

il tape, il frappe, il pousse, tire. putain. ils sont enfermés.
les gars, il veut toujours les claquer. mais plus violemment maintenant. pas pour la même raison.
andrea est encore au fond, mais il le sent, felice, qu’il se lève. il sent qu’il s’approche. trop. putain trop. reste loin Andrea. sérieux. sérieux reste loin de moi.
mais Andrea, il s’approche. et il essaye de l’aider, felice. d’aider la pauvre âme qui sur le moment, a juste envie de le fuir. pas de partir parce qu’il est fatigué. pas parce qu’il a d’autres personnes à voir, d’autres choses à faire. non.
non, juste pour s’éloigner. loin.
loin.
mais andrea, il pousse, et tire, aussi. felice, il sait pas ce qu’il s’passe dans son crâne. peut-être ouais, que lui aussi, il veut se casser. il comprendrait, felice. qu’Andrea, il veuille partir. loin de lui. parce que lui aussi, il ressent ça.
c’est pas bien, pas bien, d’être enfermé, là. c’est pas une bonne idée. c’est pas sain. putain, c’est pas sain quoi.
et il parle de destin, andrea. et Felice, il pourrait rire, sarcastiquement. destin mon cul. des p’tits cons qui se croient drôle. mais merde, ils connaissent pas, ils savent pas. y’a certains trucs, dans l’passé, faut pas les remuer.
jamais.
et là, là. enfermé avec lui. il est remis au goût du jour le passé. trop.

felice, il remarque ses lèvres, à andrea. le sang. mais il réagit pas. parce que c’est pas son rôle. plus. ça l’est plus. son rôle. alors il laisse andrea faire.
et andrea jure.
et merde, il est canon andrea. quand il jure. quand il perd un peu, beaucoup, contrôle sur lui-même.
parce que felice, c’est la glace, et qu’andrea, c’est le feu. et que c’est putain de pathétique tellement c’est cliché.
et felice, il arrête de l’regarder, andrea. parce que c’est douloureux. parce que s’il continue, il sait pas quand il arrêtera.
et il se remet à pousser. pousser.
parce qu’il faut qu’il sorte là, là, ça devient oppressant cet endroit. il est pas claustrophobe felice. mais il aime pas trop ça, les endroits trop fermés.
et puis y’a contact. y’a cette main, trop familière, sur l’avant-bras. un arrêt total de mouvement. un arrêt total de fonctionnement du cerveau, aussi. parce que merde, pourquoi ?
et puis y’a une putain de comparaison à une princesse en détresse qui sort de sa bouche, à andrea.
et felice a pas envie de rire, non. non, felice est pas dans l’esprit pour rire. t’aurais dû filer le rôle du chevalier servant à quelqu’un d’autre.
oui. surtout.
parce que y’a toujours cette question.
pourquoi moi ? putain andrea, pourquoi moi ?
et il a pas répondu.
parce que peut-être qu’il a pas la réponse.
felice non plus, y’a des questions auxquelles il sait pas répondre.
beaucoup.

il s’arrête. felice.
il s’appuye, dos au mur. putain. il répète. et il se retourne vers andrea.
dégage sa main.
parce qu’il veut pas de ce contact.
ou peut-être qu’il le veut trop.
et il les regarde, ses lèvres. à andrea.
tu saignes. aux lèvres. ils t’ont frappés ? le ton calme.
mais felice, y’a ce truc qui bout au fond de lui.
pas de la haine. c’est pas violent.
c’est du dédain. du dégoût.
parce qu’andrea, personne a le droit de le traiter comme ça.
personne.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Mar 6 Juin - 16:36

y devrait regretter andrea, y devrait se dire que c'était pas futé ni franchement bien engagé. pourtant y'a tout autre chose qui se met en place, comme une sorte de fierté malhabile qui le pousse à sourire bêtement, qui lui fait garder ce rictus d'idiot que felice pouvait croiser de temps à autre quand ils étaient plus jeunes. il le rendait con, plus con encore que le plus grand des cons de conville. et la gravité, tout de suite, elle lui pique le bout des doigts, les jambes, ça le pousse à s'assoir sur le sol froid et poissard de cet endroit qu'il a plus trop l'occasion d'admirer maintenant. il dévisage l'autre de haut en bas, sans trop se demander pourquoi. il le regarde et ça lui file comme un frisson dans le creux de la nuque, ça se rappelle peu à peu, ça lui rappelle. rappelle le souffle qui bute contre son cou, les paroles murmures dans le creux des oreilles. le silence. le beau silence qu'il savait sublimer avec son air dépité. ce silence qu'il rendait plus sourd encore. felice c'était le roi. felice ça l'est toujours. il l'écoute, il se remet à pincer sa lèvre, regrette dès que ça tire un peu trop et dégage la goutte vermillon qui s'y remet. c'est foncé, c'est pas bon. tant pis il avale et il se met à jouer avec ses doigts, y regarde chaque détail, se dit qu'il pourrait changer ceci ou cela. sa pensée elle va foutre n'importe quoi, et c'est pas que l'alcool qui le pousse à faire ça. inspiration profonde, il penche sa tête sur le côté.
- hm hm. nan. j'ai juste t'sais, l'habitude de m'bouffer moi-même alors bah... ça donne ça. pas cool, c'est même pas bon en plus. no shit sherlock qui se prend pour une tête. ça le fait glousser à nouveau, c'est l'euphorie délibérée, les nerfs qui se mettent à s'entrechoquer pour ces retrouvailles bâclées. y zieute rapidement autour de lui, y'a des fenêtres qui sont très hautes mais ouvertes. faudrait peut-être se créer une corde avec des bouts de rêves, ça pourrait marcher. soupir. pis - huh - si, c'rôle te va bien quand même. si ça peut t'rassurer... j'ai essayé d'contacter pas mal de monde avant de v'nir vers toi. j'sais qu't'es un oiseau d'nuit alors... alors bah - roulement d'yeux. y voudrait s'allonger mais ce serait pas très poli ni approprié, il retient toute l'osmose infâme qui lui remonte dans le bide pour mieux descendre, il baisse la tête, enroule ses bras autour de ses côtes. inspiration, expiration. faut pas se mettre en spectacle devant felice, faut pas le décevoir, faut pas qu'il puisse tout percevoir. faut que.
- ça sert à rien d's'acharner. un temps, il mordille sa langue, la relâche dans une supplique à mi-comique. j'suis désolé, genre... vraiment. y pourrait se mettre à chialer s'il était pas autant lancé dans son délire débridé. une main fébrile se glisse dans sa tignasse martelée, décolorée puis pleine de pigments. y se sent comme un enfant qu'aurait abusé de bonbons un jour de fête, comme un enfant qu'aurait fait une connerie assez grande pour accuser l'chien. j'suis content d'te voir quand même. désinhibé, petit étirement des lippes rougies qui ressemblent à deux cerises bien mûres. dans d'aut' circonstances ç'aurait été mieux mais... bah. faut croire que j'ai l'chic pour pas faire ça trop bien. j'crois ? bref. il se laisse tomber en arrière mollement, tout son dos prend la droiture et la force du béton. il s'attarde sur le plafond, sur les craquelures, à presque les compter s'il était pas tant concentré à écouter chaque respiration d'l'amour perdu. ça le fait ricaner. pitoyable mais sauvé.
- vie d'cooooooon.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Mar 6 Juin - 22:15

il est appuyé contre l’mur. il a abandonné l’idée d’sortir. pour l’moment. l’idée c’est d’rester loin. émotionnellement, physiquement, de la masse bourrée à côté de lui.
il est bourré putain. bourré, là, souriant comme un débile. et il arrête pas de passer sa langue sur ses lèvres. et puis merde, felice, c’est un gars secret, discret, ça veut pas dire qu’il ressent rien. ça reste un mec.
fais chier c’gars.
et il t’parle de trucs incompréhensibles. d’où il aime se bouffer ? qui aime se bouffer ? il est torché, andrea. c’est clair. mais pourtant, y’a felice, qu’est là. posé sur le mur. et il l’écoute. délirer. il a abandonné l’idée de l’regarder, andrea. trop douloureux. trop d’efforts pour rien. alors felice, il fixe devant lui. y’a rien, juste le vide de l’entrepôt.
y’a sa voix, si. ça emplit l’endroit. de conneries. putain, que des conneries. mais c’est là. et ça fait presque du bien, de l’écouter. c’est apaisant presque. parce que c’est l’habitude. d’avant. avant, ils avaient l’habitude de parler.
ouais. enfin. andrea parlait. lui l’écoutait.
comme là, comme aujourd’hui.
il soupire, andrea. et felice, il retourne pas la tête vers lui, mais il baisse la tête un peu, le regard au sol. et il attend. il attend parce que merde, y’a rien d’autres à faire. dans son esprit, y’a rien. c’est vide. y’a la voix, les paroles d’andrea. c’est tout. et felice, il sait pas, s’en rend pas compte, fait pas attention. y’a sa mâchoire qui se sert. parce qu’il insiste, andrea. il insiste.
il le connaît, trop. un oiseau de nuit hein ? ouais.
ouais andrea ouais. c’est comme ça qu’je sais où tu bosses.
ça, il le dira pas, felice. parce que comment lui dire ça, à andrea. il peut pas. il veut pas. il le fera pas. il a peur de le blesser. et puis, quelque part, encore, felice, il aime se dire que c’était pas lui. pas andrea. et que même si c’est lui, c’était pas. genre. lui.
parce que le gamin dont il est tombé amoureux, felice, il ferait pas ça.
jamais.
il s’excuse encore, andrea.
et felice, il a envie de s’asseoir à côté de lui, de l’prendre dans ses bras, et d’lui dire d’arrêter. d’arrêter parce qu’il a pas de quoi s’excuser.
la blague.
il le fera pas, non. oh non, il le fera pas, felice. c’est trop proche, trop de proximité. trop dangereux. trop. non. mauvaise idée.
et il est content de l’revoir, felice. c’est c’qu’il dit. felice, ça le fait sourire. parce que lui aussi. lui aussi il est content. frustré, énervé, dégouté. mais content. comme un con.
parce que quelque part, ils sont dans un entrepôt. fermé. personne peut entrer,à part avec les clés. et ils peuvent pas sortir, eux.
et que même si, même si. felice il aime pas être bloqué. il aime pas que quelqu’un décide à sa place de quoi faire. et quand.
même si.
c’est avec lui qu’il est bloqué. avec lui.
alors finalement ouais, il s’assoit, felice. à côté d’andrea.
plus proche qu’il avait prévu à la base.
il le regarde toujours pas. il regarde devant lui. quitte à passer la nuit ici. c’est bien qu’ce soit avec toi.
et c’est tout c’qu’il dit, felice. parce que felice, il est pas doué. avec les mots.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Jeu 8 Juin - 16:10

- ouais c'est sûr. tu pourrais genre... être en plein milieu d'un combat d'alligators. ou d'chiens enragés, ce s'rait sans doute plus crédible.
il rit un peu, reste bien couché sur son reste d'humanité. soupir. ses paupières se ferment, inspiration profonde pour faire parvenir l'air pas trop toxique dans ses poumons. ça lui rappelle presque un peu. un peu comment ça butait contre sa bouche, un peu comment ça s'échouait dans le creux de sa nuque, un peu comment ça marchait avec felice quand les mots c'était bon qu'à jeter. un peu comment ça marchait quand il comptait chaque vertèbre. quand il enlevait, quand il dégageait, quand il se crevait la chair à vouloir devenir la sienne. l'avant-bras droit calé sur son front, il fronce les sourcils, il laisse. laisse aux autres le soin de faire du bruit. ça tangue à gauche, à droite. c'est l'alcool qui doit s'évaporer à un moment ou à un autre. ç'aurait pas dû être lui. sans doute qu'il regrettera bien comme il faut dès demain matin quand la gueule de bois lui claquera sa main en pleine joue. pincement de lèvre inférieure, torture, torture puisque ça l'gêne de se taire autant. c'est trop de temps sans l'avoir recroisé, c'est trop de temps sans avoir pu laisser la plaie pas trop s'infecter. c'était un accord commun pourtant. c'était un accord. et ça laisse cette amertume bien hardcore s'épancher dans sa gorge. le premier amour ça peut pas se laisser sans y faire quelques retours.
- et donc... il baille andrea, baille à s'en décrocher la mâchoire et à sentir des larmes perler dans le creux de ses yeux. il se fait violence pour se redresser, pour s'assoir et entamer une conversation pas si mal, même carrément banale. manquerait plus que la table, que le café, et tout pourrait bien se passer. il y arrive. en galérien, mais il y arrive. bien en tailleurs, à tirer sur le tissu de son tee-shirt pour effacer les traces sur ses joues - y'a des soirs où elles sont bien rosées, exposées sous les projecteurs du bar. j'ai pas eu d'invitation d'mariage de ta part. du couuuup j'imagine que t'as pas encore d'la marmaille pour te coller hein ? espoir ô bel espoir qui s'éteint quelque part. il se sent comme un gosse qu'on aurait laissé trop longtemps devant une pile de jouets. l'est tombé amoureux en levant l'oeil, en croisant le plus parfait qui saura le réconforter les nuits d'orage.
- enfin genre - à pas vouloir lui faire croire qu'il fait du repérage. faut faire comme les chouettes potos sur la belle photo souvenir. faut sourire et puis rire, puis dans le meilleur des cas raconter de la merde sur le présent, sur le passé, sur les mésaventures effacées. laisse - c'tait pas - très - 'fin. mots coupés, le roulement d'iris qui se termine sur la tignasse de felice. il a envie de passer une main dedans, y foutre le bordel comme il a pu boulotter ses nerfs à vif. à la place son front tombe sur son épaule, y'a son parfum qui vient lui chatouiller les narines.
- y'a bien quelqu'un qui passera d'main matin. perte d'insouciance qui venait déformer sa bouche. au pire y'a plus qu'à tabler sur la survie. j'suis pas grand connaisseur... alors je m'sacrifie si t'es au bord de la famine.
c'était toujours felice avant les autres, d'toute manière.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Ven 9 Juin - 8:25

c’est une révélation pour personne.
felice, y’a quelque part, entre ces poumons, y’a un truc. et c’truc, il bat.
doucement, lentement. difficilement.
mais il bat.
et quand andrea et là, à côté de lui. ce battant, il bat plus fort, un peu.
c’est physique. c’est pas de l’amour, plus. peut-être un peu. c’est physique. surtout. parce que felice, il est mal à l’aise, et dans son élément à la fois. parce que felice ça le blesse de rester là, et ça le guérit aussi, un peu.
parce que l’passé, il a laissé cette blessure, cette plaie, béante. et que revivre dans le présent, cette plaie disparaît, doucement. le fossé. disparait.
c’est lui qui l’a mis. le fossé. c’est felice. probablement qu’andrea, ça le dérangeait pas, de reparler à felice. peut-être même qu’il aurait voulu le revoir.
pas felice non. pas lui. c’était trop frais. trop douloureux.
un souvenir qu’il voulait oublier.
felice veut oublier qu’il a été amoureux.
l’amour, c’est l’truc de ces parents. l’amour c’est l’truc qui lui a gâché la vie. l’amour, c’est l’truc qu’est censé unifier les coeurs, et qui lui a plomber le sien.
d’abord les parents.
puis andrea.

andrea, il essaie de faire d’l’humour. normal. c’est andrea.
andrea torché, il fait de l’humour.  mauvais. mais au moins il essaie. lui.
il s’relève, et felice le regarde que du coin de l’oeil. il veut pas l’regarder clairement non. non, pas directement. et puis de loin, comme ça, juste par coup, il arrive à décerner sa silhouette. quelques bouts. le reste, il le reconstruit automatiquement dans sa tête.
grâce aux souvenirs.
parce que dans ses souvenirs, y’a que lui. et y’a jamais eu que lui.
andrea, il se r’met à parler.
et felice sourit, même avant d’entendre c’qu’il a à dire. parce que c’est andrea. et qu’il peut pas s’en empêcher, de parler.
et il arrête de sourire, quand il entend la question.
bah non. non. il a pas trouvé quelqu’un non.
t’es tellement présent, tout le temps, que non. j’ai retrouvé personne. non.
l’amour, c’est plus son truc, à felice.
il voulait oublier c’que c’était, de ressentir des vrais sentiments pour quelqu’un.
putain andrea, pourquoi tu viens tout gâcher.

et andrea, il pose sa tête sur son épaule, à felice. et felice, il s’étonne de pas réagir.
de pas se tendre, de pas prendre peur. de pas s’casser. non, felice il reste là, le front d’andrea posé sur son épaule.
andrea parle, encore.
et felice, cette fois, il le regarde. vraiment. de toute façon, il peut pas l’voir, andrea. alors felice, il sourit.
et il pose sa main sur sa tête, à andrea. il passe ses doigts dans ses cheveux.
et c’est tellement normal que ça lui fait peur.
c’est tellement habituel que ça lui fait mal.
mais il le fait.
parce que ça fait trop de bien.
et il les caresse ses cheveux, doucement. t’es fatigué ?
il a toujours été comme ça, felice. jamais répondre aux questions.
toujours s’assurer que les gens à qui il tient vont bien.
que les gens qu’il aime, vont bien.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Ven 9 Juin - 16:05

il s'tait. il s'tait felice. il s'tait parce que se taire ça fait partie des commandes habituelles. y devrait pas s'en étonner, y devrait même pas se vexer andrea pourtant ça arrive à le prendre quelque part dans des artères, ça arrive à le choper, à faire un peu mal, assez pour qu'il s'en morde la joue - à défaut de la bouche. il inspire profondément, il profite. parce que. c'est là que ça se déroule, ça passe dans ses cheveux, ça lui refile un frisson tellement délectable que son ventre se creuse et que son dos tape dans une cambrure de quelques centimètres. il le sent dans chaque os, dans chaque muscle qui se niche dans ses racines. l'aise, l'aise tellement grandiose qu'elle le rend plus amorphe encore. il capte plus trop le froid, ni la grandeur de l'endroit qui rend leurs paroles plus violentes. y'a que des murmures, y'a qu'une question pour le faire sourire bêtement, naïvement. il oublie l'reste, il oublie les gens, il oublie même l'amant au doigt déjà tailladé par une alliance. l'est pas bon l'effet felice valery, c'est comme une tempête qui s'abat sur un minuscule village. il en reste plus rien. seulement des souvenirs éphémères qui viennent s'ancrer à certains endroits. y'a son odeur, cette douceur qui s'en dégage, cette chaleur discrète qui vient s'enrouler autour de son cou, prête à le serrer.
- un peu. il sait pas trop s'il est claqué ou non, andrea. il est plus trop là de toute manière, il flotte sur un foutu nuage à la con bien blanc et bien cotonneux, il a pourtant bien la gueule plongée dans le mur. y'a rien de logique à tout ça. ça l'emmerde sans doute. mais il est assez cuit pour passer rapidement à autre chose. il reste, le front bien calé sur l'épaule, il veut pas le bouger, il est bien là, juste ici, pas ailleurs. là. même si dans une autre pièce ç'aurait été plus agréable. sous un ciel plein d'étoiles étouffées à cause de la pollution. sous un plafond moins haut, ou pas loin de l'océan, à écouter les vagues s'échouer contre les rochers. y recommence comme avant, andrea, sa main s'accroche à l'avant-bras le plus proche de l'autre. il s'amuse avec deux doigts, à les faire marcher tout du long, de la paume jusqu'au coude.
- p'tain j'ai oublié de filer d'la flotte à ma plante verte... énième soupir. sa tête se redresse, c'est son menton qui lui permet de garder le cou bien droit, encore appuyé sur cette épaule. cette épaule c'est sa bouée, cette épaule c'est sa porte de sortie, c'est son adieu à cette banalité obligée. il peut le regarder, de près.
il est trop beau pour lui, felice.
- elle va crever. haussement d'épaules. c'est triste, nan ? j'dois pas être fait pour garder une plante verte. c'est pas faute d'avoir une meilleure amie proche des légumes, des fruits et de la team green peace. à y songer, ça le fait marrer de façon distraite, ça fait pétiller ses yeux sombres d'une lumière à mi-éteinte, une bougie qu'on aurait laissé traîner trop longtemps sur le bord de la route. t'as des plantes vertes, toi ? tête penchée sur le côté. les deux doigts s'arrêtent pas de bouger, ça lui occupe l'esprit, ça devient n'importe quoi. ça a plus de sens. comme la princesse et son chevalier, comme toute sa chienne de vie qu'il a du mal à tirer. comme appeler felice pour un sauvetage de décérébrés.
- ça t'va bien. le orange.
d'l'ambre qu'aurait été abandonnée dans l'ombre.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Ven 9 Juin - 18:01

c’est terrible, c’qui lui arrive, à felice. parce que tout dégringole dans son esprit. et il a juste envie d’être bourré.
ouais, il aimerait que ce soit juste des actes d’un type qu’a trop bu. mais c’est pas le cas. pas dans son cas à lui. andrea ouais. andrea, il agit comme ça, parce que. mais pas felice.
felice est sobre.
et felice est désespéré.
parce qu’il arrive pas à s’prendre la décision de l’enlever, sa main. parce que sa main refuse. sa main est très bien là où elle est.
et felice, y’a tout son corps qui se tend vers lui, vers l'âme tentatrice. et y’a tout son esprit qui lui cri de courir. loin. loin. très loin. genre, de s’transformer en hulk et de casser les murs, quitte à.
et il est fatigué, un peu, qu’il dit andrea. ça enclenche une nouvelle caresse sur les cheveux. parce que
dors, dors, andrea. j’serais encore là demain.
pitoyable.
et andrea, il pose ses mains sur son avant-bras, à felice. et felice le regarde, ce contact, mais le sent, surtout. et pas que son avant-bras. tout son corps le sent. tout son corps s’éveille. se réveille, parfois. et le palpitant, il bat trop vite. trop. et il le sent, felice, que c’est pas bon.
que ces poumons, ils sont pas dans une bonne posture.
parce que felice, il a pas fait d’efforts physique, c'est pas ça. pas cette fois. mais son cœur, il différencie pas. pour lui, c’est pareil.
alors il retient une toux. il retient. il sert la mâchoire.
andrea peut pas savoir. pas qu’il est malade, felice. pas qu’il va mourir.
il veut mourir sans blesser. il veut mourir sans laisser personne.
il s’est détaché de sa sœur, de son frère.
d’où il retrouve andrea maintenant ? d’où ? le destin veut s’foutre de sa gueule, probablement.

il pose le menton sur son épaule, andrea. et felice, il sent son souffle sur son lobe, sur son cou. et il réagit pas. non. parce que comment réagir. mais sa respiration s’accélère, doucement. et retenir la toux devient plus compliqué.
putain andrea, tu fais chier.
"elle va crever." qu’il dit. et ça le fait rire. doucement. ironiquement. rire jaune, un peu. parce merde,
ta plante va pas crever, moi si. mais ça, andrea, il le sait pas.
et il continue de caresser, doucement, son avant-bras, andrea. et felice, il y fait attention, mais il essaye d’en faire abstraction. parce que ça le met en danger. lui et son misérable secret.
il peut pas appeler ça comme ça. pas un secret. non.
une santé primitive.
une maladie merdique.
une mort assurée.

et une remarque sur sa couleur de cheveux.
cette couleur, ça fait un an et demi qu’il l’a.
ça fait trop longtemps.
trop longtemps qu’il l’a pas vu.
il tourne la tête vers lui, felice. son visage à quelques centimètres du sien. il voudrait lui dire c’qu’il a sur le cœur.
tu m'as manqué.
que son cœur va le lâcher aussi. au sens propre du terme, pas figuré.
mais il fait rien. il le regarde quelques secondes.
et il tourne de nouveau la tête, le regard droit devant.
et il la pose, sa tête, contre le mur. et il expire. longuement.
il souffle. et il souffre.
putain, si seulement il pouvait tousser.
mais il peut pas. il peut pas gâcher ça.
il veut pas gâcher ça.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 11 Juin - 14:55

andrea il comate. andrea il s'met à rêver à moitié avec des chimères qui peinent à se lever, elle se traîne la patte pour essayer de lui envoyer de quoi tenir, de quoi laisser son squelette déglingué s'écrouler. ça vient pas, pas vraiment, pas trop. jusqu'à ce que felice il s'esquinte une toux un peu foireuse et que ça fasse tout secouer. avec la descente en flèche, ça l'aide pas à rester droit, un peu honorable. froncement de sourcils, il dévisage le paysage qui se fait encore plus vide qu'avant. il se rend compte de la hauteur, de l'écho possible et faisable, pire qu'un hurlement dans un fossé dont les murs peuvent rebondir à foison. ils sont coincés, et c'est pas le moment de dormir. il sort son portable de sa poche, il fronce les sourcils andrea. parce qu'il a une idée, et pour une fois elle est pas totalement conne ni délurée au point d'attirer quelqu'un d'autre dans un bourbier gigantesque.
- j'suis débile, on pourrait app'ler genre les pompiers... p'tête pas les flics. mais ouais ? nan ? j'sais pas. l'excitation s'est diluée, de la petite drogue minable qui se dissout et lui enlève tout rire, toute envie de sourire grandement en pensant à une barbapapa ou au prochain maquillage qu'il se mettra sur la gueule avant d'entrer en scène. sans doute qu'il est. qu'il est triste. triste au point que ça se perçoive à sa mine de cadavre laissé dans un trou depuis deux semaines. y'a quelques questions qui viennent, il sait qu'il aura pas mieux. il sait pas pourquoi il s'fatigue à parler - parce que bouger sa langue de façon incessante, c'est crevant. il s'en rend compte, il fait tapoter son pouce sur l'écran noir. j'sais pas comment tu fais à t'taire. moi ça m'angoisse. parole plus basse, murmure pour l'avant et pas pour le maintenant. sa main remonte, passe sur l'épaule, vient se nicher dans la nuque, pour essayer de l'écouter. cette pulsation de colibri - il a toujours pensé andrea, que l'animal de felice c'était un piaf, sans jamais s'expliquer, sans doute parce qu'y'avait comme un goût de liberté dans ses gestes aériens et futiles.
- t'as pas l'air d'aller bien. il se sent tout p'tit. épié par le bon seigneur qui se fout de sa gueule popcorn entre les doigts, à en foutre plein sa barbe. il essaie de pas s'y attarder. d'toute façon andrea il a jamais  cru. cru en l'enfer, cru au paradis. y'a que des limbes ici, de quoi s'emmerder jusqu'à ce qu'il vienne nourrir les pissenlits de la voisine.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Dim 11 Juin - 15:27

il l’regarde plus. non, c’est mort.
il regarde devant lui. il pense à rien. putain. il s’dit que ce s’rait bien qu’ils soient encore tous les deux.
et il s’dit aussi, que peut-être, peut-être, ce s’rait bien de passer les mois qui viennent avec quelqu’un.
mais merde, andrea, qu’est-ce que tu m’as fait ?
andrea, il sort son portable. il veut appeler les pompiers, andrea.
t’as envie d’partir ? j’te comprend.
mais felice, il veut plus s’en aller. pas tout de suite, non. pas immédiatement.
il est bien au final, assis par terre, la main d’andrea sur son avant bras.
et il veut pas partir.

et il lui parle de son silence, andrea. ouais. ouais felice est silencieux.
felice a toujours cru au fait qu’il fallait mieux rien dire. que dire des conneries. que dire des trucs qu’on pourrait possiblement regretter. du genre j’veux rester avec toi.
ouais. c’est mieux d’se taire.
andrea, il lève sa main, la pose dans sa nuque, à felice.
et felice, il ferme les yeux. parce que ça lui fait du bien de retrouver ça. de retrouver cette sensation perdue depuis si longtemps. depuis leur séparation, au final.
et c’est andrea. et jamais il avait ressenti ça. à part avec lui. y’a que lui.
et il a peur felice.
et si y’avait que lui ?
c’est une pensée qui l’effraye.

et tout d’un coup, il s’dit qu’il faut qu’il sorte oui. qu’il se casse, qu’il s’éloigne.
mais y’a la voix d’andrea qui l’arrête.
il a pas l’air d’aller bien.
et felice il se retourne vers andrea. il le regarde.
et il va prendre sa main, posée sur sa nuque. et ses doigts, à felice, se forcent un chemin entre ceux d’andrea. et il lui sourit.

parce que tout. tout sauf lui dire. tout.
alors felice l’observe, son visage, à andrea.
j’vais bien. t’es là. alors j’vais bien.
c’est cheesy. ça pue l’amour d’adolescence.
ça pue l’passé déjà vécu.


Dernière édition par Felice Valery le Sam 17 Juin - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Ven 16 Juin - 22:44

tout va bien dans le meilleur des mondes à le comprendre. tout va bien parce que together vs the world. parce que together et le reste c'est que le reste, le reste c'est les déchets, le reste c'est le moche. ça redevient comme un goût sucré sous la langue, ça caresse le palais, ça termine dans le fond de sa gorge. ça a le goût de l'insouciance d'avant, ça a cette même valeur, cette même petite heure un peu folle où tout était bon pour s'attarder sur des détails. la manière dont y souriait felice. c'était toujours discret, mais ça voulait dire quelque chose. parce que felice, quand il faisait ou disait quelque chose, c'était pas pour rien. il gaspillait pas son air pour des prunes, et il en avait pas mal dans la tête, même beaucoup plus qu'andrea. il aurait pu devenir un type plus grand qu'il l'est maintenant, il aurait pu finir doc', réparer des coeurs, des cerveaux, réparer des gens parce que c'est une logique qu'il serait capable de comprendre. mais pas faire autre chose, faudrait pas le pousser hors de sa zone de confort. un corps reste un corps, pas une boule pleine de sentiments qui demandent qu'à sortir. faut pas déconner. pas avec ça. pas avec felice. y'a les doigts qui se serrent, qui s'enlacent un peu, genre de danse maladroite qui galère à les relier, à les rendre concluants pour le grand final.
- wah. il rit un peu, il rit à nouveau, parce qu'il sait gérer les fluctuations d'un rire, il sait comment ça peut réchauffer ou refroidir - pendant un enterrement, c'est pas le bon plan. genre... aller bien et moi dans la même phrase, en général ça fait pas bon mélange t'sais ? comme deux produits chimiques qui peuvent pas se mélanger. ou qu'ça explose. il a encore le portable dans l'autre main, il le zieute plus très attentif. il baille tout juste, il se sent tout mollasson et à la fois déterminé à sortir d'ici. pourtant andrea, il a un peu peur de la suite. de ce que les flics voudraient savoir, des questions qui pourraient se faire. il s'invente une petite série d'histoires dans son esprit, une mauvaise farce, un coup du sort.
- y'aura moyen qu't'appelles les pompiers ?... ou j'sais pas hein. peu importe. j'sais pas siii - on va m'prendre au sérieux avec cette voix. felice il fait plus adulte, felice il fait plus grand, il fait plus mirobolant, il est de ceux qui acceptent le maintenant et cherchent pas constamment une fenêtre pour passer à travers. l'est pas comme andrea. et il vacille un peu, il arrive pas à tenir un sujet trop longtemps sinon ça pousse à la réflexion, et la réflexion il l'aime pas trop - il voudrait la terminer avec un poing américain, quitte à faire ça bien et avec classe.
- p'tain un matelas serait pas du luxe. pensée interne qui traverse et qui se glisse en externe, il laisse ses doigts serrer encore. pas trop fort. juste assez pour capter cette chaleur. cette chaleur qui passe juste là. et qui fait du bien, qui relance les battements, qu'arrive à les rythmer. mais ouais, ouais ouais... ouais ouais ouais. tout va bien. pas vrai, hein ? ouais bien sûr. faut pas déconner avec ça. sur ce qui va, sur ce qui va pas. s'il dit que ça va, alors ça va. et andrea il se laisse un peu aller, il pose sa tempe sur son épaule cette fois. une place. celle qu'était sienne.
- t'imagines ? si personne nous trouve. on va finir en fossiles. pompeii 2.0.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

My body is a crap

pseudo : bermudes.
avatar : gd.
crédits : sugar slaughter.
messages : 86
venue : 29/04/2017

quartier habité : nord. c'est très au nord. loin des parents. c'est génial d'être loin des parents.


scoumoune : 176
mésaventures : andrea + tristan +


MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   Sam 17 Juin - 11:01

ses doigts, à andrea, ils ont quand même vachement un goût de d’jà vécu. un goût d’ancien. et ça fait du bien. felice il aime bien tout c’qu’est ancien. il utilise des argentiques, felice, pour prendre des photos.
toutes les photos d’andrea, il les a prises avec un argentique. c’est ancien. et c’était beau.
et ce qu’il ressent là, c’est pareil. beau. ancien. un souvenir chéri par un coeur qu’a pas réussi à s’rouvrir depuis.
il rit andrea. felic l’prend pas mal. parce qu’il sait qu’il s’moque pas, andrea. andrea s’moquerait pas de c’qu’il ressent. non, il le f’rait pas.
felice il a retrouvé ce visage de porcelaine. pas de poupées. les poupées, elles sourient. felice, il sourit pas. pas là, pas à ce moment.
et il écoute andrea parler, partir dans des délires incessants.et il s’arrête jamais andrea. il parle tout le temps.
c’était comme ça aussi, avant. des aprem entière, à passer sur l’lit d’felice. lui à lire des trucs, et andrea à parler. felice l’écoutait oui. bien sûr. il l’a toujours écouté. qu’il lui d’mandrait de s’prendre des coups pour lui, qu’il l’ferait, felice. alors oui, il l’écoutait. mais il répondait jamais.
et andrea continuait.
et c’était ça qu’était beau chez eux.
ça et leur doigts entrecroisés, qui les reliaient. parce que la parole l’faisait pas, évidemment.

des doigts comme ceux aujourd’hui.
y’a trop d’passé dans l’présent. trop de trucs qui ressemblent à des souvenirs.
c’est pas bien, c’est malsain.
parce que même s’il pense un moment que ce s’rait cool de recommencer, felice y’a trop de facteurs inconnus qui lui passent dans la tête.
andrea a p’t’être quelqu’un.
et même si c’était pas l’cas. y’a aucun moyen qu’il le fasse souffrir andrea. pas pour un truc aussi égoïste. une envie aussi égoïste.
il peut pas lui dire qu’il va l’aimer mais juste le temps de deux mois.
il a pas l’droit d’faire ça, felice. pas à lui.

et andrea, il sert ses doigts, un peu plus fort. et felice baisse les yeux.
parce que putain, qu’est-ce qu’on fait là.
mais felice, il sert aussi. comme une réponse muette. les réponses qu’il utilise le plus souvent, felice.
les réponses qui transmettent cent fois plus que de simples mots.
felice, il lui a dit qu’une fois je t’aime, à andrea. et il s’en souvient encore.
parce que c’était une fois. et que ça portait des sentiments de plusieurs mois. et que c’était important. pour lui. pour andrea aussi, sûrement.
peut-être.
tout va bien. qu’il dit andrea.
oui, tout va bien.
sauf que c’est pas la réalité.
un entrepôt transformé en bulle d’espoir. bulle de passé.

et andrea, il reste pas sérieux. est-ce qu’il l’a déjà été, sérieux ?
et felice, il remarque, il sent la différence de poids sur son épaule. et il frissonne. parce que merde, andrea. faut pas faire des trucs comme ça.
pas quand mon corps est trop faible face à toi.
et felice, il joue la mauvaise foi. il pose son autre main sur la joue d’andrea. comme pour l’appuyer un peu plus contre l’épaule qui l’supporte. pas d’réseau. qu’il dit. sans avoir une seule fois regarder son téléphone. demain matin, on sortira. oui. demain, la bulle s’crèvera. ce sera bien. mais pas tout de suite. juste demain. alors andrea. pour l’moment, reste comme ça et ferme la. s’te plait.
s’il te plait. reste avec moi. au moins un peu. tant que j’peux être à tes côtés.
tant que physiquement, j’suis encore dans c’monde. et qu'toi, t'es là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t431-cest-pas-une-veilleuse-cest-une-lampe-fluorescente-batman-cest-vintage http://imdone.forumactif.com/t435-felice-c-est-la-blague-de-la-cravatte-elle-est-longue-est-plate


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)   

Revenir en haut Aller en bas
 

as long as the wrong feels right it's like I'm in flight (andrea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» Le grand marché de la baie d'Ha Long
» [Acceptée] Lydis... druidesse au long crocs
» une waagh à long terme
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Sud
-