AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 enivrez vous. (raph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 0:02

aujourd'hui, j'ai creusé j'ai creusé j'ai creusé, des petits nids pour les cercueils.
ça m'a fait mal au main.
aujourd'hui, j'ai creusé j'ai creusé j'ai creusé, cherché ce qui reste de l'amour entre noé et moi.
ça m'a fait mal au coeur.
ce soir, je suis devenu un naufragé.
le déluge noé m'est arrivé à la gueule, y a quelques heures.
j'ai pas eu le droit de monter dans l'arche, pas eu le droit à un sourire, à un baiser, à un je t'aime.
il est arrivé comme ça, sans prévenir, m'a rendu habitant des rues.

ce soir, je creuse je creuse je creuse, des cernes sous mes yeux.
j'ai troqué ma pelle contre un verre, un deuxième, un troisième, jusqu'au sixième.
nous sommes mardi soir et j'vois flou, j'deviens flou, pas net, on me voit à peine parmi les âmes en peine.
parmi ceux qui errent, qui sont glacés, foutus, qui n'ont que le contact de l'alcool pour remplir leur corps et leur coeur gelés.

homme à la mer, mal de mer.
je me lève de mon tabouret, le bar tangue.
mes pieds se mélangent, s'heurtent, s'entrechoquent, je tiens le cap, fini par sortir.
bouffée d'air dans les poumons, je revis, partiellement.
mes mains engourdies parviennent à extirper une cigarette de mon paquet.
au moment où j'expire ma première bouffée de nicotine, j'envoie une bouteille à la mer.

Oscar Selavy a écrit:
slt c'est oscar jsui pa loin de chez toi au bar on sd'voit???


 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Love ? Whatever

pseudo : Reid.
avatar : Bogdan Romanovic
crédits : BALACLAVA
messages : 189
venue : 24/04/2017

quartier habité : Quartier Est, dans un beau duplex moderne


scoumoune : 366
mésaventures : luanottooscarjadeuriel


MessageSujet: Re: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 9:24

Tu sais pas trop.
Si ça a été une bonne journée ou pas. Non.
Mais, t’es bien content qu’elle se soit finit. Oué. Que tu sois là, sur ton canapé, à regarder le ciel. À gribouiller la vie. Tes mains devenues noires de fusain. Mais, t’aimes ça. Et, tu pourrais surement le faire jusqu’au bout de la nuit. Jusqu’à avoir mal, jusqu’à ne plus pouvoir. D’ailleurs, c’était ce que t’avais plus ou moins prévu. Rester là, ne rien faire. Parce que parfois, c’est pas si mal. Et pourtant. Pourtant, y a ce message, cette musique qui s’élève et l’écran qui s’allume. Et tu peux pas t’empêcher, de regarder. T’empêcher de sourire. Oscar. Même pas d’hésitations, Raph. Non, pas pour Osc, jamais.

@Raphaël Wolf a écrit:
j’arrive ! bouge pas, t’es au bar de d’habitude ?

Et t’as même pas le temps de réfléchir, de penser. Que t’es déjà monté dans ta piaule. Tes vêtements volant en même temps, s’égarant ici et là dans le couloir et ta chambre. Parce que, putain, t’allais pas sortir en costume, jamais ! Alors, tu chopes un jean, un t-shirt et un blouson avant de redescendre les marches quatre à quatre, le portable coincé dans ta poche arrière. Un coup d’eau dans la gorge, une montre au poignet. Et, juste avant de franchir la porte, t’attrapes ton portefeuille. Un vague sourire aux lèvres. Parce qu’avec Oscar, c’est spécial, c’est juste lui.

Ce n’est que quand tu foules la rue que tu jettes un œil pour voir s’il t’a répondu. Pour être sûr de là où tu dois débarquer. Et, tu marches. Parce que c’est pas loin, mais, pas si prêt non plus. Et, finalement, quand tu l’aperçois. Y a ton cœur qui fait boum. Y a ton sourire qui s’agrandit. « Hey ! » Et tu fronces un peu les sourcils. Parce qu’Osc, il a commencé sans toi. Tu t’approches. Mais, ça ne fait rien. Non. Parce que s’il est dehors, c’est pt’être parce qu’il veut bouger. Ici, c’est pas le meilleur endroit non plus. Tu le frôles, à peine, avant de lui sourire, de lui souffler. « Tu veux faire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t211-raph-noir-de-traits http://imdone.forumactif.com/t216-le-tout-trop-beau

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 16:56

enivré je fume, enivré j'attends.
le messager me dit bouge pas alors, j'bouge pas, littéralement.
pas un pied ne s'avance, se déplace.
faudrait pas qu'il me loupe.
seul bouge mon bras, qui dans un mouvement ramène la clope à ma bouche -
vient empoisonner mes poumons, chambouler mes esprits.  
mes pensées voguent, viennent s'écraser sur les discussions voisines, discussions embrumées, alcoolisées, j'capte pas grand chose, c'est sans queue ni tête, mais je ris, quand même.
oh, merde.
je suis bourré.  
et là je pense tout de suite à mon chevalier d'une nuit et j'me dis merde est-ce qu'il a bu comment il va me trouver j'ai l'air ridicule je l'ai peut-être embêté il va peut-être se dire ohlala c'est qui ce mec qui m'envoie un message aussi tard et puis peut-être qu'il vient juste parce que je lui fais pitié et pourquoi je l'ai envoyé ce message aussi c'est vrai que j'avais envie de le voir lui, rien que lui mais bon quand même j'aurais dû voir l'heure et puis je devrai peut-être rentrer au final qu'est-ce que je fais est-ce que je lui envoie un message est-ce que je lui dis désolé de t'avoir embêté on fera un truc un autre soir, quand j'aurai mes esprits parce que tu m'as jamais vu bourrer sans l'être aussi et j'ai pas envie de t'ennuyer et puis...
il est là.
alors j'arrête de penser.
la tempête dans ma tête se calme.
c'est tout de suite plus silencieux.
il sourit et j'fais pareil, parce qu'il est comme ça le sourire de raphaël, contagieux. même à moitié caché par la pénombre.
- tu veux faire quoi ?
- bah te voir.
je ris, un peu. rire alcoolisé. rire un peu con.
rire qui veut dire, t'as pas saisi l'évidence ?
même avec quelques grammes dans le sang je l'ai senti, moi.
- en vrai j'sais pas désolé, j'ai envie de toute faire et rien faire en même temps, t'sais, comme vandaliser la ville et la transformer à tout jamais, dire aux habitants, r'gardez, raphaël et oscar sont passés par là. montrez qu'on est là. c'est débile, tu trouves pas ? mais j'sais pas, j'ai envie.
je ris, encore. rire nerveux.
j'ai peur que raph se dise, mais merde, il est complètement barré celui là, pourquoi il veut montrer à tout le monde qu'on est là ? on a pas besoin de leur montrer, on est déjà là et on nous voit.
parfois j'me dis que c'est mon boulot qui me ronge un peu trop le cerveau, que c'est la mort, là, tout le temps près de moi, qui me donne l'impression d'être mort, aussi, qui me donne la sensation de devoir montrer que j'existe.
parfois j'me dis que c'est à cause de noé qui m'ignore.
- 'fin s'tu veux boire on peut aussi hein, j'pas envie que tu t'ennuies...
pas avec moi.
j'ai pas envie de t'user, raph, chevalier des nuits, livreur de sourires et de bons souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Love ? Whatever

pseudo : Reid.
avatar : Bogdan Romanovic
crédits : BALACLAVA
messages : 189
venue : 24/04/2017

quartier habité : Quartier Est, dans un beau duplex moderne


scoumoune : 366
mésaventures : luanottooscarjadeuriel


MessageSujet: Re: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 17:38

T’as marché, droit vers ton objectif. T’as marché et tu te retrouves là, maintenant. Devant Oscar qui a l’air…un peu bourré, oué tu penses. Mais, c’est pas grave n’est-ce pas. Non, c’est pas grave. Toi aussi, parfois, souvent, t’es comme ça. Alors, tu lui souris, si fort. Parce qu’avec Oscar, tes sourires, ils sont un peu plus vrais. Un peu moins mensonges. Au point de pouvoir, le frôler, le bousculer. Y a que lui qui a le droit. Et, tu t’en fous de pourquoi. Oué, vraiment. Parce qu’avec lui c’est pas pareil. La preuve lorsqu’il ose te sortir ça. Comme si c’était naturel, normal, comme si vous vous connaissiez depuis vingt ans. « Bah te voir. » Ça te fait un coup au cœur, un boum douloureux pour repartir plus vite, plus fort. Et, ça fait du bien. Un peu. Et, tu souris plus fort en le voyant rire. Et, tu souris plus fort en le voyant se perdre.

Parce que oui, c’est ce qu’il fait. Il se perd. Dans tellement de mots. Tellement de paroles. Que t’as presque, oué, presque envie de lui crier chut. Tais-toi. J’ai compris. Mais, non, Raph. Tu fais pas ça. Tu continues de le regarder. Sans faire attention aux autres qui vous jettent surement des regards bizarres. T’en a rien à foutre. Toi, toi aussi, tu voulais le voir. C’est pour ça qu’t’es là. Oué, vraiment. Petit sourire au coin des lèvres. Oscar, il finit par se taire. Et, t’as envie de rire tellement. Que, tu le fais. Vraiment. S’en pouvoir t’en empêcher. S’en pouvoir te retenir. Tu ris. Ris, ris. Et ça fait tellement de bien. De rire pour de vrai. Vrai. Que, tu t’approches et ton épaule pousse la sienne. Le bouscule. Juste un peu. Pour pas le faire tomber. Parce que ce serait con. « Tu vas t’arrêter oué ! » Et tu le bouscules comme si c’était ton meilleur ami. Comme si…

Alors que les autres, ils peuvent pas. Non. C’est interdit. Mais, avec Oscar, tu réfléchis moins. Oué. Y a ta main qui glisse rapidement dans tes cheveux et puis. Furtivement, rapidement, tu chopes sa clope que tu glisses entre tes lèvres. « C’pour avoir commencé sans moi. » Que tu lui dis avec un sourire moqueur, tirant lentement sur le reste de la clope. Lui attrapant le bras comme une princesse et le tirant rapidement un peu plus loin. « Bon, on s’bouge, moi, je veux aller au bar et lui l’est nul. Parce que tu vas pas être le seul bourré merde ! » Oué, c’est bien de boire Raph. Ça fait oublier. Même si parfois, après, ça fait plus mal.

Et, alors que t’as commencé à l’entraîner dans ton sillage, tu t’arrêtes assez vite. Violemment. Tu te tournes un peu, la clope pendue à tes lèvres. Et si. T’as jamais encore fait ça. Mais, putain, t’as pas vraiment envie d’être en ville. Non, pas vraiment. Mais. T’as tout ce qu’il faut chez toi, faudrait pt’être juste aller acheter deux, trois trucs en plus. Mais. « Et si on allait chez moi, t’sais c’est plus sympa le canap et tout ? Faudrait juste aller faire un petit plein et puis, pizzas pour manger ? Ou McDo ? » Et t’attends, consumant la clope doucement dans tes poumons, ton autre main voyageant pour la faire aller et venir entre tes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t211-raph-noir-de-traits http://imdone.forumactif.com/t216-le-tout-trop-beau

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 21:29

raphaël rit et je ris avec lui.
et j'sais pas, j'me dis que ça doit faire une belle symphonie dans la nuit.
parce qu'il y a sa voix qui illumine la mienne.
bien sûr je m'en vais tout gâcher avec mes propositions qui ont pas de sens, putain, si je m'entendais parler j'crois que je me taperais, que je me dirais, mais ta gueule, où tu te crois au juste ?
bah, avec raph.
et c'est vrai qu'avec lui, je me prends moins la tête. quand il est là, j'réfléchis pas, les mots sortent tout seul, à l'état brut, traduction immédiate de mes pensées. et puis c'est pas très grave s'il me croit fou, parce que je crois que raph, il l'est aussi un peu. fou. de qui, de quoi, je ne sais pas. mais je sais qu'il est fou.
(ça se voit dans ses yeux, y'a une lueur différente des autres)

et puis j'y vais jusqu'au bout, de ma tirade, je m'arrête pas, je fais pas de détour, ah non, j'y vais directement avec mes mots qui s'alignent les uns après les autres pour foncer droit dans le mur.
mais, juste avant la collision, raph me dit d'arrêter.
et c'est tout con, c'est tout bête, c'est qu'un mot, qu'un ordre, mais j'le fais.
j'arrête.
d'un seul coup y a tout qui se calme dans ma tête.

et quand il m'donne un coup d'épaule j'dis rien, j'rigole juste.
et quand il m'pique la fin de ma clope j'dis rien, j'souris juste.
et quand il m'prend par le bras j'dis rien, j'suis juste.

je sais pas si c'est parce que j'ai bu et lui non, mais ce soir, je laisse raph au commande. ce soir je lui confis ma clope mon bras et un peu ma vie, aussi.
envie de m'abandonner avec lui. de quitter ma vie avec lui.
de pas penser à ce qui va se passer après, mais à ce qui va se passer maintenant. et maintenant justement on sait plus trop. autre bar pas autre bar, mcdo, pizza, canapé ou banquette.
j'ai le cerveau embrumé et les décisions sont absentes.
alors j'hausse les épaules.
- S'tu veux, ça m'importe pas vraiment. Le mcdo est encore ouvert à c'te heure là ? Mais il est quelle heure, au fait ?
j'ricane et puis j'hausse les épaules.


oscar loque humaine, mais regarde toi, regarde toi.
regarde les autres aussi, regarde raph.
t'as pas remarqué ?? t'as pas senti quand il s'est stoppé ? lui aussi, il fonçait droit dans le mur et t'étais même pas là pour lui dire de s'arrêter.
pour l'instant t'es qu'un bon à rien.


- du coup demi-tour c'est ça ?
j'attends pas de réponse, je tire raph dans la direction opposée.
- eh, eh, j'te jure que si le mcdo est fermé tu m'feras à manger ou même sans mcdo on fait à manger t'sais comme l'truc les recettes pompettes là...
et on avance comme ça, bras dessus, bras dessous. on repasse devant le bar et je me dis merde y a trente minutes j'étais là, tout seul. et je m'imagine, là, tout seul, alcoolisé comme je suis et c'est vrai que ça fait un peu peur. alors machinalement, sans le vouloir, j'serre un peu le bras de raph.
- sérieux euuuh, merci d'être là, genre, j'sais pas ce que je ferai sinon.
bah rien justement, j'ferai rien. rien tout seul ou rien avec noé, mais rien.
le vide, le néant.
avant ça me faisait pas peur, rien.
parce qu'il y avait quand même un quelque chose, quand je faisais rien.
à l'intérieur de moi y avait mona et noé.
maintenant qu'il y a plus mona et que noé veut se barrer, moi le rien ça m'étouffe.
ça m'oppresse.

alors merci, raph, vraiment.
j'sais pas si tu te rends compte, de toute la chaleur que ta présence m'apporte.
(c'est comme un mini soleil dans mon corps)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Love ? Whatever

pseudo : Reid.
avatar : Bogdan Romanovic
crédits : BALACLAVA
messages : 189
venue : 24/04/2017

quartier habité : Quartier Est, dans un beau duplex moderne


scoumoune : 366
mésaventures : luanottooscarjadeuriel


MessageSujet: Re: enivrez vous. (raph)    Mar 2 Mai - 22:09

Y a un temps pour tout.
Et là, y a le temps pour se décider.
Le temps pour savoir ce que vous allez faire.
Le temps pour que la clope se consume jusqu’au bout. Au point de brûler les doigts et de devoir la jeter à terre. Un peu à contre-cœur. Mais, t’en fumeras d’autres dans la soirée, ça c’est certain. Oué. Mais, pour l’instant, tu préfères juste rire, un peu. Beaucoup. Là, tout contre Oscar. Lui qui parle, parle et parle. Parfois, t’as l’impression que c’est toi. Oué, qui lui donne l’envie de parler comme ça, encore et encore. Mais, tu t’en fous. Toi, ça te gêne pas qu’il parle. Non, bien au contraire. Sa voix, elle éloigne les démons. Alors, tu l’écoutes, lui fais des grimaces et lui réponds. « J’suis sûr qu’c’est ouvert, c’est ouvert tout l’temps maintenant l’mcdo ! » Oui, t’es sûr. Et puis, tu feras comme il dit. Parce que tu pourras cuisiner avant de commencer à boire. Oué. Mais, déjà…tu te demandes si c’est si bien d’aller là-bas. Enfin, vous verrez bien sur le moment.

Alors, tu te laisses tirer par son bras, le suivant docilement, regardant autour de toi les lumières qui brillent. En écoutant les rires gras et fatigués de la nuit, de l’alcool. Putain, t’as soudainement le froid glacial qui t’enchaîne. T’sais comme cette nuit-là. Frisson violent, t’as même presqu’envie de vomir. De t’enfuir. Mais, tu continues de suivre Oscar, de te faire emporter par lui. Dans un chemin que tu connais pas. Que tu sais pas où il mène. Mais, t’en a rien à foutre. Parce que lui, il te donne un peu l’impression de vivre mieux, de vivre vrai. « Toi aussi. Merci, t’sais. Pareil. » Et tu souris. Et t’as presqu’envie de pleurer. Mais, vous y êtes déjà, au McDo. Parce qu’il est en plein centre-ville alors, c’est assez vite fait d’y aller.

Et puis, t’as une drôle d’idée. Un drôle de sourire. Et, tu stoppes Oscar dans son avancée. « Attends vient par-là ! » Et tu le tires vers le drive. Parce que…t’as froid et que tu veux ton canapé. Oué, peut-être. Parce que…y a la rue qui t’a fait peur. Et que tu veux rentrer ? T’en sais rien. Tu t’pointes sur le drive. Et, on pourrait croire que t’es bourré toi aussi. Mais t’en a rien à faire. Toi, tu veux pas faire la queue dedans. Alors, t’avances là, en tirant Oscar avec toi. Jusqu’à t’arrêter devant la borne. T’façon à cette heure-là y a personne. « B’soir ! Alors, un menu best of big mac avec frites coca ! Oh et un verry parfait chocolat blanc. » Tu te tournes vers Oscar sourire aux lèvres. « On va manger chez moi, c’mieux. Tu veux quoi ? »

Parce que oué, tu veux ton canapé, la chaleur de ton appart. Son intimité ? Parce qu’Oscar, il a le droit de l’avoir, de le voir. Y a pas grand monde qui rentre là. Chez toi. Mais, t’as eu peur. T’as peur de la nuit trop noire. Alors, tu veux juste rentrer, t’affaler et ouvrir les bières qui patientent dans ton frigo. Oué, tu veux juste ça. Avec Oscar. Juste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t211-raph-noir-de-traits http://imdone.forumactif.com/t216-le-tout-trop-beau
 

enivrez vous. (raph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !
» J'ai un pseudo à la con, mais je vous prierai de ne m'en tenir grief...
» Quel a été le meilleur jeu de plateau auquel vous avez joué pendant l'année 2009-2010 ?
» quel est le meilleur deck en type 2 selon vous?
» À quelle(s) console(s) jouez-vous le plus en ce moment?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Nord
-