AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i can't help falling in love with you × antone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Love ? Whatever

pseudo : ashtoons, alicia/lili
avatar : jenna louise coleman
crédits : kawaiinekoj (avatar)
messages : 376
venue : 12/04/2017

quartier habité : quartier sud, une petite maison avec jardin.


scoumoune : 582
mésaventures : antone × otto × maja × toi


MessageSujet: i can't help falling in love with you × antone   Mar 23 Mai - 23:32

Longue journée, pénible. L’angoisse de devoir jouer les méchants, de devoir dire stop. Peux-tu récupérer Livia à la danse, stp ? Problèmes au boulot à régler vite. Elle avait envoyé ce message à Antone, cinq minutes plus tôt. Cinq minutes avant de se mordiller la lèvre de nervosité. Cinq minutes à ressasser son discours, encore et encore. Jusqu’à entendre frapper à la porte. Moment fatidique. « Tu voulais me voir ? » Elle ne le voulait pas réellement, elle ne pouvait simplement pas faire autrement. Pas après ce qu’elle avait entendu. « Assied-toi. » Cette fille, elle l’avait embauchée il y a deux mois. Une fille simple, une fille qui avait rapidement compris le fonctionnement secret de ce salon. Une fille qui avait trahi une des règles. « Je suis désolée mais je vais devoir te renvoyer. Tu sais qu’il est interdit de fréquenter les clients spéciaux en dehors du salon. » La faute commise et rapportée, Luisa n’avait d’autre choix que de la renvoyer. Moment redouté pour elle, la trop gentille, la trop douce Luisa. « Ta période d’essai se terminait à la fin de la semaine, je ne poursuivrais donc pas avec toi. » La partie délicate restait à venir. « N’oublie pas qu’en signant le contrat, tu t’es engagée à ne rien dire. » Luisa, elle ne pourrait jamais en être sûre. Et jamais elle ne pourrait se retourner contre elle. Pas réellement. Pas sans quelques malfrats de son côté pour arranger le coup. Luisa, elle ne voulait pourtant pas en arriver là. « Je ne dirais rien. Mais je ne m’excuserais pas d’aimer. »
Elle aimerait tant en dire autant. Ne pas s’excuser l’aimer, lui. Lui qui l’attendrait sagement à la maison comme l’autre qui avait fui.
Elle aimerait pouvoir le dire à haute voix. Comme cette fille avait réussi à aller contre le règlement.
Luisa, elle avait laissé ses sentiments s’épanouir.
Elle aimait le frère de celui qu’elle avait épousé.
Connerie d’une vie entière.
Elle l’avait regardé partir, cette fille. Triste nouvelle pour son salon qui tournait pourtant bien. Elle hésitait à reprendre une nouvelle personne pour la remplacer. Une autre fille à former, une autre à qui accorder sa confiance. Une pression supplémentaire que Luisa n’était pas prête à assumer.
Lumières éteintes et portes closes, Luisa allait enfin rentrer à la maison. Un dernier regard épuisé sur le magnifique spectacle qui s’offrait à elle et elle quittait dans sa citadine le quartier sud de Porto-Vecchio.
Elle entendait le rire de sa fille à travers la porte, les jeux d’Antone. Une belle vie de famille qu’elle aurait aimé sans secrets, sans tourments. Livia, elle voyait en lui un oncle. Luisa, elle voyait en lui, l’homme qu’elle voulait aimer. L’homme qu’elle aimait en secret. Elle allait reprendre le masque de comédienne. Celui qui lui permettait de sourire. « Je suis rentrée. » Elle avait entendu Livia criait, elle avait senti ses bras la serrer contre elle. La joie d’une gamine qui avait enfin retrouvé une certaine stabilité. En voyant Antone s’approcher, Luisa avait senti son cœur battre plus fort, plus vite. « Tu restes dîner ? » Voix douce, sourire dont elle avait le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Love ? Whatever

pseudo : mary
avatar : luke mitchell
crédits : starbucks crazy
messages : 13
venue : 20/05/2017



scoumoune : 27


MessageSujet: Re: i can't help falling in love with you × antone   Lun 29 Mai - 15:41

i can't help falling
in love with you

- ♡ -
Son téléphone vibra dans la poche de son jeans. Antone essuya ses mains pleines de graisses avant de s’emparer et d’y lire le message que Luisa lui avait envoyé. Oui, je m’en occupe, qu’il envoya rapidement avant de se concentrer à nouveau sur la voiture qui était là, devant lui. Après qu’il eut terminé les quelques réparations, il contacta la cliente pour lui laisser savoir que sa voiture était prête et qu’elle pouvait venir la chercher, elle qui le remercia d’en avoir pris soin avant de se lancer dans une discussion avec lui. C’était parfois là la partie un peu moins amusante du boulot, ces clients âgés qui lui racontaient leur vie sans aucune raison, qui le tenaient au bout du fil pendant de longues minutes sans remarquer qu’il ne plaçait pas un mot. Bonne journée et à demain madame. Conclut-il lorsqu’un moment de silence apparu dans la conversation comme par miracle. Tu vas te recycler en psy? Blagua l’un de ses collègues lorsqu’il eut raccroché le combiné, commentaire qui fit rouler des yeux Antone. Tu ris, mais c’est bon pour les affaires. Les clients aiment l’attention et on peut être certain qu’ils reviendront nous voir au moindre problème. Lança le patron qui passait par là. Un sourire au visage, Antone annonça à ses collègues qu’il quitta puis, embarqua dans sa voiture, direction la danse. La séance n’étant pas tout à fait terminée lorsqu’il arriva donc, il attendit patiemment avec les autres parents, tache dans le décor. Les mères étaient pour la plupart bien habillées, propres alors que lui avant un peu moins de classe, des taches d’huiles sur son pantalon et ses mains encore un peu tachées par la graisse. Elle est ou maman? Que lui demanda Livia lorsqu’elle arriva près de lui. Elle avait quelques trucs à régler au boulot alors, il faudra que tu m’endures pour quelques minutes. Qu’il lança à la blague, faisant rire la gamine. Elle l’appréciait bien, son oncle, et le sentiment était réciproque. Il n’avait pas d’enfant, mais Antone aimait Livia comme il aurait aimé sa propre fille. Peut-être que les sentiments qu’il portait pour sa mère y étaient aussi pour quelque chose, mais Livia était de base une gamine adorable. Il ne fallu pas plus de cinq minutes pour que Livia et lui ne s’inventent des jeux, qu’elle les transporte dans un univers magique, invraisemblable, qu’elle laisse son imagination s’envoler. Il ne l’avouerait jamais, mais il prenait un certain plaisir à divaguer avec elle, retrouver son cœur d’enfant pour quelques minutes. C’était sans doute parce que ça lui permettait de ne plus penser à ce qui le préoccupait, à Luisa, à son frère, à tous ces problèmes qui le tracassaient. Puis, il revint sur terre, tout comme Livia, lorsque la voix de Luisa retentit dans l’appartement, son cœur battant un peu plus vite qu’à la normale. Il n’avait même pas besoin de la voir pour qu’il s’emballe. C’était ridicule, aussi pire qu’un adolescent amoureux pour la première fois. Il se dirigea vers la porte, prêt à quitter le logis quand elle lui proposa de rester à diner. Si on me l’offre, je veux bien, oui. Refuser de passer un moment en sa compagnie était une chose qu’il avait de la difficulté à faire. Elle avait ce sourire au visage, sourire contagieux et un peu magique qui rendait la tâche de refuser un peu plus difficile encore. Il savait pourtant bien que passer autant de temps avec elle n’était pas une bonne chose, que ça ne faisait que rendre leur situation encore plus complexe parce qu’il revenait chez lui, l’aimant toujours un peu plus, mais il ne pouvait pas résister. Il ne pouvait pas lui résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Love ? Whatever

pseudo : ashtoons, alicia/lili
avatar : jenna louise coleman
crédits : kawaiinekoj (avatar)
messages : 376
venue : 12/04/2017

quartier habité : quartier sud, une petite maison avec jardin.


scoumoune : 582
mésaventures : antone × otto × maja × toi


MessageSujet: Re: i can't help falling in love with you × antone   Mer 14 Juin - 23:27

En prenant la route du retour, elle savait que sa soirée serait meilleure. Les rires de sa fille l'apaiserait, le regard d'Antone la ferait frissonner discrètement. La chaleur d'un foyer remplirait son cœur d'une joie délaissée. La journée avait été longue et pénible pour elle. Et en entrant chez elle, elle avait oublié le boulot un instant. L'étreinte de sa fille l'emmena sur un nuage, une douceur éphémère qui avait un don magique sur elle. Ses yeux avaient croisé les siens, ceux de l'homme qui avait tout chamboulé. Un frisson avait parcouru son corps, comme un papillon qui lui frôlerait la peau. Il allait partir, elle l'avait retenu. Par un dîner qu'il n'avait pas le droit de refuser. « Je n'ai pas grand chose à t'offrir, mais ça me fait plaisir. » Elle voulait le remercier d'être toujours là quand elle avait besoin. Elle le faisait souvent. Elle l'invitait souvent à rester. Elle appréciait ce regard sur elle, elle appréciait cette bienveillance envers sa fille. Antone était bon avec elles. Présent, prévenant. Luisa, elle oubliait l'alliance qui traînait dans une corbeille dans l'entrée. Symbole d'un mariage envolé, qui n'existait qu'aux yeux de la loi, de l'église aussi. Symbole d'une union brisée, dont elle ne voulait plus. Luisa, elle s'était simplement voilée la face trop longtemps. Ou simplement s'était-elle rendue compte que c'était lui qu'elle voulait. Lui, cet homme qui se tenait devant elle. Cette invitation à dîner, ce n'était pas que pour le remercier. Elle ne pouvait pas résister à l'envie de le garder un peu plus près d'elle. Elle avait ouvert le réfrigérateur. Elle n'avait pas eu le temps de faire des courses. Il ne restait plus grand chose. Il lui faudrait trouver du temps pour ça. « Une salade de tomates, en entrée. » Des survivantes qui trônaient dans le bac à légume. Elles feraient l'affaire pour introduire le dîner. « Des pommes de terre en cube avec du bacon, pour le plat. » Elle savait qu'il lui restait un sachet surgelé et il y avait des tranches de bacon au frais. Rien d'extravagant. Elle n'avait rien de mieux à proposer. « Et je peux faire une salade de fruit pour le dessert. Avec un peu de glace. » Elle avait quelques fruits en réserve. « Je pense que ça ira. » Elle avait souri. Elle n'avait rien d'autre mais elle savait que tout cela conviendrait à son invité. « Sers-toi à boire, je vais dire à Livia d'aller prendre son bain. » Elle avait quitté la cuisine pour rejoindre la chambre de sa fille. Elle avait sorti des jouets, de l'occupation en attendant de manger. Une simple demande avait suffit pour que Livia stoppe tout. Elle était habituellement plus difficile à convaincre. Le bain coulé, l'enfant lavée, Luisa avait quitté la salle de bain en laissant sa fille jouer le temps de préparer le dîner. De retour dans la cuisine, elle se servit un verre de vin. Rituel de ses soirées. « Tu as passé une bonne journée ? » Il travaillait beaucoup, elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i can't help falling in love with you × antone   

Revenir en haut Aller en bas
 

i can't help falling in love with you × antone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!
» Habbo Love 2007 = Pourrave
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Est :: habitations
-