AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 papillons de nuit ✰ wolf's twins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Shitty family

pseudo : hedgekey (ama)
avatar : ira chernova.
crédits : pycho kid.
messages : 23
venue : 02/05/2017



scoumoune : 48
mésaventures : LUAN RAPHAEL


MessageSujet: papillons de nuit ✰ wolf's twins   Dim 14 Mai - 1:01

Tu te poses dans ton canapé avec un soupir de profond bien-être. T'en peux plus. Depuis que t'es levée, tu cours partout, on t'appelle dans tous les sens. Tu viens à peine de rentrer, il est tard et t'as les pieds en lambeaux. Tu t'étires comme un chat et tu te relèves. Encore. Mais t'as besoin d'une douche. D'une pizza. Et puis de te poser avec une série jusqu'à demain soir. Alors t'avances, t'attrapes ton téléphone. Ça va vite ; tu commandes en te déshabillant, ils savent déjà ce que tu veux. T'as même droit à une réduction, alors tu demandes une deuxième pizza, pour le plaisir. Tu raccroches avec l'estomac qui gargouille mais un sourire. Ça te met toujours de bonne humeur. Tu passes sous la douche, ça fait du bien. En fermant les yeux, tu divagues, tu te détends. Tu te calmes enfin après tes courses du jour. Tu penses. C'est pas forcément agréable. Tu vois ton père, ta mère, et surtout ton frère. Tu vois Raph et tu penses à lui. Tu te souviens plus la dernière fois que vous avez parler. Longtemps. Trop longtemps. Tu sais qu'il prend ses distances. T'oses pas dire grand chose, t'es mal placée pour faire la morale à quelqu'un. Mais ça te bouffe. Lentement. Profondément. T'as besoin de lui. Et tu sais qu'il a besoin de toi. C'est dur à encaisser cette distance forcée. Tu dis rien. T'es forte. T'as toujours été forte. Alors tu fermes ta gueule et tu souris. Tu te tatoues pour associer la douleur de ton crâne à quelque chose de plus réel. T'en peux plus d'être forte, parfois. Mais si t'arrêtes, tu vas probablement crever. T'effondrer. L'eau se coupe naturellement, ta main passe dans ta crinière sombre et tu bailles en revenant au monde réel. En quittant la douce chaleur de la douche. D'un mouvement, t'attrapes la serviette et tu marches jusqu'à ton armoire. Tu l'abandonnes dans un coin, t'attrape un vieux t-shirt et un short que t'enfiles juste pour pas être à poil. Le livreur va arriver et tu te passeras d'un moment exhibitionniste. C'est déjà arrivé, en effet. Mais pas besoin de choper ce genre de réputation – tu veux qu'ils t'aiment et te nourrissent, pas qu'ils se battent pour venir mater tes nichons. En secouant la tête, tu t'installes sur le canapé, chope une plaid et t'allumes la tv. Y a pas grand chose, tu zappes. Comme toute personne normalement constituée. C'est devenu un sport reconnu le zapping. Ça te fait sourire d'y penser. Et quand, enfin, t'entends la sonnette, tu sautes sur tes pieds, impatiente déjà de sentir sur ta langue la délicieuse brûlure de ton met favori. Mais quand t'ouvres la porte, c'est pas le livreur. Quand t'ouvres la porte, c'est pas tes pizzas. Tu reposes l'argent à côté et t'observe le mec devant toi. Tu sais très bien qui c'est. Tu le connais mieux que personne ; il te connaît mieux que personne. Il est une part de toi. Raph …  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Love ? Whatever

pseudo : Reid.
avatar : Bogdan Romanovic
crédits : BALACLAVA
messages : 189
venue : 24/04/2017

quartier habité : Quartier Est, dans un beau duplex moderne


scoumoune : 366
mésaventures : luanottooscarjadeuriel


MessageSujet: Re: papillons de nuit ✰ wolf's twins   Ven 26 Mai - 10:03

Tu ne sais pas pourquoi. Mais, avant même que tu ne te réveilles, tu avais su. Oui, que cette journée allait être horrible. Parce que, ils étaient venus hanter ta nuit, t’avais fait pleurer. Crier. Alors, ton visage fatigué n’avait pas aimé le réveil. Mais, tu t’étais appliqué. Avais fait comme à ton habitude. Aller travailler, sourire, écouter. Et pourtant. Rien n’était allé. Non. Tout était allé mal. Et, tu ne savais même plus comment les compter, les merdes d’aujourd’hui. Non. Tu ne voulais même pas. Alors que tu marchais là, au hasard dans les rues. Hésitant entre aller boire un verre, deux, trois, quatre ou même cinq. Ou juste rentrer chez toi. Seul. Désespérément seul dans ton appartement encore trop blanc. Encore trop vide. Comme tu n’avais pas envie.

Alors, avant même d’y penser, tu t’étais retrouvé assis là. Seul, dans un bar un peu miteux. Une bière, deux, trois. T’avais commencé à trop boire après ça ? Avant ? Tu ne sais même plus. Après, ça t’avait permis d’oublier. Un peu. Trop. Alors que pourtant, tu savais. Que tout reviendrait plus fort. Que ce serait comme une gifle dans ta gueule. Que ça te détruisait aussi. Un peu. Mais, une bière, trois, quatre. Pour finalement arrêter. Sortir et osciller ici et là. Sans savoir où aller. Les démons criant dans ta tête. Ton corps voulant juste s’effacer, pleurer.

Et, tu ne sais même pas, non comment t’as fini par atterrir ici. À toquer à la porte. Le regard dans le vide. Juste, attendre. Espérer qu’elle soit là. Pas là. Parce que tu savais pas. Pourquoi tu t’étais retrouvé devant cette porte. Ton corps t’y avait juste porté. Jade. Elle est là, devant toi. Et, t’as comme envie d’exploser en sanglots alors que ton regard essaye de rester fixe sur elle. « Jade…sa..salut ! » Depuis combien de temps, tu ne l’as pas vraiment vu ? Depuis combien de temps, tu as coupé le pont Raph. Tu ne saurais même plus compter. Parce que y a juste eu la douleur, y a juste la douleur. Que tu sais si bien cacher. Comme tu sais si bien faire semblant. Et pourtant, là, devant elle. Alors qu’elle est en petite tenue. Alors que tu te rends compte que c’est ta sœur. Ta putain de moitié. Tes lèvres tremblent. Ton corps aussi. « J’crois, j’ai trop bu. » Et t’as l’air con. Tu te sens con. Tu lui tends ta main. Parce que tu veux désespérément qu’elle l’attrape. Comme tu veux te blottir tout contre elle. Avoir ton cœur qui bat en même temps que le sien. Comme avant. Quand vous étiez plus jeune. Juste des enfants encore innocents de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t211-raph-noir-de-traits http://imdone.forumactif.com/t216-le-tout-trop-beau
 

papillons de nuit ✰ wolf's twins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
» [Acceptée][Nami] [Voleur] [Niveau 35] [Nefle de la nuit]
» nuit sanglante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Sud :: habitations
-