AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 new shit just got made ☽ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: new shit just got made ☽ libre   Lun 22 Mai - 10:12


???? & juan
 Des bouchons humains, des épaules qui se bousculaient à tout va, sans que quiconque ne pipe mots ou excuses suffisamment sincères pour qu’on y prête attention. De toute manière, les commerçants avaient cette fâcheuse tendance à beugler -à qui veut l'entendre- que leurs offres étaient les moins chères ou de la meilleure qualité qu’il soit, alors forcément, les voix discrètes devenaient rapidement insignifiantes à côté. « Quatre euros le kilo ! C’est par ici, messieurs, mesdames ! Quatre euros ! Vous pouvez goûter ! » À force de répéter les mêmes choses, ils ne savaient plus vraiment ce qu’ils racontaient. Du moins c’est ce qu’imaginait l’homme mal rasé qui déambulait entre les stands en examinant chaque parcelle de produits exposés sans jamais toucher. Parce que oui, lui, quand il répétait de trop nombreuses fois un mot dans sa tête, il finissait toujours par remettre en cause son existence.
 
On pouvait croire le contraire mais rôder n’était point désagréable pour Juan Góngora. C’est vrai qu'il aurait préféré dormir un peu plus longtemps mais une fois jeté du lit et pleinement réveillé à coup de café serré, il n’y avait pas plus heureux que lui. Régulier, l’homme avait fini par se faire aux différentes odeurs des stands de nourriture cuite sur place mélangées à celle de son éternelle Lucky Strike. Il s’était même familiarisé avec certains marchands. À force d'expérience, les consommateurs savaient tout de suite repérer avec lesquels il était bon de négocier et ceux qu'il fallait à tout prix éviter. Une habitude que Juan avait gardé malgré l’argent qui s'amassait dans ses poches et dans son compte en banque. Lui, avare ? Oh que non. Il oubliait seulement très souvent qu’il avait les moyens, maintenant. « Juan, mi amigo! » Là, par exemple, il avait de grandes chances de s’en tirer avec des prix plus que généreux. Ici, tu étais de la famille si tu partageais ne serait-ce qu'un bout d'héritage culturel, une langue, ou dans le meilleur des cas, un pays d’origine avec l’un des commerçant, ce qui était plutôt rarissime à Porto Vecchio et plus globalement en Corse. L’interpellé offrit une étreinte amicale au vieux vendeur, qui lui fut rendue avec enthousiasme. Ils commencèrent à échanger, une discussion sans fond que le vieil homme préférait mener en espagnol pendant que le cubain alternait de temps à autre avec le français. Il se répétait plusieurs fois. D’abord parce que la foule ne l’aidait pas mais aussi parce que le vieillard était… et bien, un vieillard. À un moment, il sentit une épaisse fourrure se coller au tissu de son pantalon puis décamper aussitôt en voyant d’autres jambes s’engouffrer dans le passage. Un chat. Sûrement attiré par les odeurs, lui aussi. Et probablement perdu ?
 
La plupart du temps, Juan se rendait dans les marchés pour récupérer du matériel. Pas toujours de la qualité, juste des petites babioles à tue-tête qui pouvait lui servir d’expérimentation ou de support, lorsqu'il était d’humeur à bricoler. Des tissus, des pinceaux bas-de-gamme jusqu'à même des cintres, ce qui lui passait par la tête et en fonction de son inspiration du moment. Mais aujourd'hui, s’il avait fait l’effort de se lever avant dix-heures, c’était principalement pour remplir le frigo. « ¿A cuánto al kilo? » il demanda, au bout d’un moment, en considérant plusieurs cagettes de poivrons rouges, jaunes et verts installées sur trois rangées. On lui répondit vite mais cette fois c’est lui qui n’entendit pas. « ¿Qué? », il s’exclama, mais le brouhaha sur le stand d’à côté avait avalé sa question.
2017
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Juan Góngora le Lun 29 Mai - 4:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

We are in trouble

pseudo : MALKIN, loutre
avatar : david bb mazouz
crédits : kinjiki & ASTRA
messages : 62
venue : 11/05/2017



scoumoune : 112
Localisation : BOUH derrière toi !
mésaventures : AKA je m'échappe de la maison
AKA je décide d'aller au marché, plutôt qu'aller en cours


MessageSujet: Re: new shit just got made ☽ libre   Mer 24 Mai - 2:43

j’ai décidé de pas aller en cours ce matin. pas le goût, pas la pêche et surtout, j’en vois foutrement pas l’utilité. c’est la fin de l’année, les profs en ont rien à cirer de nous apprendre quelque chose de nouveau quand on est par réceptifs, alors pourquoi continuer à me lever pour ça ? et puis, je sais à quelle heure ma tante part et je peux toujours raconter des ragots pour qu’elle y croit solidement. elle s’en fout, je m’en fous, ça s’arrête là.
aujourd’hui, je me suis refait la musicographique des beatles dans les oreilles. la musique, ça m’aide à comprendre le monde autrement que la réalité. ça fait chier la réalité. ma caméra en main, j’ai décidé d’aller prendre des clichés du marché. on dit que c’est le meilleur moment de la journée pour y aller. je veux aller m’en assurer. plusieurs personnes sur mon blog me l’on recommandé et disons que j’avais envie de le faire depuis un moment, mais qu’avec l’école je suis soit trop tôt ou trop tard. c’est le bon moment d’aller voir ce que c’est, la vie du marché.
bercé par hey jude, ma caméra capte les plus beaux clichés que j’ai pu prendre jusqu’à maintenant. c’est coloré, y’a de la vie, c’est beau, quoi. par contre, y’a beaucoup de monde. j’entends même plus ma musique avec tout ce boucan. je finis par les enlever et au même moment, je vois un mec qui parle espagnol et qui semble avoir de la difficulté à entendre ce que les gens lui répondent. moi-même je me fais pousser. ouais, c’est peut-être beau, les marchés, mais c’est aussi un véritable fourre-tout !
j’arrive finalement à entendre la réponse pour le mec. oui, on a quelques bases en espagnol. évidemment, je suis pas un grand dom juan, mais je me débrouille pour comprendre la base, quoi.
- il a dit que c’était trois euros cinquante, aujourd’hui et que c’était un spécial... répondis-je, tout en me retournant vers celui qui a posé la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t322-jeune-vague-qui-disparait-sur-l-ocean-mateo http://imdone.forumactif.com/t339-come-and-get-your-love

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: new shit just got made ☽ libre   Ven 26 Mai - 0:15


matéo & juan
« ¡Bien hecho! Proche du bac ? Parce que si c'est le cas, je te souhaite d'assurer à ta compréhension orale », il s'exclama en rigolant, sans oublier de remercier le petit pour son intervention. Il ne savait pas vraiment quel âge son cadet à l’oreille fine avait, alors il avait répliqué sans vraiment réfléchir, en se contentant de suppositions à vue -les siennes étaient généralement les bonnes- et en espérant que le petit soit proche de passer son bac, si ce dernier ne l’avait pas encore passé, évidemment. Juan ne l’avait jamais rencontré auparavant et pourtant, il en connaissait du monde, à Porto Vecchio. Tellement qu’il y avait de fortes chances qu’il ait déjà rencontré les parents de l’adolescent, ou bien certains de ses proches. Le marchand du stand qui se tenait à sa gauche tentait toujours de remédier à sa table probablement inutilisable maintenant, qui s'était bruyamment vautré sur le sol et avait coupé le flow de parole du vieillard quelques minutes avant. Heureusement quelques personnes s'étaient arrêtées pour l'aider et Juan les suspectait d'en profiter pour avoir des réductions. Pas bête. Pendant un instant, il se concentra sur le vieux bonhomme et ses jolis poivrons, lui indiquant, toujours dans un espagnol parfaitement maîtrisé, qu’il prendrait un sac d’un kilo, toutes couleurs confondues. Il ne fit pas tout de suite attention à la caméra entre les doigts du garçon. Après tout, tout le monde autour de lui avait les mains chargées et les passants venus faire leurs emplettes avaient mieux à faire qu'examiner de quoi ces dernières s’occupaient. Sauf s'ils comptaient les ravir mais ce genre de scénario arrivait rarement à Porto Vecchio. Il n'empêche que quelqu'un aurait pu se balader avec un revolver qu'aucune personne ici présente ne l'aurait remarqué avant le coup de feu. 
Puis, quand ses mains vinrent attraper le sac et échanger un billet contre de la monnaie, il remarqua enfin la caméra. Pendant un instant, il pensa à Sappho et à son éternel appareil photo. Puis il sourit. « Projet pour les cours ou passe-temps ? », lâcha-t-il, assez fort pour se faire entendre et en désignant l’appareil d’un geste de tête. 
 
2017
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

We are in trouble

pseudo : MALKIN, loutre
avatar : david bb mazouz
crédits : kinjiki & ASTRA
messages : 62
venue : 11/05/2017



scoumoune : 112
Localisation : BOUH derrière toi !
mésaventures : AKA je m'échappe de la maison
AKA je décide d'aller au marché, plutôt qu'aller en cours


MessageSujet: Re: new shit just got made ☽ libre   Sam 3 Juin - 19:26

je suis pas un amateur des grandes foules. ça me fout des boules dans l’estomac et ça va jusqu’à me donner mal au cœur parfois. je préfère les éviter. ouais, vous pouvez vous enlever de la tête ce cliché débile sur les adolescents qui aiment faire la fête à tout bout de champ avec des fausses cartes, l’histoire qui suit n’est pas pour vous. ça me bottait pas d’aller à l’école alors j’ai décidé de sortir de ma zone de confort et disons que je ne regrette qu’à moitié. oui, je pensais pas qui aurait autant de monde à cette heure.
et faut dire que ça fait toujours plaisir d’aider quelqu’un qui est dans un besoin particulier. y’avait tellement de tintamarre que c’était impossible d’entendre tout ce qui se disait à l’avant. j’ai eu de la chance de comprendre un semblant d’espagnol et d’avoir assez d’amour pour cette langue, histoire de bien comprendre le mec.
- j’ai plus eu de cours d’espagnol depuis un an, mais je me débrouille pas mal, en fait, je lui souris. j’ai toujours eu une fascination pour cette langue, j’apprends en l’écoutant et en me pratiquant.
je hausse les épaules. je prends quelques photos de cette foule, même si ça me fout les boules à l’intérieur. on dit que la meilleur thérapie pour ce genre de phobie, c’est de la vaincre et de la vivre à fond. bah c’est exactement ce que je suis en train de faire.
et même si ça me dit rien qui vaille, mieux vaut essayer maintenant que j’ai un peu de temps, je me dis.
- oh, ça, dis-je, c’est simplement pour passer le temps... finalement, vous avez réussi à les avoir.
je lui souris. oui, je connais la chanson, faut pas parler aux inconnus, mais lui il a l’air sympa et pas dangereux pour deux sous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t322-jeune-vague-qui-disparait-sur-l-ocean-mateo http://imdone.forumactif.com/t339-come-and-get-your-love
 

new shit just got made ☽ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» What's this shit ? [Death-The-Kid & Libre]
» Best shmups ever made
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» driv3r
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Est :: les marchés
-