AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)   Dim 30 Avr - 11:31

Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant.
       

A en juger par le vent frais, cette soirée ne sera pas des plus intéressantes pour Orion. Du haut de son mètre quatre-vingt sept, le trentenaire parcourt son salon d'un regard lasse avant que ses doigts n'attrapent de nouveau sa tasse de café à moitié vide. Il a presque terminé de dîner et le voilà qui se demande déjà ce qu'il vient bien pouvoir faire de sa soirée. Un prêtre ne peut pas se rendre dans des clubs ou dans les bars, ce serait bien trop mal vu et les habitants pourraient se poser des questions sur ses véritables convictions. C'est d'un ennui. Il est calme, beaucoup trop calme. Et l'aveugle qui reste dans sa chambre comme un imbécile le met sur les nerfs.

Il tique, l'homme aux yeux bleus azurs.
Il s'énerve même, car il ne supporte pas qu'on l'ignore.
Alors qu'il essaie tant bien que mal de paraître si pur.


Secouant doucement la tête, Orion se reprend et il se lève alors de manière féline, roulant des hanches jusqu'à son évier pour y renverser le liquide brûlant qu'il n'a plus vraiment envie de terminer. Il se fiche bien de gaspiller un peu d'eau et de café. Il a connu pire. Fut un temps, il aurait tout donné pour une simple tranche de saumon et aujourd'hui, il pourrait s'en acheter de nombreux paquets à la première épicerie du coin.

L'argent rend mauvais.
La vie aussi, rend mauvais quand on y réfléchit.
Mais les Hommes, pour la plupart, ne se l'avoueront jamais.


Ses longues jambes musclés le guident doucement jusqu'à sa salle de bain, dans laquelle il attrape le flacon de parfum qu'il a commandé récemment sur un site internet très prisé. Il appuie. Deux fois. De manière lourde, près de son cou avant de humer l'air d'un air vorace. Cette odeur l’enivre. Elle lui rappelle quelqu'un, quelque chose, mais il n'arrive pas à mettre la main dessus. Sa mémoire lui joue parfois des tours. Pauvre humain perdu dans ses sombres pensées. Une fois prêt, Orion sort de sa petite maison au Sud de Porto-Vecchio dans l'unique but d'aller se balader un peu, à la lisière de la forêt.

Endroit calme et doux.
Ou peu d'humains viennent le déranger.
Car il y fait trop sombre de nuit à leur goût.


Le soleil se couche alors qu'il s'arrête doucement à l'entrée de la forêt, remarquant un garçon aux cheveux bouclés, lui semblant paumé. Ses lèvres s'étirent en un sourire narquois avant qu'il ne glisse sa capuche sur sa tête pour ne pas qu'on le reconnaisse. Les mains tremblantes du jeune homme lui font penser à un drogué. Ferait-il parti de ces petites brebis égarées, à l'esprit éméché, détruit et torturé ? « Bonsoir. » Sa voix rauque aborde une certaine confiance alors que son regard parcourt le corps du garçon d'un air intéressé. « Vous fumez ? » Sa langue glisse un instant le long de sa lèvre inférieure qu'il s'humecte avec un intérêt tout particulier avant qu'il ne sorte deux roulées de la poche de sa veste en cuir noir.

Les paumés sont plus facile à avoir. A approchés.
Car ils n'arrivent pas forcément à comprendre qu'ils ont affaire à un enfoiré.

       

       

       
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas

avatar

My body is a crap

pseudo : exogenesis.
avatar : harry styles.
crédits : bonnie.
messages : 35
venue : 24/04/2017

quartier habité : sud. pas trop loin du travail et pas trop loin des parents.


scoumoune : 64


MessageSujet: Re: Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)   Dim 30 Avr - 22:35

tu aimes te perdre dans les endroits reculés de la ville. là ou personne ne te trouveras. dans les lieux ou l'on ne viendra pas te chercher pour te demander comme tu vas. personne de connu en tous cas. pas de visage familier. pas de traits tirés par l'inquiétude constante de savoir si tu vas bien ou si c'est le bordel au fond de ton crâne. état permanant depuis que t'es sortis de l'hôpital. depuis qu'on a posé des mots sur ce trouble qui retourne ton esprit. amnésie. rien de plus. tout en moins. tes souvenirs. volés. arrachés. tu ne sais pas si un jour, tu t'en souviendras. peut-être demain. peut-être dans deux mois. peut-être dans deux ans. peut-être jamais. peu probable qu'ils t'on dit. mais on sait jamais. peut-être que tu sauras jamais ce qu'il s'est passé pendant ces six mois. ce qu'il a pu t'arriver. tes jambes te mènent la forêt de l'ospedale. tu aimes cet endroit. il te détend. il semble hors du temps et de la vie. il semble si paisible à côté de ton esprit agité. pensées pas totalement tranquilles. pensées troublées par un inconnue. une voix pas connue de ton cerveau fatigué. bonsoir. tu sursautes. tu joues avec tes doigts. mains tremblantes d'un joint fumé il y a quelques heures. tes mains dans tes poches. vous fumez ? tu fronces un peu les sourcils. tu devrais te méfier. sans doute. tu devrais. mais t'es jeune et t'es con. tu te mords légèrement la lèvre. ça m'arrive. tu lâches d'une voix presque tremblante. tu ne sais pas trop pourquoi. visage inconnu. voilé par l'ombre d'un sweat à capuche rabattu sur la tête. tu ne devrais pas. tu devrais partir. fuir. courir. n'importe ou. mais non. tu restes planté la. tes boucles couvrant à moitié, ton visage. ton corps courbé. tes épaules recroquevillées. paumé. perdu. gamin. j'veux pas d'votre pitié ou d'vos clopes parce que vous avez posé votre regard sur un mec un peu paumé. tu souffles finalement, retenant un soupir sur le bout de tes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)   Lun 1 Mai - 16:01

Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant.
       

Le paysage à Porto-Vecchio est des plus agréables. Reposant, même. C'est pourquoi, il apprécie se balader aux alentours de cette ville, et même en son centre de temps à autres. Comme en ce début de soirée, où ses pas l'ont doucement guidé jusqu'à cette petite forêt sublime, à l'odeur enivrante et aux chants d'oiseaux doux comme la crème sur un café latte. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il s'agit là de son endroit préféré au monde, mais il faut avoué qu'il s'y attaché. Un peu. Mais pas excessivement. Son regard tombe peu après son arrivé, sur un garçon aux cheveux bouclés. Longs. Tout comme ses cils sur son visage qu'il discerne un peu plus à mesure qu'il s'approche de lui. Et puis, il remarque ses tremblements.

Sûrement un drogué.
Un imbécile malheureux.
Un paumé.


Alors, l'adulte glisse sa capuche sur sa tête pour ne pas être reconnu. De toute manière, il n'y a personne aux alentours, mais il ne veut pas prendre de risque. Au pire, il n'aura qu'à dire qu'on lui a tendu un piège. Il n'aura qu'à balancer ce gamin qui semble complètement à l'ouest. L'inconnu fronce les sourcils face à sa demande. Sa voix rauque à briser le silence sans prévenir, comme un monstre surgit de sous le lit d'un enfant durant l'un de ses plus horribles cauchemars. Il n'oserait se comparer à une créature surnaturelle, mais Orion sait ô combien, il peut se montrer affreux. Effrayant. Froid. Mauvais. Et cela lui plaît énormément.

Car la peur dans leurs yeux est si troublante.
Si exaltante, qu'il ne pourrait s'en passer.
A tel point que cela le hante.


Orion s'arrête alors à quelques centimètres du garçon, un peu plus grand que lui, plus costaud également, il le surplombe de son corps, nullement effrayé par les sourcils froncés et le regard mauvais du jeune homme. Il ressemble à un chaton apeuré. Pauvre brebis égarée. Qu'il se laisse aller, qu'il laisse sa naïveté gagner. « Je ne suis pas là car j'ai pitié de vous, jeune homme. J'ai une cigarette de trop, je l'ai taxée un peu plus tôt en pensant qu'il ne m'en restait plus. Une bonne action contre une autre, voilà tout. » Il inspire doucement, glissant le joint à ses lèvres pour l'allumer à l'aide de son vieux briquet argenté, avant qu'il ne tente la roulée en direction du garçon, légèrement courbé vers l'avant. « Rien ne sert de courir, ce n'est qu'une simple entraide. Ai-je l'air si mauvais ? » Il sourit doucement, amusé alors s'éloigne légèrement pour allumer sa cigarette à la menthe, visiblement amusé par l'attitude de l'inconnu. Oh, il ne fera pas les présentations. Il désire simplement passer le temps. Et peut-être, pourquoi pas, profiter un peu de ce beau garçon, quand il sera un peu moins sur les nerfs.
       

       

       
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas

avatar

My body is a crap

pseudo : exogenesis.
avatar : harry styles.
crédits : bonnie.
messages : 35
venue : 24/04/2017

quartier habité : sud. pas trop loin du travail et pas trop loin des parents.


scoumoune : 64


MessageSujet: Re: Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)   Ven 5 Mai - 19:03

tu cherches la solitude. désespérément. t'en as besoin. te retrouver avec toi-même, chercher, arpenter ton esprit à la recherche de flash, de mots, d'instants, d'images, d'odeurs qui pourraient te permettre de te souvenir. de revivre. tu cherches la solitude et t'aimes pas être dérangé. non. tu te mords la lèvre. inconnu. à peine plus grand que toi, mais plus carré d'épaules. t'as pas besoin de te mettre contre lui pour le remarquer. tu retiens un soupir. une question presque banale. une clope qu'on te tend. quoique tu sois pas certain que cela en soit réellement une. qu'est-ce que ça change de toute manière. t'es peut-être bien agressif quand tu lui réponds. peut-être bien. mais t'as pas envie d'être gentil, d'être un chaton qui vient ronronner dans ses pattes juste parce qu'il te tend une clope. non. t'es pas comme ça. t'as plus envie de l'être. je ne suis pas là car j'ai pitié de vous, jeune homme. j'ai une cigarette de trop, je l'ai taxée un peu plus tôt en pensant qu'il ne m'en restait plus. une bonne action contre une autre, voilà tout. tube empoisonné qu'on te tend. tu prends une légère inspiration et tu le récupères. admettons. tu marmonnes dans ta barbe inexistante. rien ne sert de courir, ce n'est qu'une simple entraide. ai-je l'air si mauvais ? honnêtement ? carrément. mais les mots ne franchissent pas tes lèvres. non. tu restes droit, les sourcils légèrement froncés et la clope entre tes lèvres. tu pousses un faible soupir en inspirant la fumée. et t'es presque certain que c'est pas une cigarette. mais t'en as rien à foutre, un peu plus ça te fera pas de moins. ton corps tendu et tes nerfs à fleur de peau en ce moment. c'est pas de ta faute. ta mémoire te joue des tours et ça te donne envie de hurler. vous êtes pas obligés. tu souffles. la fumée traverse tes lèvres. j'veux dire ... mm, j'veux avoir de comptes à rendre à personne. p'être que tu cherches une excuse pour lui rendre sa merde et te barrer. mais une partie de toi est pas assez courageuse pour le faire. pourquoi vous faites ça ? la question te brûle les lèvres depuis quelque temps. tu passes une main distraite dans tes cheveux. tes épaules se détendent doucement, la clope - t'essayes encore de te persuader que s'en ai une - se consume lentement entre tes doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Belles paroles ne veulent pas dire vérité pour autant. (Léandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Que veulent dire les lettres F, E, A dans la barre Etat de la BDD ? [Résolu]
» Les Histoire paranormales
» Proverbes bidons (ou bedon comme on veut...)
» du nouveau chez ubisoft
» Un trophée bien mérité pour EA.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
porto-vecchio
 :: Ouest :: forêt de l'ospedale
-