AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Lun 1 Mai - 17:40




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & Le carnaval des animaux. Bon c'est un classique, mais c'est assez rare de trouver une représentation un dimanche soir. En général c'est le dimanche matin, c'est des représentations pour la famille par des professeurs de l'école de musique. Sauf que oui mais non, les représentations pour les familles ça finit toujours en basse-cour et c'est juste le pire truc au monde. Si bien que lorsque Sappho lui a proposé cette représentations exceptionnelle, il a foncé. Comment a-t-elle eu les places, il n'en sait rien, mais il est prêt.
Il a sorti un costume, mais sans cravate pour la chemise, et le dernier bouton ouvert, de manière à avoir l'air décontracté. Ce costume date d'avant  la Syrie, il lui va moins bien (il a perdu un beaucoup de poids, mais il commence à revenir à sa forme d'avant). En le mettant, devant la glace, il s'est trouvé un air étrange. Maintenant qu'il est devant le théâtre, c'est pareil. Il fume (la mauvaise habitude des gens qui ont vécu à l'autre bout du globe), et il va enfumer son costume, mais bon, il arrêtera quand elle arrivera.
Un de ses collègues lui a dit
"si une femme mariée t'invite à l'opéra, c'est qu'elle veut de la bite." C'était très classe, il a roulé des yeux, et il dit que non, pas cette nana. Parce qu'elle a l'air épanouie dans son couple. Si bien qu'il l'attend, un long moment. Mais pourtant cette phrase résonne étrangement dans sa tête. Il sait pas. Il l'aime bien. Vraiment bien. De là à se la faire, faut pas déconner, et casser un couple, faut encore moins déconner.
Au bout d'un moment, un type se plante devant lui. Il a deux places dans la main. Alucard lève les yeux vers lui.
Qu'est-ce qu'i' veut...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Lun 1 Mai - 22:06


alucard & juan
 « L’air un peu sérieux tu dis ? Ouais ouais, j’vois le genre », son regard se balade entre son rétroviseur intérieur et sa fenêtre depuis dix bonnes minutes. C’est d’ailleurs la troisième fois que Juan fait le tour de la ruelle avec sa vieille Mustang beigeasse. Trouver une place à cette heure-ci relève du miracle, et lui, il attend patiemment que l’intervention divine pointe le bout de son nez, l’oreille collée contre l’écran de son téléphone portable et les lèvres prisées par une Lucky Strike. « Tu tousses tellement fort que j’risque de chopper ton virus à travers le- hey, vous partez ? Super, merci. J’en ai une Sapph’, j’me gare. » Il l’entend souffler derrière le combiné. Elle a l’air éreinté. « Repose toi, je gère le reste. Il va m’adorer, t'en fais pas. »

Sa place ? À deux pas de l'opéra. Coup de chance. Il tire une dernière latte sur la cause de son futur cancer du poumon tout en claquant la portière de son véhicule... qu'il ouvre à nouveau, ayant omis de récupérer les deux tickets qui traînaient dans la boite à gant ainsi que la veste de son costard, échouée à la place du mort. Sa mission, maintenant, c'est de trouver son homme et de faire bonne impression. Pas trop difficile. La première est rapidement accomplie. La deuxième, c'est à son interlocuteur d'en juger. 


« Alucard, c’est ça ? », il s’approche, curieux mais charmant. Avec sa veste sur l'épaule, ses cheveux légèrement décoiffés et son sourire enjôleur, le cubain a un peu l'air de sortir de nulle part. En revanche, le personnage en face de lui correspond parfaitement à la description de sa belle. Si on peut compter plutôt beau gosse comme une description. Apparemment, elle a omis les yeux bleus. Difficile de passer à côté, pourtant. « Sappho est malade. Elle voulait pas te poser un lapin. Alors, elle t’a posé son… », il écarte les bras présomptueusement, comme pour se désigner. « …compagnon, à la place. Juan, enchanté. », il continue, présentant maintenant sa main libre. 
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Juan Góngora le Mer 3 Mai - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Mar 2 Mai - 14:38




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & Le mec a pas l'air parti pour décaler visiblement. Il réfléchit à toute allure Alucard, c'est peut-être un ancien pote de médecine qui aurait atterri en Corse, ou un pote de collège, ou ... Non, il ressemble à rien qui ne fasse tilt dans sa tête. Du coup il le regarde, parce qu'il a l'air sérieusement convaincu ce mec. Il va balancer un truc acerbe (la bonne humeur et la politesse), quand déjà le mec, avec une espèce de grand sourire, l'interpelle de son prénom. L'intéressé fronce les sourcils. " Oui ?"
Il déclare qu'il est le compagnon de Sappho (ah bah justement, le mec qu'elle est censée tromper avec ... bah avec Alucard du coup), qu'il est là pour prendre sa place parce qu'elle est au bout de sa vie. Ceci explique cela. Il a un vague sourire, il attrape sa main qu'il serre en glissant :
" Alucard du coup, enchanté également. On se tutoie du coup ? " Pas que ça le dérange foncièrement, juste, autant partir sur les mêmes bases. Autour d'eux, les gens se mettent à entrer dans l'opéra, et lui, il en profite pour détailler ce type avec qui il va passer la soirée.
Il est vraiment beau en fait. Ou alors il sait se mettre en valeur. Il a une veste sur l'épaule, les cheveux coiffés décoiffés, et puis un sourire clair, qui a tendance à illuminer un peu trop les alentours. Ca met Alucard d'excellente humeur d'entrée de jeu. Il le voit fumer également, si bien qu'il se grille une autre clope et balance :
" Avant qu'on entre on peut peut-être faire un peu connaissance ? Tu fais quoi dans la vie ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Mer 3 Mai - 13:56


alucard & juan
 « On se tutoie », il rétorque, tout de suite après la remarque du brun. Il aurait peut-être dû se la jouer total stranger maintenant qu’il y repense. Ça aurait pu être amusant, et il aurait tout de suite cerné le personnage. « Ça me va, 'faut que je finisse ça de toute façon », il désigne le concentré de nicotine et de tabac fumant entre ses doigts et réfléchit quelques secondes. Qu’est-ce qu’il fait dans la vie ? Et bien… « J’gribouille, je peins deux trois trucs quand j’ai le temps, rien de bien spécial. » Il marque une pause. « Oh, je bois beaucoup aussi… », son sourire ne l’a pas quitté. Il semblerait même qu’il se soit élargi. Autour d’eux, le monde commence à s’agiter. Le barbu entend les pleurs étouffés d’un gosse derrière les portes en verre du bâtiment, puis le petit franchit la sortie et tout d’un coup, les plaintes criardes sont perceptibles à des kilomètres à la ronde. Il adore les gosses. Sans rire. Il en voudrait bien un. Ou deux. Ou trois. Juan patiente un petit moment, le temps que la génitrice plante une sucette dans la bouche du gamin et l’enferme dans la voiture. À peine la portière claquée que son regard se pose à nouveau sur son interlocuteur. « J’ai pas mal entendu parler de toi de mon côté... Sapph’, elle admire beaucoup ce que tu fais. », Il coince la cigarette entre ses lèvres. « J’partage son avis, même si j’avoue être un peu déçu qu’elle ne m'ait pas tant que ça vendu en retour » continue-t-il sur le ton de la rigolade, sans trop articuler cependant puisque trop occupé à passer ses bras dans les manches de son costard. La chaleur est au rendez-vous, elle le sera encore plus à l’intérieur, s’habiller maintenant manque de logique mais il préfère avoir l’air préparé et présentable pour lorsqu’il mettra un pied dans la grande salle. C'est une grande occasion, pas vrai ? Le carnaval des animaux. Il se ferait d'ailleurs sûrement taper sur les doigts s’il avouait qu’il n’en a jamais entendu parler avant que Sappho ne lui coince les tickets entre les doigts.
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Jeu 4 Mai - 14:37




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & C'est parti pour le tutoiement dans ce cas. Ca fait un peu étrange, parce que les derniers mois de sa vie, il n'a parlé qu'anglais et quelques vagues mots d'arabe. Faut dire, personne parle français en Syrie, et puis accessoirement, les notions de vouvoiement et de tutoiement, c'était littéralement à des années lumières de ses préoccupations à l'autre bout du monde.
Tout comme l'opéra.
Tout comme les costards.
Tout comme la barbe d'un mec.
C'est comme s'il était dans un autre univers, mais non, c'est juste la corse, c'est juste la civilisation. Finalement il hausse les sourcils.
" Et ça paye la maison ça, gribouiller ?" Qu'il balance, avec un sourire et un ton acerbe. Il adore faire ça, titiller les gens, aller directement là où ça fait mal. C'est une des choses que son métier en Syrie lui a appris.
Il osera pas le dire, mais il en a appris, et il en a vu plus qu'il ne le dit. Il le vit plus mal qu'on ne pourrait le croire, ce retour. On peut l'apercevoir, dans les cernes qui se dégagent de ses yeux, avec une violence étrange. Des contours marqués, il aime les angles, pas les arrondis. Et déjà, il balance que Sappho l'admire. Ca le fait sourire, et ça va directement dans la lignée de ce qu'il pensait. Il glisse, en tirant sur sa clope :
" Ca fait plaisir à entendre. Les médecins ont rarement le crédit qu'ils méritent je pense. Enfin, j'imagine que les peintres aussi." Il sait pas trop à quoi il joue, il s'amuse juste.
C'est le privilège de ceux qui habitent en occident.
Les paroles sont sans grande conséquence.
Puis il ajoute lentement :
" Je dois avouer qu'elle a pas beaucoup parlé de toi. Mais à chaque fois c'était en bien. Encore heureux, sinon vous seriez pas ensemble."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Jeu 4 Mai - 23:11


alucard & juan
Finalement, aller droit au but semble tout aussi bien porter ses fruits. L’homme aux yeux azur n’a pas vraiment l’air d’être du genre à pratiquer l'autocensure en présence d’inconnus. Ni en présence de quiconque d’ailleurs. Ou alors pas entièrement ? Tease. Il n’y a qu’à entendre ses précédentes remarques pour s’en rendre compte. Et ça lui convient parfaitement à Juan. Alucard rebondit sur le sujet des peintres et le barbu sourcille. Ouais, ça lui plait carrément. La reconnaissance de l’artiste. Il pourrait débattre des heures sur le sujet. Il est bien placé pour. Ses semblables se sont battus pendant des siècles pour être reconnus, pour marquer leurs travaux de leur patronyme, pour laisser une trace. Pourtant, même avec ça, ils n’ont jamais eu beaucoup de succès. De leur vivant, tout du moins. C’est tout de suite plus rémunéré quand on est mort. Pour réussir, il faudrait presque être un zombie, un mort-vivant. Et ça, c’est pas possible. À moins d’être sacrément malin. « On apprend à faire avec », autant jouer aussi, puisqu'on en est là. Le plus jeune confirme ses dires au sujet de Sappho, puis ajoute une remarque qui aurait fait grincer les dents des plus susceptibles. Pourtant, Juan, il rigole à pleine gorge et se permet même de gratifier le médecin d’une légère tape amicale dans le dos. « C'est là que tu serais entré en jeu, mon gars ! Le sauveur de la dame ! Puis, en toute honnêteté, elle en a des tas des choses à me reprocher... » cette dernière remarque, il la chuchote, de façon à mettre le nouveau venu dans la confidence. C’est vrai que le franco-cubain est imparfait. On pourrait par exemple lui reprocher le boxon qu’il met partout où il passe -que les victimes soient des objets ou des êtres humains- ou bien sa manie à faire languir, à se faire comprendre par le biais de remarques indirectes. À moins que ses deux derniers fassent partie de son charme ? Sa Lucky Strike a passé plus de temps entre ses doigts qu'entre ses lèvres. Elle s'est consommée toute seule. Tant pis, il en a d'autres et de toute manière, ils ne vont pas tarder à entrer. Ah, la douce époque où il pouvait fumer dans les lieux publics. Il avait quoi, 30 ans ? À peu près l'âge de son camarade d'opérette, s'il vise juste ? Au bout d’un moment, il jette à nouveau un coup d’œil aux places entre ses doigts. « Les placements sont libres apparemment. Je vais te laisser choisir. Je mets rarement les pieds dans un opéra, j’suis plutôt du genre… fauteuils rouges, écran plat, pièce sombre, popcorn et... dodo », il glisse subtilement l'une d'entre elles dans la poche de poitrine d’Alucard. « Mais y’a un début à tout, pas vrai ? »  
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Mar 9 Mai - 23:04




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & Il se sent presque comme sur un autre planète. Non, c'est bien la terre, simplement ailleurs. On pourrait croire, que, lorsqu'il ferme les yeux, il entend les cris, les bombes, et les hurlements déchirant des blessés de guerre. Mais ça, c'est cliché. Pour lui c'est plus compliqué. C'est que le silence le perturbe, semble anormal, alors la nuit il dort avec des écouteurs dans les oreilles, et il imagine. Il imagine à la folie, la folie, elle est saine dans son cas, elle l'empêche de sombrer dans une routine étrange, enivrante, surtout terriblement navrante.
Et puis ce gars, étrangement, il fait pas partie de la routine. Il se marre, il a une barbe fournie, et des yeux brillants d'un éclat intense, et presque bleuté (alors qu'il a les yeux noirs, il lui semble). Il lui tape dans le dos, amicalement (il est familier, mais Alucard s'en fout, il est plus à ça près). Il sourit du coup, et il écoute attentivement la fin de sa phrase. SI y'a bien un truc que son métier lui a appris, c'est qu'écouter ses patients a toujours du bon. Bien qu'il ne soit pas son patient, il a tendance à vouloir tout extrapôler. Si bien qu'il glisse, amusé :
" Des reproches ? A toi ? Comment c'est possible ça. " Le pire c'est qu'il est à peine ironique. Le mari parfait, en apparence. Il hausse les sourcils à la suite. " Ecoute moi je rentre de Syrie donc les opéras c'est pas non plus mon truc." Il en fait exprès bien évidemment. Il pourrait le ménager, ne pas parler d'entrée de jeu des choses qui fâche, mais il veut voir. A ce stade, c'est presque de la provoc de parler aussi impunément d'un retour de médecin du monde au proche orient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Ven 12 Mai - 5:29


alucard & juan
« Ouais, j’imagine que c’était pas forcément la priorité là-bas. Ça doit te faire tout drôle, surtout que t’es pas tombé n’importe où… » La Corse. Sa tranquillité, ses températures, ses plages et ses habitants plus ou moins aisés, qui ne se soucient pas le moins du monde de ce qui se passe au-delà de leur jolie mer et de leurs jolies vies. Il arrive à faire preuve d’empathie, Juan. Alors naturellement, il essaye d’imaginer de quelles couleurs est faite la transition du plus jeune en prenant des pigments de ses propres expériences pour mieux comprendre, ou au moins essayer puisqu’aucune ne sera jamais assez proches, il le sait bien. Peut-être que c’est pour ça que le nouveau venu a tout de suite collé avec Sappho ? Parce que sa muse, au fond, elle sait ce qui se passe dans le monde, elle contribue elle-même pour la cause. D’ailleurs, il est probable qu’elle apporte du bon dans sa vie pour ces mêmes raisons. Il pense. Beaucoup. Puis à un moment il émerge et il lâche, serein, plus pour lui que pour entretenir la conversation : « Peu de chance qu’on s’endorme avec tout ce qui va se passer. » Il ne fait pas véritablement référence à l’opéra, pour le coup. C’est plus subtil que ça. Il parle de rester éveillé. D’ouvrir ses yeux, ses oreilles et d’écouter. D’écouter le monde et le laisser parler, se plaindre, pleurer, crier, souffrir, mourir. Ou peut-être qu’il parle vraiment de ne pas tomber raide mort en plein spectacle. Parce que ouais, c’est bien son genre. Et ronfler aussi. « On entre ? » Il jette un coup d’œil à la cigarette de son invité, puis s'excuse automatiquement, en continuant : « Prends ton temps, rejoins-moi dès que t’as fini, j’vais pisser. » Et sur ces mots, il franchit la porte, en ne laissant rien d’autre qu’un mégot de Lucky Strike écrasé sur le goudron.
L’intérieur est plus moderne que ce que le bouclé pensait. Mis à part le sol dallé, tout semble s’éloigner de l’image classique qu’un opéra est censé renvoyer. Mais il n’est qu’à l’entrée de la bâtisse, après tout qui sait, peut-être verra-t-il des ornementations dorées, des rideaux et des sièges pourpres plus tard.
Sa petite affaire est vite réglée et il ressort à peine trois petites minutes plus tard des toilettes, pour cette fois rejoindre la caisse, où une femme d’un âge avancé se tient, courbée, une grimace ancrée sur son visage vieilli, comme si celle-ci avait fait la gueule toute sa vie.« Bien le bonsoir, madame... », il fait traîner ses mots en même temps qu'il glisse sa place sur le comptoir. Pendant ce temps, il entend la porte dans son dos s'ouvrir plusieurs fois et imagine qu'Alucard fait partie des nouveaux venus. La guichetière examine un moment son bout de papier, le passe sous sa machine puis se fige un petit instant en voyant que Juan n'est plus seul. La sexagénaire semble étonnée mais ne dit rien en découpant l’extrémité de chaque place. Son regard sceptique parle pour elle. Deux hommes, ensemble, à l'opéra ? Quel curieux spectacle. Ça donne des idées à Juan, mais il les garde pour lui et se contente d'étendre son sourire. C’est trop tôt pour ce genre de blague. 
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Dim 14 Mai - 10:24




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & Il a un vague sourire amusé, tentant de décoder ce qui pourrait bien se passer dans la tête de ce gars. Il est rentré depuis peu de temps, mais les rares fois où il l'a évoqué, c'était d'entrée de jeu le drama, les gens qui s'inquiètent, qui paniquent presque. Alors certes,
il a passé une semaine de convalescence à cause de quelques problèmes de santé, mais c'était lui qui soignait là-bas, pas le contraire, il est pas allé en cure pour résoudre ses problèmes en Syrie. Quoique quelque part, il a fait le vide. Il a ... réussi à mettre des mots sur ce qui n'allait pas, et ça lui a occupé l'esprit.
Il pourrait dire, clairement, il est revenu changé. Ce sera la vérité, mais ce sera aussi vraiment cliché, et il va pas s'abaisser aux clichés. Du coup il contente de regarder ce mec, qui pour le coup ne réagit pas en se complaisant en excuses. Plutôt le contraire même, il reste terre à terre, sur le même ton, et ça fait sourire Alucard qui finit tranquillement sa clope.
" Ouai c'est vrai que c'est bizarre." Bizarre n'est pas le bon mot. Horrible, terrible, dégueulasse et violant. Réel aussi. Il se souvient avoir tellement transpiré aussi. Pas toujours pour les mêmes raisons.
Avec tout ce qu'il va se passer ? Qu'est-ce qu'il entend par là ? Il est plein de mystère ce type. Il hausse les sourcils et hoche la tête en le voyant disparaître pour se soulager la vessie.
Il regarde droit devant lui, voir défiler les amateurs de Porto-Vecchio. Ils sont assez nombreux mine de rien. Il a atterri là parce que sa soeur
et son père sont là. Pourtant la Corse et lui étaient pas prédestinés. Loin de là. La mer, c'est une affaire de soeur, c'est une affaire de coeur et une affaire de père. Pas une affaire de frère et de fils. Pourtant il aime bien la mer. Il plonge dans des souvenirs lointain, qu'il pensait avoir oublié après ... après la Syrie.
Il y pense beaucoup. N'en parle que très peu, il n'a pas envie de passer pour un faible, ou un rabat-joie. Il aurait probablement du se taire avec Juan. Mais quoi, ce mec lui donne des airs de défi.
Si bien qu'il rentre, le trouve à l'accueil à donner son billet. Il se rapproche,
et d'un seul coup, il capte bien, par le regard de l'ouvreuse, qu'il n'est pas exactement le type de cavalière qu'elle pensait trouver au bras de Juan. Alucard lui lance un sourire charmeur, puis attrape le bras de son "cavalier"
et lance, assez fort pour que ce soit entendu par l'ouvreuse, assez bas pour qu'on croit à une confidence :
" On y va mon amour ?" Et sans trop réfléchir, il l'entraine vers la salle, avec un sourire satisfait aux lèvres. Puis il le lâche, et lance : "T'as eu le temps de voir sa tête ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Lun 22 Mai - 4:15


alucard & juan
Juan est bouche bée. Pendant quelques secondes. Imperceptiblement. Ou peut-être que non en fin de compte, il ne sait pas vraiment quelle tête il fait actuellement. Puis il se souvient du visage de la vieille femme et souffle amusé, pour finir par éclater d'un rire sincère dans le couloir-escalier qui les sépare de la grande salle. Sérieux ? Décidément, son pseudo-partenaire est plein de surprises. Il a très bien enregistré le visage de l’employée, oui. Il pourrait même en faire la caricature, avec son visage décomposé et ses sourcils levés à l’extrême. C'est son métier d'enregistrer des images. Pas vraiment de dégoût chez la mamie, ou pas tout de suite. On pouvait surtout lire de la surprise avec un soupçon d’embarras, comme s’ils avaient montré plus qu’un simple geste d’affection. Comme si ses pensées l’avaient menée à autre chose. Pendant que toutes sortes d’expressions plus drôles les unes que les autres avaient marqué le visage déjà ridé, lui avait souri et baissé la tête dans un signe qui se voulait poli, un au revoir agréable qui dissimulait d’avantage son envie de rire plutôt qu’un réel acte d’amabilité. « Honnêtement ? J’ai cru qu’elle allait exploser. Elle était pivoine. » Fort probable que l’abuelita soit maintenant en train de serrer la Sainte Croix en récitant des versets de la Bible à tout va. Il garde pour lui que le canular lui était à lui aussi passer par la tête. À quoi bon, ils sont déjà deux dans la confidence. Pardon, trois. Il pousse une porte coulissante, qu’il tient du bout des doigts une fois passé. « Je t’en prie, mi corazón. », susurre-t-il, ne manquant pas de suivre sa remarque d’un clin d’œil. Il semblerait qu’ils soient légèrement en retard. Ou pile à l’heure puisqu'au moment où Juan traverse la salle, à la recherche de deux places libres, les lumières s’allument sur la scène, plongeant le reste de la grande salle dans une obscurité presque parfaite. Presque car le brun peut heureusement encore voir où il met les pieds. C’est pas si différent que le cinéma, il pense. Plus de chance de se casser la gueule que de trouver un siège.
 
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

Shitty family

pseudo : solosand
avatar : Raphaël Personnaz
crédits : rex corvus
messages : 49
venue : 28/04/2017

quartier habité : sud, un loft avec vue sur la mer.


scoumoune : 158
mésaventures : THEME SONGS

Thomas Newman Night Journey
Red Hot Chili Pepper Dark Necessities
Years and Years Foundation
Of mend and monsters Human
Elliot Moss Slip

EN COURS (1/5)

L U C I O - I
J U A N - I
V I O L A - I
L U C I E N - I
A N G E L O - I
J U A N & S A P P H O - I




MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Jeu 25 Mai - 16:38




“What's the matter you don't have enough rain to make up the storm.” & [i] Il a survécu à la Syrie. Les médecins qui rentrent sont pas toujours dans un bon état, alors il savoure. Il savoure autant qu'il peut, et il se marre, parce que la vie est généralement trop courte pour qu'on se prenne la tête. Il dit ce qu'il pense, il pense généralement ce qu'il dit. Et lorsqu'il voit que Juan entre dans son petit jeu, ça le fait sourire, d'un sourire franc et assez amusé à vrai dire. Tout le monde n'aurait pas apprécié la blague, surtout quand on voit les problèmes que peuvent avoir certains mecs avec l'homosexualité en général. Mais lui entre dans le jeu, s'éclate de rire en réalité.
Mi corazòn. Alors ça... Ca ça pourrait presque le faire frissonner. Il lui jette un regard amusé. Ca lui rappelle vaguement Joy (elle était superbe en réalité), quand elle lui disait qu'elle l'aimait. Autre époque, autre lieu, c'est un homme quasi marié qui lui dit, pour se marrer. Ca pourrait presque le rentre nostalgique.
La salle plonge rapidement dans le noir. Ils prennent deux places en bout de rangée. Le rideau s'ouvre, les lumières sur l'orchestre restreint apparaissent, et rapidement, les applaudissement d'entrée retentissent. Il a oublié comment se comporter à un spectacle. Si bien qu'il regarde Juan, comme si ça pouvait réellement l'aider.
Au moment où la musique retentit, il est pris d'une étrange sensation. Son regard se perd dans le vague ...
Il ne se souvenait plus ce que c'était, le carnaval des animaux. Il ne savait plus quels morceaux y étaient joués. La puissance qui se dégage des premières notes le ramènent, une matinée en Italie, à un concert de rue pour la fête de la musique. Son père qui les avait emmenés, lui et sa soeur, un jour de congé. Un jour de congé pour Lucio Morelli, une belle blague. Son regard se fixe, et il part en arrière.
Il ne l'a pas revu depuis si longtemps, il a oublié ce que ça faisait que de l'avoir devant lui, que de sentir la colère monter. A cette époque, à ce premier concert, il n'avait pas de haine envers lui. Il n'avait qu'une tendre admiration, et une naïveté douce. Il ferme les yeux, et il revoit tout, en détail.
Il oublie tout, les conflits, armés, les conflits dans son coeur, et celui qui l'oppose à son père, sa famille, sa vie étrange. Il n'a plus d'emprise.
Il y a l'aquarium aussi...
Celui en Italie. Et celui qui résonne devant lui
Et lorsque le concert se finit enfin, il a une larme qui roule sur sa joue, et la folle envie de pardonner à son père.
Ce qui n'arrivera jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   Mar 6 Juin - 13:05


alucard & juan
Ils trouvent rapidement deux places sans avoir à se creuser les méninges, peu importe où ils s’installeront, ils entendront très bien l’orchestre. À peine assis que les rideaux laissent place aux musiciens tandis que les applaudissements dissimulent les derniers retardataires sous une fanfare de bruit.

Juan reste muet tout le long du spectacle. Parfois, ses traits parlent pour lui, ses sourcils se froncent lorsqu'il réfléchit, son visage durcit lorsqu'il est concentré. Ces rares fois, sa main passe inconsciemment sous son menton. Il se laisse porter par l’orchestre tout en demeurant distant, en arborant une attitude digne de quelqu'un qui fréquente les théâtres, même si ce n’est qu’un mensonge. La musique, un art qu’il préfère entendre et écouter que mettre en pratique. Si ses pas ne l’avaient pas mené vers la peinture et les arts visuels en général, il aurait peut-être tenté d’être musicien, de jouer d’un instrument, au moins pour le plaisir. Probablement à corde comme le violon, même s’il se visualise davantage avec une guitare folk entre les doigts, un médiator entre les lèvres et ses fesses grossièrement posées sur un tabouret pendant que son pied tape le sol en rythme, ou pas d’ailleurs. Mais les notes aiguës du violon ravissent tout aussi bien ses oreilles. Remplacer sa concubine était une bonne idée. Plusieurs fois durant la représentation, il zieute son voisin. Des fois pour capter sa réaction, d’autres pour déchiffrer son visage malgré l’obscurité. La dernière fois qu’il le fait, c’est à la toute fin. Lorsqu'il tourne la tête, il est d’abord surpris de voir un tel tableau. Seulement, il se garde de faire une quelconque remarque et le coin de ses lèvres s’étirent avant qu’il n’applaudisse à son tour comme s’il n’avait rien vu, comme s’il faisait trop noir, rejoignant le reste du public dans une acclamation unanime. « Alors ? », il n’a pas besoin d’entendre son avis pourtant, il lui suffit qu’il jette un coup d’œil à son voisin pour savoir. Ce qu’il se retient de faire, par principe.
 
septembre 2016
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 

I shall go on shining as a brilliantly meaningless figure in a meaningless world. - Septembre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Shining Force Cross (Ring Edge)
» nouvelle carte aile noire de shining darckness
» Farsou ==> Shining blade
» SHINING FORCE III - SCENARIO I
» Test Megadrive : Shining in the Darkness
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
cloud atlas
 :: Mémoires éparses
-