AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Shitty family

pseudo : Willow
avatar : Mads Mikkelsen
crédits : kinjiki
messages : 153
venue : 24/04/2017



scoumoune : 245


MessageSujet: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mar 25 Avr - 13:09

C'était une belle soirée, une comme Ezekiel les aimait. Il y avait du monde, il y avait de l'alcool, il y avait de l'argent. Il y avait du bruit, de la sueur, des rires, des cris, parfois. Mais ça, Jacky s'en occupait. Il était beau Jacky, ce soir, dans son petit corset rouge, d'ailleurs. Ses pectoraux remplissaient son corset comme il le fallait. Il attirait les regards, et ses réactions à chaque petite tape accidentelle sur ses fesses était hilarante. C'est pour ça qu'il l'aimait bien, le Jacky. Il disait toujours oui à ses requêtes ; au fond, il devait apprécier. Ezekiel en était sûr.
Ses danseurs étaient sur le qui-vive, générant probablement plus d'argent que ses cocktails. Ezekiel les regardait du coin de l'oeil, accoudé au bar, en train de superviser ses barmans. Il pourrait les aider, après tout, mais ce soir, il avait la flemme. Il se contentait de siroter son cocktail "Tape dans l'fond", le sourire aux lèvres de savoir qu'il rentrerait dans ses frais.

Un mouvement de foule capta néanmoins son attention. Et pas n'importe quel mouvement de foule, non ; un homme baraqué en corset rouge se débattait avec sa jarretière pour sortir son arme de poing et sauter sur un client. Jacky. Ezekiel passa de l'autre côté du bar et suivit son videur, le regard alerte.  

Andrea.

Andrea, c'était son petit bijou, c'était le danseur qui attirait peut-être le plus, c'était sa perle d'asie (surnom officiel et déposé). Et il était au milieu de cette altercation, derrière Jacky désormais et un homme qui semblait trop inhibé. Ezekiel en profita pour attraper Andrea et l'éloigner de ce brouhaha devenu oppressant, laissant Jacky faire son boulot. Se faufilant à travers les curieux amassés autour de l'événement, il passa derrière le bar pour rejoindre son bureau. Il ferma la porte, laissant derrière eux le bruit incessant des verres qui tintent et des voix qui commentent. Dans cette oasis de silence, il lui servit un verre de sa réserve personnelle et lui fit signe de s'asseoir.

« Ça va, petite perle d'Asie ? Qu'est-ce qu'il s'est passé, là-bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mar 25 Avr - 16:58

parfait c'est pour les faibles. parfait c'est un concept qui colle pas, qui disparaît une fois le pied passé dans le bar. parfait c'est trop perché. alors quand un mec vient glisser sa main dans son calbut pour palper la marchandise, il s'étonne qu'à moitié andrea. ça lui file un frisson dégueulasse, ça lui donne des relents de bile et ça laisse sa main valser sur sa joue sans trop qu'il prenne conscience de son geste. et forcément ça part en vrille ça commence à monter d'un cran si fort que ça le pousse à insulter, à juger de haut, à faire la pute pas trop soumise qui se prend pour une grande fille. pourtant, pourtant le videur il est obligé d'intervenir sinon il va le tuer. y'a son coeur qui bat un peu trop fort et ses poumons qui se vident de l'air chaud de la grande salle. il a pas le temps de dire ouf qu'il se fait embarquer dans le bureau du patron bariolé, du patron qui sait comment gérer sa troupe, sans moqueries, avec des petites frappes à gauche à droite - sans jamais juger pour autant. il fronce les sourcils, il reprend en considération les évènements qui se sont déroulés. de pearl à andrea, ça a vite switché, et il sait plus trop qui il incarne maintenant. il passe le bout de ses doigts sur sa chemise bouffante, dépoussière un peu le serre-taille qui lui déglingue les côtes. y ressent la main. la main dégueulasse, calleuse, potelée. la main frustrée qui voulait peut-être trop.
boule dans la gorge.
c'est sans doute un truc auquel il se fera pas - et même si ezekiel le tolère pas, le bannit de son cocon, ça empêche pas beaucoup de tenter, et même des nanas se laissaient parfois aller. pourtant ça pardonnait, parce qu'une gonzesse ça fait toujours moins peur qu'un mec en chien. y fait craquer un peu ses épaules dans un mouvement maladroit.
- ça va, ça va. froncement de sourcils, il secoue sa tête. si t'as un ourson en p'luche j'peux t'dire où il m'a p'loté. il rigole, amer, acide, ça lui fait l'effet d'un bonbon au citron trop concentré qui glisse dans son oesophage. il reste debout quelques secondes, encore un peu et il prendra racine, puis il se laisse glisser sur une chaise, s'affale mollement. adieu la délicatesse de la danseuse, bye la candeur érotique des mouvements aériens. il abandonne.
- bah rieeeen... enfin si mais - huh - il a fourré un peu trop ses mains sales en d'ssous d'la ceinture. j'me sens violé. et sans doute que le timbre est pas assez convainquant, qu'il essaie de la jouer millième degrés pour s'auto-rassurer, pour se donner convenance et relativiser. il en mène pas large. il se sent parcouru d'insectes et ses jambes se collent l'une à l'autre. alors andrea il regarde le verre, fait tourner l'alcool au fond, chope une gorgée. d'ta réserve perso' ? tu m'flattes senpai. sourire. toujours - surtout quand y'a le boss devant.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

Shitty family

pseudo : Willow
avatar : Mads Mikkelsen
crédits : kinjiki
messages : 153
venue : 24/04/2017



scoumoune : 245


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mar 25 Avr - 21:11

Ca l'étonnait, quand même, à chaque fois qu'il se retrouvait face à Andrea, à quel point il avait l'air fier et fort alors qu'il suffisait de la moitié d'un Jacky pour le mettre à terre. Il n'empêche que son mental avait dû le sauver de bien des situations. Parce que Ezekiel connaissait les risques, les dérives, les "peut-être" et les "et si" du métier. Malgré tout, il savait qu'une main était vite glissée, qu'un toucher était vite volé.
Assis à son bureau, quelqu'un aurait pu dire qu'il portait sur Andrea un regard paternel. Ezekiel et Andrea en auraient ri, bien au courant qu'il n'était pas capable du moindre gêne paternel. Non, il portait un regard amical, peut-être. Il avait essayé d'établir, depuis le début, une relation la moins hiérarchique possible entre lui et ses employés. Bon, du coup, quand il gueulait, on se foutait de sa gueule, mais au moins ça garantissait une bonne ambiance. On peut pas tout avoir. Si ? Non, probablement pas. Ou si, peut-être. Enfin.

Andrea décida enfin de s'asseoir ; le patron en profita pour le laisser parler, simplement. Des fois, il ne suffisait que de ça.
Mais là, non. Parce que les mots étaient forts même si l'attitude laissait penser le contraire. Il avait été touché, sa petite perle d'asie. A chaque fois que ça arrivait, Ezekiel savait que quelque chose de plus se brisait. Parce que certains ne savaient pas faire la différence entre un corps et une marchandise. Alors Eze rigole aux blagues que son employé fait, pour soulager, pour détendre, pour amoindrir. Mais c'est quand même bien plus grave. C'est toujours bien plus grave. « Tu sais bien que ma réserve perso t'es toujours ouverte. Plus ou moins. Quand je suis là et que je dis oui. Mais quand tu m'appelles senpai je peux jamais te résister, c'est fatiguant. » Affalé dans son fauteuil, son alcool se vidait doucement.

Ils avaient le temps. Pas de rush. « Tu veux que Jacky le garde de côté ? Qu'on s'en occupe personnellement ? » Toujours avoir le choix. Toujours laisser le choix. Ezekiel aimait régner en collégialité sur son royaume. « Ce soir tu passes derrière le bar, tu vas nous aider un peu avec les boissons. Tes collègues se débrouilleront. » C'était rien, c'était stupide, mais le bar, c'était un obstacle. Un comptoir massif qu'on ne dépassait que pour crier dans l'oreille du barman sa commande faute de silence. « Faut que je réfléchisse à plein de trucs en plus pour le bar, tu pourras m'aider. Je pense refaire le sol. Il est bizarre, ce sol. Il est pas palpable. Tu trouves pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mer 26 Avr - 11:07

l'est pas méchant ezekiel. même s'il se donne des airs. même si sa gueule tabassée à la pierre brute donne autre chose. il pourrait passer facilement pour un avocat, pour un homme de main, pour un braqueur de banque. il pourrait tout incarner s'il le voulait. pourtant il est là, ezekiel, patron d'un bar totalement barré qui convient à rien et qu'est difficilement définissable. il a quelque chose de la maison, du coin auprès du feu en y rajoutant des touches improbables. et à bien y réfléchir, andrea se souvient même pas comment il est tombé là-dedans, pas franchement. besoin d'argent, de se dépenser et d'attirer des yeux, besoin de se sentir fixé, désiré. besoin. besoin viscérale d'être quelqu'un et qu'on le veuille. d'attention. d'attention parce que c'est aussi planant qu'une dose dans des chiottes cradingues d'une station essence. ezekiel il lui donne tout ça, il lui donne mieux encore en le plaçant sur un piédestal beaucoup trop haut. il sait passer à autre chose, il sait bien faire les choses. peut-être l'âge. peut-être tout simplement sa personne qui convient à traiter du drame autrement. justement. et il peut pas faire autrement que sourire andrea, parce qu'il balance des conneries aussi rapidement qu'un lièvre en chasse. il ricane, il fait encore tournoyer le liquide, pianote sur le verre.
- t'es faible au final. c'est presque rassurant d'savoir que t'es humain. et loin d'être de la gâchette. déception ultime sur ce mystère qui l'entourait, les paris allaient et partaient sans se lasser. jusqu'à ce que la question se pose, jusqu'à ce que toute la dream team sache que seules les femmes pouvaient trouver bon compte dans son histoire. ezekiel, il est loin d'être vilain - c'est du gâchis. nan c'est bon, j'me doute qu'il lui a collé une raclée, ça suffira. puis - uh - un meurtre ici ça f'ra pas mal de paperasses. de un j'veux pas t'emmerder avec ça puis merci mon lapin d'la pub pour le bar. il remonte son pied contre l'assise de la chaise, cale son genou et enroule son bras autour. pas de danse ce soir. seulement vendeur de rainbows-cocktails aux noms tendancieux.
- le sol est pas palpable ? what ? j'suis pas encore dans la rénovation d'bâtiments. mais bon, pourquoi pas faut bien commencer quelqu'part. haussement d'épaules, il reprend une gorgée et pousse un petit soupir de satisfaction. il bouge un peu. pas vraiment à l'aise dans ses pompes, ni dans sa carcasse chétive. en vrai... dis... il racle le fond de sa gorge, fronce les sourcils, détaille attentivement le visage de son aîné. ça sort de nulle part. mais j'en profite un peu, quitte à être dans les coulisses. un temps. pourquoi t'as fait c'bar à la base ? outre que pour nous sauver nous, les folles perdues de la steppe. c'est pas le messie ezekiel. c'est ni un dieu ou une incarnation dépravée. c'en est juste un qu'a décidé de dire merde à l'univers tout entier.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

Shitty family

pseudo : Willow
avatar : Mads Mikkelsen
crédits : kinjiki
messages : 153
venue : 24/04/2017



scoumoune : 245


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mer 26 Avr - 21:19

Le Hit me Daddy, c'était un peu cette strate de réalité différente, ce microcosme particulier, cette concentration de rejetés, de non-voulus, de différents. C'était un lieu sûr ou, du moins, c'était censé l'être. Et c'était ça, qui déconcertait Ezekiel ; parce qu'après tout, on était chez lui, ici. Et il y avait des règles. Et il y avait des manières d'agir, de faire. Et il y avait des gens, qui ne comprenaient pas à quel point c'était important.

Mais devant lui, il y avait Andrea, un peu bouleversé, un peu perdu. Mais ça, il l'était depuis le début. « Tu sais, pour la bonne pub j'crois qu'on est déjà foutus de toute façon. C'est peut-être mieux comme ça, faudrait pas que n'importe qui vienne ici. » Et Ezekiel parlait, et il parlait sans filtre, parce qu'Andrea n'était pas n'importe qui, et Andrea pouvait tout entendre. Même des non-sens, des mots simplement collés les uns aux autres sans lien. Le sol est pas palpable.
« Je t'expliquerai, va, tu comprendras ce que j'veux dire ». Il regardait son employé prendre une gorgée, prendre ses aises. Se détendre, oublier un peu, peut-être. Et il avait besoin de marcher, Ezekiel, de se lever, de prendre un peu ses distances. D'écouter ce qu'il avait à lui demander. Alors, adossé à son mur, Ezekiel était prêt à recevoir ce qu'Andrea veut lui demander.

« J'en sais foutrement rien, si je dois être honnête. J'avais rien à faire. J'étais là, puis ce local aussi, il était là. » Alors Ezekiel ferma les yeux, et tenta de se souvenir, des sensations et des images. « C'était... une impulsion, vraiment. Et puis j'avais pas vraiment de projets, c'était d'abord un bar, puis vous êtes arrivés et toute l'identité s'est construite autour de vous. Et ça marche, apparemment. Du coup j'me pose plus trop de questions. » Parce que son bar était juste là, à côté, il en profita pour se resservir et remplir à nouveau le verre d'Andrea. Au pire, c'était bien connu que les barmans étaient aussi bourrés que les clients. « Et toi ? Tu te rappelles comment t'es tombé là-dedans ? T'as suivi le lapin blanc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Jeu 27 Avr - 23:51

il était là.
il était juste.
bêtement et connement là. il a eu l'idée, paf ça lui est venu, un éclair de génie qui se propage lentement le long des veines. paf il avait l'argent. c'est surréaliste, et quelque part ça lui va bien. ça l'étonne qu'à moitié andrea, et ça le fait sourire un peu plus, presque avec une certaine nostalgie, tendresse propre à ce grand gamin qui change de visage en un claquement de doigts. rieur, pétillant, clinquant. sombre parfois - et rares sont ceux à avoir pu le croiser dans un tel état. lui il veut pas. il préfère faire sa fierté, il préfère voir ce regard précisément. il préfère se dire qu'il est pas que les restes d'une honte qui se tapisse dans l'ombre. au fond. au fond et tout au fond, personne l'a jamais réellement félicité pour se cacher sous la dégaine de pearl. personne de proche en tout cas. et sans doute que ça lui fait un mal de chien, que ça lui arrache un bout de chair à chaque fois et que ça reste au sol pour se faire bouffer par les vers. mais ezekiel, c'est comme un baume qui se pose sur la plaie, qui empêche que ça s'infecte. ça soigne pas tout. ça aide seulement à relativiser, à aimer ça, adorer jusqu'à outrance cette sensation d'être une créature, presque une nymphe dont on voudrait retirer toute l'essence. égoïstement humain. il le resserre. andrea se fait pas prier.
reprend.
quitte à finir un peu raide en fin de soirée - ce sera bien la première fois alors qu'il est en plein service. pincement de lèvre inférieure, il hausse les épaules, inspire profondément.
- ah ouais... on a déboulé comme des rats dans un bateau pirates en fait. et bon, on t'a r'filé la peste. il mime un geste pour trinquer avant d'éclater de rire. le choléra, l'infamie, les horreurs qui tendent à se faire tapisser dans l'ombre. et là ils peuvent se permettre d'apercevoir le présent autrement. il devrait le remercier un de ces quatre, le patron aux traits difficiles. j'saurais plus vraiment te dire... bah ça fait que quatre ans qu'j'suis là, on dirait qu'ça fait une éternité. haussement d'épaules, il jette vite fait une oeillade sur la décoration qui change de temps en temps.  besoin d'argent. et j'ai toujours bien aimé dansé, alors partant d'ça... mine amusée, roulement d'yeux digne d'une diva. on peut dire que j'étais l'charbon et qu't'as fait ressortir le diamant. il demandait qu'ça. haussement d'épaules. modestie qui le démange et autant véritable que fausse. il sait pas faire dans la demi-mesure, andrea, il est pas spécialement stable non plus. nan vraiment... t'as donné d'la gueule à cet endroit. enfin, t'sais en général quand t'entends strip-tease, ou du moins moi quand j'l'entends j'trouve ça vite vuglaire et ridicule. mais là c'est vraiment, bien, en fait. il sait pas trop s'exprimer, il sait pas trop comment faire pour se confier et délivrer sa cage thoracique d'un poids. fierté de ce boulot, même s'il aurait préféré percer dans un domaine plus bizarre encore - et sans doute que c'est qu'à sa mort qu'il vendra ses toile des millions, ou qu'elles se feront brûler dans des poubelles par des adolescents rebelles. on s'croirait presque dans un film de science-fiction. ricane. même si ça part en lattes, des fois. silence, grimace, frisson qui revient parcourir l'intérieur de sa cuisse, dégoût. mais j'crois pas que j'pourrais partir un jour. nah. ça m'ferait trop mal au coeur.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

Shitty family

pseudo : Willow
avatar : Mads Mikkelsen
crédits : kinjiki
messages : 153
venue : 24/04/2017



scoumoune : 245


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Mar 23 Mai - 13:35

Ezekiel visualisait toujours la période de création du Hit me Daddy comme un moment un peu flou de son histoire, ponctué de quelques drames. Il le savait, que ce serait pas du gâteau de créer son propre truc, et il avait bien failli abandonner. Plusieurs fois.
Jusqu'à ce qu'il tombe sur ce mec, qui cherchait un boulot, en se disant que s'il avait son propre bar, il en aurait, du boulot pour lui. Jusqu'à ce qu'il tombe sur cet homme, qui se faisait refouler d'une boîte à cause de son âge, en se disant que s'il avait son propre bar, il en aurait, de la place pour lui. Notons qu'il n'avait pas pour ambition de changer le monde ; son raisonnement était même plutôt égoïste, de base. Il voulait d'abord se sauver avant de sauver les autres. C'était de là, qu'était parti le Hit me Daddy.
Et peut-être en avait-il fait cette grande et belle farce pour dédramatiser sa propre histoire. Mais c'était là, l'objectif premier du bar.

Et Andrea. Andrea, c'était le cœur. C'était ce qui faisait que le Hit me Daddy marchait. C'était sa magie. « C'est vous qui avez fait du Hit me ce qu'il est, pas moi. J'ai juste eu de la chance en vous choisissant. » C'était aussi simple que ça. Il embauchait au feeling - ce qui pourrait devenir très dangereux, certes, mais jusqu'ici, ça avait marché.
Et lorsque sa perle lui disait qu'il ne pourrait certainement jamais partir, ça lui fendait le coeur, à Ezekiel. « Tu vaux mieux qu'un bar miteux rempli de gens irrespectueux, tu le sais, ça ? J'espère que tu pourras partir, un jour, même si ça détruirait probablement l'image du Hit me. » Mais il s'en voudrait, de passer le reste de ses jours à reléguer Andrea au simple métier de danseur.
« T'aspires à quoi, Andrea ? J'veux dire, concrètement, si demain on t'offre la possibilité de faire ce que t'as envie de faire, tu choisirais quoi ? »

Pour Ezekiel, c'était tracé ; le bar occuperait le restant de ses jours. Mais il n'était pas obligé d'entraîner les autres dans sa malédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   Dim 4 Juin - 12:44

ça le fait sourire un peu plus. ezekiel il est rongé par les bonnes attentions, c'est pas un mauvais bougre à la main baladeuse et à la claque sur cul ravageuse. l'est pas que tout ça. il est bien plus. et andrea il est content de s'en rendre compte, ça l'apaise, ça calme ce dégoût presque constant qui vient le posséder quand il croit que son front y'a marqué jouet. inspiration profonde, il pince sa lèvre inférieure et fronce les sourcils à l'écouter attentivement pour rater aucun foutu mot de son apprentissage. il baisse un peu les yeux, d'un coup le patron il démonte un peu son lieu de boulot, ça lui fait un peu mal. parce qu'il veut pas être celui qui le détruira en se faisant la malle. il racle le fond de sa gorge, laisse sa tête tomber en arrière un instant avant d'hausser les épaules avec nonchalance.
- rempli de gens irrespectueux... t'es dur un peu, y'a pas qu'ça quand même. il fait bouger le bout de son nez, le plisse avant de lui foutre la paix puis s'attarde sur une petite craquelure dans le coin. ça pourrait s'agrandir si c'est pas rapidement réparé. ça pourrait s'agrandir et détruire le plafond en deux-deux. y'a toi pour compenser tout ça. et tout l'staff, même si t'as tapé dans les dramas queens les plus grandioses de c'bled. il rit de bon coeur, à s'en malmener la mâchoire à force que ça fasse écho dans la pièce. puis il songe à l'avenir, il y songe et ça le fait se taire subitement.
- j'sais pas trop. enfin si j'sais mais c'est - genre - ouais. secoue la tête, il se redresse convenablement, se met debout et replace mieux le tissu sur ses frêles épaules. être exposé dans des galeries, être demandé pour un coup d'pinceau... soupir d'idéaliste en pleine rechute, il se rapproche d'un meuble pour regarder les bibelots modernes qui s'y entassent. il y touche pas, seulement du bout des cils, de quoi ramasser la poussière. c'est superficiel hein ? mais moi j'suis bien ici aussi, mine de rien. même si ses parents en savent rien, même si ses frères en savent rien, même si c'est encore assez tabou au point qu'il puisse pas s'en vanter à foison devant ses proches. dans mon élément, ouais c'est l'mot. puis bordel tu m'traites comme une reine. penche la tête sur le côté, andrea se remet à le regarder droit dans les yeux. ça doit briller quelque part dans ses iris, comme une étoile qui viendrait d'exploser.
- une vie sans ezekiel palazzo dans mon ombre la nuit, c'est comme le hit me sans l'tape dans l'fond, ça a pas trop d'sens.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'suis pas v'nu ici pour souffrir ok? ☾ Andrea Serra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» jsuis pas venu ici pour souffrir ok
» Suis-je "Vieux" pour être un papy warrior galactic? (ANNULEE)
» Recherche de Clan/Team PS3 sur Destiny
» [histoire ork] "je suis pas fait pour ça"
» [RP] - N'allez pas sur ma tombe pour pleurer. Je ne suis pas là, je ne dors pas.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Nord :: hit me daddy
-