AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 bad things (andy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Shitty family

pseudo : algophobia_
avatar : ezra (dieu) miller
crédits : andy bb chat
messages : 52
venue : 03/05/2017



les autres : x
scoumoune : 88


MessageSujet: bad things (andy)   Ven 26 Mai - 0:48

visage couleur craie. c’est un lendemain de nuit sale.
un de plus.
elles se multiplient ces temps-ci, et le quotidien n’a plus aucun sens.
il est vide et gris. aussi déprimant que les cernes qui s’allongent sans s’arrêter sous ses yeux désertés par la douceur.
putain ce que ça fait mal de vivre.
ses poings sont étroitement serrés. ses jointures blanchies par cette haine qu’il entretient à l’égare des échecs qui se multiplient et à l’égare de lui-même.
ces poings il les écrase contre le mur une première fois.
le choc est brutal.
le béton griffe.
il entend même un léger craquement d’os, la répercussion du son provoquant une musique étrangement agréable à son oreille.
il frappe de nouveau le mur ; de toute ses forces cette fois-ci.
la douleur le fait gémir et des griffures bien plus visibles jaillit un liquide rubis familier.
il pense vaguement que ça pique et mord doucement sa lèvre inférieure.
la douleur ça le détend.
bizarre le gonz.
et puis y a la fatigue qui erre au fond de ses yeux. trop rouges, trop de nuits passées à fixer le plafond sans que le sommeil ne daigne se montrer.
et puis il y a celles où maman pleure.
papa lui manque mais sans le dire. son corps la tue mais en silence.
et lui dans la chambre d’à côté y a rien qu’il puisse faire à part enfiler un sweat taché et se perdre dans la ville pour tenter de gagner des tunes encore plus sales.
rien de plus qu’un rat d’égout. sortant la nuit pour se délecter des pêchés des autres. un monstre, en somme.
mais pour la bonne cause, surement.
est-ce que c’est vrai au moins ces excuses ?
trainer au milieu des canailles pour mieux prétendre être aussi sombre qu’eux. se fondre dans l’ombre d’un malfrat pour exister un peu.
puisqu’à travers les yeux des autres lorsqu’il ne transgresse pas la loi il se sent transparent.
couleur vitre.
aussi insignifiant.
il soupire et racle encore un peu la pierre avant de se retourner pour s’asseoir au bord du trottoir.
c’est une rue assez vide et assez calme.
tant mieux d’ailleurs.
lui qui n’aime pas le bruit des voitures et l’agitation urbaine quotidienne se repaît du silence.
il tire de sa poche une cigarette isolée, froissée, bien abimée.
tout comme lui.
petite dernière d’un paquet terminé depuis longtemps et qu’il avait oublié.
sa bouche, le filtre, une flamme.
poumons brûlés pour des pensées qui s’évaporent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: bad things (andy)   Ven 26 Mai - 1:03

c'est mal. tellement mal. oh que c'est pas bien. et il est discret quand il veut andrea, foutu sur ses deux gambettes en sticks trop taillés - des aiguilles. il a le sourire, il a le sourire parce que ça joue sur son coeur, ça fait ramdam, ça fait ding putain de dong et ça fait valser ses veines à gauche à droite. l'est plus qu'un corps en ébullition qui obéit à des pulsions débiles. celle qu'il continue de malmener, c'est le vol. c'est de la daube, des saloperies qui s'achètent dans des marchés, qui se trouvent à un ou deux euros. mais faut croire que ça lui ferait mal au cul de débourser, trop à la dèche. de toute façon, à dix-neuf ans andrea, il a plus le courage de se donner bonne conscience, de se justifier devant un dieu auquel il a offert un doigt d'honneur céleste depuis une éternité. dans deux semaines, il se tire pour paname, dans deux semaines c'est bye la corse. alors. alors il en profite. il a chopé des bijoux dans une boutique marchande, pauvre nana, elle était agréable à regarder pourtant. alors il sort, tout clopin-clopant mais pas totalement - faut pas déconner, elle finira bien capter qu'il lui manque une paire de boucles d'oreilles en pierres lissées et un collier pour une duchesse au bâton bien enfoncé. faut qu'il trouve, andrea, même si y'a l'euphorie qui le fait sourire sans trop de raisons. il avance, un peu plus vite chaque seconde jusqu'à trouver une carcasse étiolée sur le bord de la route.
là.
assis. l'cul souillé par le trottoir, à se tirer une clope. sa tête, elle est cachée par une tignasse tellement noire qu'on dirait que toute la nuit entière s'est bombée sur une seule tête. haussement de sourcils. il se cale à côté de lui, oeillade rapide sans trop s'emmerder avec les présentations.
- tu permets ? nonchalant, félin qui cherche à ce qu'on s'intéresse à sa dépouille soyeuse. il chope le cancer blanc avant de tirer une taffe et de la sortir par son nez, tapotant nerveusement du pied droit. ça bouge dans sa poche, c'est lourd dans sa veste et ça le fait soupirer d'aise. désolé chéri, j't'utilise mais c'est pour la bonne cause. j'te demande pas de m'faire la cour mais juste de, hé, pas m'envoyer chier. baisse sa paire d'yeux foncés sur ses paluches. elles sont toutes rouges. pas rougies façon coup de soleil en plein été. un peu de sang. froncement de sourcils, il lui rend son trésor plein de pétrole. bah alors ? t'as maravé ou tu t'es fait maraver ? rictus qui se pointe, qui déforme ses traits. il guette, il attend que l'autre elle sorte. il veut qu'on adule son crime. il veut qu'on se souvienne d'un spectre passé aux moeurs baladeuses. il sait pas ce qu'il en fera. il les utilisera. ou peut-être qu'il pourrait lui filer ce qu'il a chouré, gage de remerciement.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

Shitty family

pseudo : algophobia_
avatar : ezra (dieu) miller
crédits : andy bb chat
messages : 52
venue : 03/05/2017



les autres : x
scoumoune : 88


MessageSujet: Re: bad things (andy)   Dim 28 Mai - 17:58

toute la fatigue du monde lui est tombée sur les épaules d’un coup aujourd’hui.
de toute manière il a l’impression d’être constamment crevé en ce moment.
les nuits sont faites d’insomnies et de dérives tandis que les journées se composent de cours insipides qui, pour l’instant, ne semblent l’amener nulle part.
puis il est las de tout, à seulement quinze ans.
gamin jeté à la mer comme une bouteille. mais sans espoirs car vide. perdu depuis le début.
c’est peut-être pour ça qu’il a fait du silence un allié. parce qu’à force d’avoir l’impression que rien ni personne ne peut l’aider…
sceller ses lèvres c’est facile. c’est si lâche. mais fermer sa gueule c’est aussi éviter qu’on lui reproche de jouer les héros tragiques. racine trop peu pour lui. l’existence aime beaucoup plus se la jouer molière avec lui. une bonne grosse comédie graveleuse.
il soupire et tire plus fort sur sa clope. comme si en aspirant la nicotine avec rage il pouvait chasser tout le négatif. comme si un bâtonnet mortifère avait plus de chances d’y arriver que ses poings contre les murs.
de lourdes barres il se dit dans sa tête embrumée par les volutes de fumée.
y a plus rien qui fait sens ces temps-ci.
alors ça l’étonne à peine quand un random gonz’ déboule en trombe d’un coin de rue. marchant aussi vite que si sa vie en dépendait, jusqu’à ce qu’il s’arrête près de lui.
il le regarde même pas distinctement. il a aperçu une silhouette puis ses yeux sont retournés balayer le sol.
jolies chaussures.
probablement.
et le voilà qui s’assoit à côté de lui comme s’ils étaient potes depuis environ 130 ans. angello ça le hérisse un peu cette familiarité. lui le chat gris qui traine toujours sur les pavés, esseulé. mais il dit rien. pour pas changer. il essaie de pas trop montrer qu’il hésite à se barrer. et d’ailleurs s’il hésite, c’est bien qu’il y a quelque-chose susceptible de le retenir.
il lui demande réthoriquement s’il peut fumer sur sa cigarette et n’attend même pas sa réponse avant de s’en emparer.
angello noie non sans peine un grognement.
c’est quoi ce type sérieusement.
il continue à parler, dans le vide. puisqu’il l’écoute pas vraiment de toute façon.
« c’est dingue ça. t’arrives et tu prends tes aises. t’es qui même ? »
les premiers mots échangés.
ils ne sont ni amers, ni agressifs. ils sont blasés et ternes. si fortement angello.
sa voix est un peu rauque de ne pas avoir parlé à qui que ce soit depuis un petit bout de temps déjà.
« j’ai maravé le mur. c’était sympa. je pense que même d’ici tu peux l’entendre rire, si tu tends l’oreille. »
il va pas mentir à un inconnu. ça servirait à quoi de toute façon ? et puis bon, il espère que le ton sardonique qu’il a employé montrera au gars qu’il est quand-même un peu sur ses gardes depuis qu’il a débarqué.
« tu fuis qui, dis ? les flics ? t’es un peu trop mignon pour un criminel, non ? »
c’est sorti sans trop qu’il ai le temps d’y réfléchir. il a pas eu le temps d’emprisonner les mots à l’intérieur de sa bouche. génial. comme si l’autre avait pas déjà suffisamment de raisons de se foutre de lui. il passe sa main dans ses cheveux, presque un peu nerveusement.
ça ne lui ressemble pas.
mais faut dire qu’entre temps il a levé les yeux. et pour la première fois depuis qu’il a posé son cul sur le trottoir il a vu autre chose qu’un corps et des chaussures. il l’a vu lui tout entier. et c’est vrai qu’il est beau. alors pourquoi se le cacher ? après tout c’est qu’un inconnu qui comme lui traine le pavé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: bad things (andy)   Dim 28 Mai - 20:42

t'es qui. t'es qui. c'est tout ce qu'il retient sur le coup et ça lui donne envie de se marrer. il le fait, andrea, il glousse pas très discrètement pour se la jouer pote de comptoir qui connaît bien l'autre, à force qu'il lui raconte sa vie. il s'attend à rien venant du garçon aux cheveux charbons, il veut juste pas qu'on le regarde lui, qu'on le suspecte de quelque chose parce que ça commence à bouger plus loin. ça fait battre son coeur trop vite, comme si on lui avait foutu une piqûre d'adrénaline directement dans la bonne zone. bien rouge. bien sanguinolente. inspiration profonde. andrea il essaie de calmer sa joie, de pas trop se prendre pour un intouchable, parce qu'une petite sortie en taule elle ferait pas plaisir surtout qu'il prendrait pour son grade. il secoue sa tête, fronce les sourcils. il dévisage un peu l'autre dont il connaît pas le nom. l'est plutôt joli à regarder. ça dégouline de noirceur par chaque pore de sa peau, comme si on lui avait foutu le poids des galères sur ses petites épaules craquelées. il doit pas peser bien lourd, ni être très crédible face à sa bande de potes quand il ouvre sa bouche. il l'imagine bien andrea, le weirdo de la classe qui fume ses clopes, enfile parfois une veste en cuir et fait tourner la tête des gonzesses - le mystère, ça attire toujours. lui il était rien quand il était à sa place, celui qu'ouvrait trop sa grande gueule et qui se prenait les prunes en pleine face. il a quoi ? dix-sept ans tout au plus ? grincement de dents.
- ah ouais, t'es un type spécial en fait. ta maman elle est au courant ? sarcasme quand ça lui saute dessus, même s'il est pas toujours très doué. andrea c'est un peu la connasse au bar qui passe toute son après-midi à se foutre de la gueule de ceux qui passent à côté. ricanement de chat satisfait, il lui colle un petit coup de coude sur le bras avant de reporter son attention sur la route. puis de nouveau sur lui, il mord sa lèvre inférieure quelques secondes. aloooors. moi j'suis vraisemblablement trop mignon et j'm'appelle andrea, enchanté mec spécial qui tape des murs.
il lui tend pas la main. ce serait trop cordial. à la place il préfère sourire de toutes ses dents, dévoiler ses chicots pas parfaites et maladroites - son père lui disait toujours qu'il avait un sourire d'idiot, il avait pas faux sur toute la ligne. il reprend la clope pour tirer une latte, de quoi profiter quand même.
- j'te rends le compliment. heu ? allez j'vais t'appeler joli coeur, t'es chou pour un thug en short. parce qu'andrea il surnomme tout ce qui bouge. il s'emmerde parfois à trouver des particularités. à bien le détailler sur les coutures visibles, y'a de ça. y'a de quoi. joli comme un coeur, cette expression dépassée qui vaut autant qu'une petite claque de mamie sur la joue. il fait pas trop chaton, ni poussin, chéri faudrait pas pousser trop loin. joli coeur ça roule sur la langue, ça lui donne une unicité.
- t'inquiètes pas, je jarte bientôt. mais - uh - t'as pas peur qu'le mur aille porter plainte pour coups et blessures ? nan parce que à ce stade, c'est du tabassage massif. enfin, vaut mieux lui qu'toi hein, on est d'accord. il chope sa main, inconscient, insouciant. il pourrait lui mettre un coup de tête s'il le voulait. il regarde l'étendue des dégâts de plus près. c'est même très con joli coeur, t'as des mains d'pianiste et tu les fous en l'air pour des briques. ah, jeunesse à perte. sans doute qu'il cause plus de lui que de l'autre. sans doute que dans le fond, y'a tout qu'est à perdre, et rien à gagner.

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: bad things (andy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

bad things (andy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Andy Whitfield est mort
» présentation Andy
» ztamp:s & mir:ror : The Internet of Things starts here
» [Dossier] Andy Seto (KOF Zillion)
» Rabbit says bizzare things -- is it possessed?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
cloud atlas
 :: Mémoires éparses
-