AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 10:57


Lukas Sorel
my level of sarcasm's gotten to a point where i don't know if i'm kidding or not.

nom ☾ sorel, matronyme hérité de ta génitrice. t’as pourtant pas grandi privé de présence paternelle ; au contraire, tes parents se sont plus quittés du jour où ils se sont rencontrés. ils aiment simplement pas s’embarrasser de toutes ces foutues formalités, alors ils se sont jamais mariés. né hors mariage, t’as porté le nom de ta mère jusqu’à ce que ton géniteur aille te reconnaître à la mairie. puis ce nom tu l’as gardé, tout comme tes frères et sœurs. ça posait de souci à personne, après tout. prénom ☾ tes parents ils voulaient t’appeler lucas, puis au final non, c’était trop commun à leur goût. alors ils ont troqué le « c » pour un « k », ça leur convenait déjà mieux, disons que ça claquait plus. et toi ça te va, même si les trois quarts du temps on orthographie mal ton prénom. âge ☾ vingt-cinq années déjà que tu foules cette terre, putain ce que le temps passe vite. un quart de siècle, ça fout le vertige quand t’y penses, pire que quand t’as quelques verres de trop dans le nez. t’es né un beau jour du mois de mai 1992, le onze, dans la ville de lyon qui t’a vue grandir. enfin j’dis un beau jour, mais p’t-être bien qu’il pleuvait des cordes. qui sait. métier ☾ moniteur de surf. à force de travail acharné, t’as su faire de ta passion ton métier, ton gagne-pain, et rien ne saurait te faire plus plaisir que de la transmettre à tes pairs. si ce n’est aller toi-même flirter avec la houle, bien évidemment. origines ☾ t’aimerais pouvoir dire que t’es issu d’un métissage, que t’es le résultat de l’un de ces cocktails complexes qui génèrent les plus beaux êtres que cette terre ait jamais portée, mais il n’en est rien. t’es qu'un petit français de pure souche, né d’un père parisien et d’une mère originaire du sud du pays. y a rien à ajouter. à porto-vecchio depuis ☾ ça fait sept ans que t’es dans les parages, depuis que, majeur et diplômé d’un joli baccalauréat, tes parents t’ont laissé filer vers le large – bon d’accord, à seulement cent soixante-dix kilomètres du continent, mais tout de même. tu t’es installé sur l’île pour apprendre à en apprivoiser les vagues, pour enfin rejoindre ta terre de cœur, à défaut d’être ta terre de sang. c’est après avoir passé un an à ajaccio que t’as décidé de migrer plus à l’est, trouvant porto-vecchio un poil moins touristique. situation émotionnelle ☾ t’as le cœur libre malgré toi, un cœur plus résigné qu’autre chose finalement, histoire de limiter la casse. orientation sexuelle ☾ t’as jamais été attiré que par les sourires charmeurs et les courbes de ces demoiselles, les cuisses girondes et les tailles marquées de ces dames. situation financière ☾ t’es pas franchement à plaindre, sans rouler sur l’or pour autant. tu viens d’un milieu modeste, et tu gagnes pas des mille et des cents, mais ça te convient comme ça – même si tu cracherais pas sur un coup de chance au loto, faut se l’avouer, faudrait être hypocrite pour prétendre que ça fait pas rêver de décrocher le gros lot. traits de caractère ☾ sociable + souriant + décontracté + taquin + fêtard + courageux + actif + persévérant + lucide + direct + intègre + bavard + râle pour pas grand chose + sarcastique + incohérent + fier + égocentrique. maintheme ☾ friendzone - norman. avatar ☾ hugo no chill clément.

karma
loi de mon univers

t'y crois ? ☾ oui et non – paye ta réponse claire. en fait, tu pars du principe que tout est question d’équilibre, c’est là ce qui régit ce monde, ce sans quoi il ne peut tourner correctement. de la même manière qu’on a besoin de sucre mais que trop en manger peut nous nuire, de la même manière que les plantes crèveraient s’il y avait que du soleil ou que de la pluie, mais qu’elles peuvent pas faire sans, tu penses que le karma existe, mais tu refuses de te laisser pourrir la vie par la menace d’un châtiment automatique pour toute faute commise. tu vas pas t’empêcher de vivre, tu vas pas t’interdire de dire ses quatre vérités à quelqu’un, aussi désagréables soient-elles, ou de pas laisser ta place à un vieux dans le bus parce que t’es fatigué, sous prétexte que t’en paieras les conséquences.
alors ouais, le karma t’y crois parce que c’est toujours plus rassurant de te dire qu’y a une raison derrière tous tes malheurs que de te dire que t’as simplement une poisse incurable, mais tu le laisses pas mener ta vie à la baguette. t’essaie d’agir au mieux, dans la mesure du possible, mais si un jour t’es de mauvais poil ben tu vas pas non plus lutter contre tes humeurs, oh. manquerait plus que ça.
échelle des emmerdes ☾ tes parents ils ont bien de la chance, ils se sont rencontrés à une soirée organisée par une amie commune et paf !, ils sont tombés amoureux. ils se sont mis ensemble pour plus se quitter, déjà trente-cinq ans qu’ils se supportent avec le sourire. mais toi, toi t’es bien plus mal loti en amour. t’sais pas pourquoi mais t’es incapable de te poser avec une fille, à chaque fois faut qu’y ait un truc qui cloche. tu tombes amoureux de la mauvaise fille, trop jeune pour toi, trop vieille donc inaccessible, cet abruti de cœur s’entiche tantôt de la copine de ton frère, tantôt de la petite sœur de ton meilleur pote qui s’empressera de t’émasculer si t’oses poser la main sur elle. t’as ce don d’être attiré que par celle qui voudra pas de toi, et ça te ferait chialer de rire si c’était à un autre que ça arrivait. quand y a moyen qu’il se passe un truc avec la fille qui te plaît, faut toujours que tu foutes tout en l’air dès les premières minutes, que ce soit à travers une remarque maladroite ou ton absence totale de talent en matière de drague. et quand par miracle il se passe quelque chose, quand la magie opère et que la jeune femme en question, probablement plus masochiste qu’autre chose, accepte de débuter un truc avec toi, ben c’est que le début des emmerdes. ça marche pas entre vous. ça marche avec personne. et vas-y que vous vous engueulez pour rien, vas-y que l’un ou l’autre fait des crises de jalousie sans raison…
en somme, t’as jamais su garder une fille près de toi plus d’un mois. enfin, si. mais non. comme tant d’autres, tu tombes trop souvent dans cet écueil bien connu des âmes en peine de ce monde, ce fléau qui ruine espoirs et fantasmes et qui fait des milliers, que dis-je, des millions de victimes tous les ans. oui messieurs dames, nous parlons bel et bien de la friendzone, fléau des temps modernes qui a su trouver son ambassadeur en ta petite personne, lukas. t’as jamais compris pourquoi ça marchait pas avec les filles. alors au lieu de continuer de te ridiculiser à travers des tentatives de flirt finalement plus malaisantes qu’autre chose, au lieu de t’obstiner sans égard pour ton ego, t’as décidé d’aborder la bête sous un autre angle. de tenter de l’apprivoiser à travers ce que tu maîtrises le mieux : sourires avenants et boutades, le combo gagnant. et c’est comme ça que t’es devenu, encore et encore, ce trop bon pote qu’on peut plus envisager autrement. « t’es trop sympa, j’veux pas gâcher ça ». des mots que t’as si souvent entendu que t’as plus d’une fois envisagé de devenir le parfait archétype du connard, paraît qu’pour séduire les filles tout peut marcher sauf être un garçon bien. mais non, c’est juste pas dans ta nature. le jour où t’enverras chier les jolies filles, les poules auront des dents – ou les cochons sauront voler, comme diraient nos chers amis anglo-saxons.
nan, sérieusement, t’as jamais trop compris d’où te venait pareille poisse en la matière. p’t-être bien que t’aurais simplement pas dû mettre un râteau à la petite amélie de la classe de cp, y a des années de ça. ah ça, si t’avais su que tu galérerais autant par la suite, t’aurais sans doute pris la peine de considérer sa proposition un peu plus sérieusement. mais karma’s a bitch, c’est bien connu, alors ce serait pas si étonnant que ça que cet acte malheureux soit à l’origine de tout. ou alors t’étais le vicomte de valmont dans une vie anté… ah, on nous dit dans l’oreillette qu’il a jamais existé, autant pour nous  ! dans tous les cas, t’as un peu lâché l’affaire aujourd’hui. les potes avant les meufs, c’est devenu ton mantra parce que t’es fatigué de toujours t’enticher de la mauvaise fille.
groupe ☾ bris’miroir, obviously.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 10:58

tu me regardes sur un autre ton.
tu sais, l'amour c'est totalement surfait. moi par exemple, j'ai jamais eu de copine, et regarde comme je suis heureux, entre deux dépressions nerveuses mineures. alors bien sûr, la sérotonine, l'endorphine, le sexe etc. nous font nous sentir bien, mais en réalité l'amour est une illusion. ça ne peut pas durer, c'est impossible.

1 ☾ t’es le troisième enfant de la fratrie. arrivé après ton frère et ta sœur, t’es resté pour quelque temps le petit dernier de la famille, jusqu’à l’arrivée de ta deuxième sœur. t’as ainsi grandi dans une grande famille, bercé par les doux cris matinaux poussés pour savoir qui aurait la salle de bain en premier, et ayant recyclé les fringues de ton aîné lorsqu’elles étaient trop petites pour lui – et même certains vêtements de ta grande sœur, un détail embarrassant immortalisé sur certains clichés qui, tu l’espères, resteront pour toujours prisonniers de l’album photo familial. mais ça te convient ainsi – la fratrie, pas les pulls un poil trop efféminés à ton goût que tu t’es retrouvé forcé de porter à l’âge de cinq ans, encore trop jeune pour imposer ton avis. tu t’es souvent dit que tu te serais sacrément fait chier si t’avais été tout seul avec tes géniteurs, puis même si tu répètes à ta petite sœur, à chaque fois que tu la vois, que la vie était bien mieux avant sa naissance, ça t’arrange bien qu’elle soit là. tu supportes tellement pas d’être dernier, où que ce soit, que t’aurais probablement pas pu te résigner à demeurer le p’tit dernier de la famille. 2 ☾ t’as eu une enfance tout ce qu’il y a de plus banale, et il en va de même avec ton adolescence. de temps à autre le décès d’un ancêtre que t’avais croisé deux fois à tout casser, parfois un bras brisé à cause de ton caractère un peu trop casse-cou. élève moyen, t’as jamais trop taffé, juste assez pour te maintenir un point ou deux au-dessus de la moyenne pour pas trop décevoir papa et maman, sans jamais faire de tes devoirs une priorité pour autant. t’étais pas populaire, t’étais pas un bizut non plus. t’as bien eu deux-trois copines au lycée, mais les choses commençaient déjà à devenir compliquées pour toi à cette époque. le petit français de base en soi, ni victimisé par la vie, ni touché par la grâce de dieu. 3 ☾ tous les ans, l’été, tes parents prenaient trois semaines de vacances, vacances dont ils profitaient pour descendre dans le sud du pays – c’était d’ailleurs un de ces bordels pour vous caser tous les quatre dans la bagnole… c’était soit le pays basque, soit la corse. l’océan ou la mer. très tôt, t’as développé une préférence pour l’île méditerranéenne ; sans doute était-ce son isolement vis-à-vis du continent, le fait qu’il faille obligatoirement emprunter un bateau pour s’y rendre, qui lui conféraient la dimension vacancière, presque exotique, qui a su te séduire. inutile de préciser que certains étés étaient meilleurs que d’autres, à tes yeux. mais que ce soit au pays basque ou en corse, les étendues d’eau salée qui t’avaient toujours attiré ont fait naître en toi un nouvel amour. l’amour de la glisse, des sensations fortes, du plaisir stupide que t’éprouves à boire la tasse et à avoir de la flotte iodée plein les yeux. simple planche qui devient rapidement ta meilleure amie, discipline sportive répondant au doux nom de « surf » qui se fait ta passion. mais bien vite les vacances touchent à leur fin et te voilà de nouveau propulsé à lyon, bien loin de la mer. trop loin de la mer. désormais, c’est la perspective de quelques semaines d’été occupées à apprivoiser la mer qui te hante, obsédant ton esprit adolescent pour t’aider à surmonter les monotones journées de cours qui constituent ton quotidien. 4 ☾ une fois ton bac en poche, avec une mention « assez bien » obtenue ras du cul, comme on dit dans le milieu, t’as enfin pu concrétiser un projet qui te tenait à cœur depuis longtemps et dont tu n’as su démordre. devenir moniteur de surf t’apparaissait comme étant une évidence – quoi de mieux qu’allier passion et travail ? seulement, il te fallait un sacré bon niveau que tu n’avais pas – eh oui, ce n’étaient pas quelques semaines annuelles passées sur la planche qui allaient te conférer les clés nécessaires à l’enseignement de la discipline. alors t’as pris un petit bateau, direction la corse, terre si chère à ton cœur où t’as enfin pu établir tes quartiers. pendant trois ans, tu t’es entraîné tous les jours ou presque, tu t’es même inscrit en club pour pouvoir te mesurer à des adversaires. et pendant les jours où le temps était trop mauvais ou durant ton temps libre, t’as bossé une licence de lettres, ta bouée de secours au cas où les choses ne se passeraient pas comme prévu – licence que t’as eu ras du cul elle aussi, parce que c’était loin d’être ta priorité. au début, le surf, c’était pas facile pour toi. t’étais pas si bon que ça, et tu perdais compétition sur compétition – défaites insupportables pour toi. mais t’étais avant tout passionné, et à force de cette persévérance qui te caractérise si bien, t’as su progresser, devenir excellent et mettre au tapis ceux qui te battaient au début. un an de formation officielle pour acquérir les qualités nécessaires à l’enseignement que n’avait su t’apporter la pratique pure et dure, et voilà que tu pouvais enseigner le surf. cela fait désormais trois ans que tu exerces le métier de moniteur, initiant de nombreux touristes et autres locaux à ce que tu considères comme étant le plus beau sport au monde. 5 ☾ quand t’étais plus jeune, ta petite sœur se faisait souvent embêter à l’école, mais fallait toujours que t’envoies ton grand frère pour la défendre parce que bon, on va arrêter de se voiler la face deux minutes, t’étais pas bien intimidant avec ta mèche presque blonde et ton p’tit corps de lâche. puis un jour ça t’a soulé de toujours devoir compter sur ton aîné, alors t’as décidé de te mettre à la boxe, même si ta mère était pas très chaude – elle voulait pas qu’on égratigne le visage de son précieux garçon, m’voyez ? t’avais dix-sept ans, t’as décidé d’ignorer l’avis parental et t’as foncé. t’es rentré du premier cours le nez défoncé, y a dû y avoir un souci de compréhension quelque part parce que tu t’ai pris une patate en pleine poire sans raison apparente. t’as écopé d’un nez cassé, rien de grave, t’en as juste gardé une vilaine bosse que t’avais pas avant. mais tu t’es pas démonté, dans cette fièvre purement adolescente qu’était la tienne tu t’es accroché, tu voulais devenir un homme, un vrai. puis voilà un sport que tu pouvais pratiquer à lyon, en attendant de pouvoir gagner la mer. tu t’en ai pris d’autres, des coups, mais t’en as asséné des tas aussi, et patience et pratique faisant toujours bon ménage, t’as fini par acquérir un bon niveau. aujourd’hui t’as pas arrêté la boxe, t’en fais toujours une fois par semaine, ça t’permet de t’défouler un coup quand t’as eu une semaine particulièrement relou. 6 ☾ si t’es un homme d’action, t’as aussi ce côté plus paisible, ce côté presque romantique qui subsiste en toi. mais attention, pas romantique dans le sens « boum boum mon cœur chavire, venez ici ma mie que je vous conte fleurette ». non, non. romantique qui rime plus pour toi avec une certaine forme d’émotion, de rêverie, presque d’idéalisme, parce que même les plus sportifs d’entre nous ont besoin de se poser un peu de temps à autre, se ressourcer. et toi c’est par les livres que tu te ressources, la beauté des mots, le réconfort de l’imaginaire. t’aimes prendre un peu de temps pour toi et t’installer confortablement, un bouquin dans une main et de la bouffe à bouloter dans l’autre. y a même cette énorme étagère qui trône dans ton salon et qui, aussi imposante soit-elle, croule sous les bouquins. bouquins aux pages bien souvent jaunies et aux bords cornés, bouquins que t’achètes chez des bouquinistes pour pas cher, bouquins de seconde main. t’aimes bien les trucs d’occasion, en fait, les trucs qui ont vécu, qui existaient avant toi, qui ont un passé, une histoire qui se voit rien qu’à leur gueule. alors ouais tu lis, tu dévores les bouquins depuis toujours, puis tu veux pas incarner ce cliché du sportif écervelé, parce qu’après tout le cerveau est un muscle qui s’exerce aussi bien que tous les autres. 7 ☾ c’est pas être fragile que de cuisiner, okay ? quand t’étais en pleine crise d’ado, tu répétais à qui voulait bien l’entendre que de toute façon, tu te tirerais de cette maison le jour de tes dix-huit ans. bon, dans les faits ça s’est pas vraiment passé comme ça, même majeur il te fallait encore attendre deux mois avant de passer le bac, donc t’as honoré ta famille de ta présence un peu plus longtemps que prévu. mais pas trop. toujours est-il qu’à force d’entendre ça, ta mère a flippé et s’est mise en tête de t’apprendre à cuisiner, parce que bon, c’était bien marrant ces histoires mais elle voulait pas que sa tendre progéniture meure de faim une fois livrée à elle-même. alors t’as appris, en rechignant au début, puis toujours en rechignant, même si tu t’es aperçu avec le temps que finalement, ben c’était plutôt cool la cuisine. mais ça, jamais tu lui avoueras, faut pas déconner non plus, depuis quand on reconnaît que ses parents font du bon boulot ? pourtant aujourd’hui tu cuisines avec plaisir, c’est ton petit moment de détente après une journée éreintante, puis faut reconnaître que c’est toujours plus agréable de manger un bon petit plat fait maison que de bouffer conserves sur conserves. et plus sain, aussi. ta mère aime bien dire que t’es bon à marier, et vu ta chance en amour, toi ça te fait bien marrer. jaune. 8 ☾ pantoufle. t’as toujours voulu un chien ; petit, t’avais beau harceler tes parents pour obtenir l’animal de tes rêves, revenant à la charge tous les jours en espérant les avoir à l’usure, ils ont jamais cédé. ils avaient déjà quatre gosses à gérer, s’ils devaient en plus s’occuper d’une tornade sur pattes, ils ne voyaient pas comment ils allaient s’en sortir. t’as donc dû attendre. t’es devenu majeur, t’as quitté la demeure familiale et ses règles – parmi lesquelles « ne pas ramener de compagnon poilu, et non on ne parle pas de ton pote à la pilosité plus que déconcertante » - mais même là, même à des kilomètres de ta maison d’enfance, t’as encore attendu. pas par obligation cette fois-ci, mais par choix. même si ce rêve d’avoir un camarade canin ne t’avait jamais vraiment quitté, t’as préféré prendre le temps de reconsidérer ce désir, histoire d’être bien sûr de ta décision avant de prendre pareille responsabilité. et puis t’as fait le grand saut. y a quatre ans, t’es entré dans un refuge du coin et t’en es ressorti avec pantoufle. c’tait pas un chien de pure race, paraît même qu’il trouvait ses origines chez le grand bouvier suisse, le border collie, le colley et le labrador – t’as jamais capté comment avait fait le soigneur pour deviner tout ça simplement en inspectant ton nouveau pote sous toutes les coutures. il représentait finalement ce grand cocktail génétique que t’aurais tant aimé incarner. c’tait pas non plus un chiot tout beau tout neuf, ça faisait déjà deux ans qu’il avait vu le jour, puis il avait un nom de merde, on va pas se mentir, mais on t’a dit que c’était pas bon de renommer un chien, alors « pantoufle » il était, « pantoufle » il est resté. paraît qu’on l’avait trouvé au bord d’une route, crasseux et affamé. pauvre bête brisée par la vie, qui n’avait rien demandé à personne, rien fait pour en arriver là. ou p’t-être bien qu’elle avait un mauvais karma, elle aussi. bestiole en mal d’amour, comme toi finalement. c’est p’t-être ça qui t’a séduit, ça et le sentiment réconfortant de faire une bonne action, de sauver un pauv’ clebs abandonné par ses maîtres, de tirer une âme des refuges surpeuplés plutôt que de faire le choix d’aller adopter un bébé chien chez un éleveur spécialisé. c’était pas bien facile au début, il était très méfiant, mais vous avez fini par vous apprivoiser l’un l’autre et vous vous kiffez aujourd’hui tellement qu’il chiale si tu le laisses une heure tout seul. c’est finalement avec lui que t’entretiens ta seule relation durable – et y a rien de malsain derrière ça, chill out my fren. 9 ☾ t’aimes pas les clichés mais fallait bien que tu tombes dans l’un d’entre eux à un moment de ta vie, et c’est le cliché du surfeur tatoué que t’as choisi. alors ouais, pour fêter tes vingt ans t’as décidé de te faire encrer l’épaule. un premier tatouage auquel est venu s’ajouter un second, bien plus tard, finalement, puisque tu l’as fait l’hiver passé, histoire qu’il ne t’embête pas au retour des beaux jours. un dessin à l’intérieur de ton avant-bras, cette fois-ci. deux tatouages tous deux situés du côté droit de ton corps, ni trop discrets ni trop imposants. toujours cette fameuse question de juste milieu si chère à tes yeux.

derrière l'écran
toi, là

pseudo/prénom ☾ vous pouvez m’appeler ada. présence ☾ tous les jours normalement, maintenant que je suis en vacances. :eze: t'aimes quoi toi dans la vie ? ☾ oulà, beaucoup de choses. déjà écrire, qu'est-ce que je foutrais ici sinon, je vous le demande. j'adore aussi écouter de la musique (twenty one pilots, les 5sos, nekfeu dans une moindre mesure, les musiques d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais que je connais même si j'ai moins de vingt ans et que j'assume absolument pas d'écouter.), comater devant des séries, les films avec dicaprio, les films de pedro almodovar et de xavier dolan, aussi, dormir, m'épancher sur des conneries pseudo-philosophiques. oh, et l'émission "quotidien". j'aurais presque oublié, nan mais j'vous jure. où va le monde ?découvert le forum grâce à ☾ bazzart. je pense que ☾ beaucoup de choses eheh, ça va être le moment racontage de life, so si tu veux passer à la prochaine question fais donc, je t'en voudrais pas. t'es encore là ? bon. *lancer le générique de père castor* ça fait un mois que le fo existe, mais ça fait également un mois que je vous stalk presque religieusement. pour tout vous dire, je suis le projet depuis qu'il a été posté sur bazzart. et dès l'instant où je l'ai lu, j'me suis dit "mais wow, c'est carrément trop cool comme concept, on va pouvoir foutre la merde dans la vie de nos persos tant qu'on veut !" (c'est mon côté sadique qui ressort, ça). et je savais que je devrais vous rejoindre à un moment ou à un autre, même si je m'étais jurée de me limiter à un seul fo désormais (volonté en carton-pâte bijour... Arrow). puis le fo a ouvert. je suis tombée en amour sur le design, j'étais séduite de a à z puis j'vous voyais échanger sur les fiches des uns et des autres et j'me disais que vous aviez l'air trop doux bordel et je voulais trop vous rejoindre. :kyu: mais j'avais mes partiels quelques semaines plus tard et j'avais rien glandé du semestre et comme je voulais pas repiquer mon année ben j'ai bâillonné mon inspi', j'ai rassemblé le peu de volonté que j'ai à ma disposition et je me suis forcée à attendre. j'ai passé mes dernières épreuves ce matin-même et me voilà enfin, j'suis juste trop contente d'être enfin parmi vous. voilà. j'ai fini. je me tais. j'sais j'suis bavarde. en vrai on s'en fout de tout ça mais j'sais pas pourquoi je tenais à ce que vous le sachiez. maintenant je m'arrête pour de bon. un dernier mot ? ☾ les pingouins c'est le bien (eh ouais ça rime maggle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

My body is a crap

pseudo : djesus getnaked. swann.
avatar : ben fucking mendelsohn.
crédits : kinjiki. anaëlle. tumblr. lost river.
messages : 728
venue : 25/04/2017

quartier habité : loft new-yorkais dans l'ouest. ou au bar du hit me daddy. toutefois tu squattes un peu partout et nulle part à la fois.


bénédiction : t'es tombé dans une concession fraîchement creusée, alors que tu arpentais un cimetière la nuit. on ne dira pas ce que tu voulais y faire.
scoumoune : 548
mésaventures : ezekieljuandolorèsottoraphaëlluciojadeloumamehaninoaalucard ☾ chiara ☾ hit me daddy ☾ non pas toi because j'ai vraiment plus de place ☾ fermé pour le moment.

terminés

lou

abandonnés

isaacmaxime

(MDRRRR j'ai trop de rps jomeurs help.)


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 11:48

po§(§tèyuoipl
WAIIIIIIT. WHAAAAAAAT ?
J'AI PAS ENCORE LU TA FICHE
MAIS
HUGO BLOODY CLÉMENT.
:shook: :icant:

JE…
CETTE AUDACE.
CE BON GOÛT.
PUTAIN JE T'AIME DÉJÀ TOI :bz: .

bienvenue :nino: .
et maintenant je m'en vais lire ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t92-tu-as-un-cul-plus-rafraichissant-qu-une-pasteque-en-ete-little-luan http://imdone.forumactif.com/t109-tear-my-yellow-dress-little-luan

avatar

Shitty family

pseudo : kinjiki ☾
avatar : min yoongi.
crédits : hocus pocus laperf.
messages : 699
venue : 12/04/2017

quartier habité : toujours plus au nord, quartier populaire.


les autres : adam navarro.
scoumoune : 825
mésaventures : en cours /
(1) tetra / (1) ezekiel-sama / (1) maja / (1) dolorès / (1) manuele / (1) felice / (1) angello / (1) nino

terminés /
(1) otto


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 14:46

ME TUEZ PAS. JE CONNAIS PAS CE MONSIEUR.
MAIS PTN. QU'IL EST CHARMANT, SON SOURIRE REMPLACE LE SOLEIL. :shook:
EN PLUS. FICHE FINIE ?? WHAT. JTPAPRETE. :kawaii: BIENVENUE MON ENFANT, TU ES DOUX COMME LA ROSEE DU MATIN - ET FAUDRAIT QUE J'ARRETE DE GUEULER. :omgg:
et tes commentaires,
c'est
trop
de
l'amour.
je fonds de décèditude. :blewd: :nino:
sankyou honey, j'repasse très vite pour te valider ou te botter tes petites fesses roses. :hi:

_________________

grande finale ✰ devant qui ? pour combien de temps ? où y'a-t-il écrit contrat for ever ? à qui appartenons-nous ? je suis à toi, tu es à moi, je t'appartiens, tu m'appartiens, mais on est où là ? on est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t13-bitch-say-what-andrea http://imdone.forumactif.com/t39-tweedle-dumb-andrea

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 15:21

@Luan Wolf Maaais ton message m'a fait trop plaisir, c'est quoi toute cette gentillesse ??? J'tais po prête moi. :neuh: Sinon I know le charme d'Hugo, ça fait deux mois qu'il me fait les yeux doux tous les soirs à la télé, j'étais obligée de le jouer (parce que je suis faible, mais chut). Bwef, merci beaucoup à toi et moi aussi je t'aime déjà. :hi:

@Andrea Serra SI ON VA TE TUER, TU MÉRITES LE BÛCHER MÊME. Pardon. Nan, en vrai j'peux pas te blâmer parce que même moi je le connaissais pas y a quelques mois. Et oui, ça fait plusieurs semaines déjà que ma fiche attend bien au chaud d'être postée eheh. :bril: J'manquais juste de temps. Et merci bcp bcp à toi t'es un amour, mes commentaires c'était que de la sincérité pure wsh, j'trouve qu'on a tendance à trop pointer du doigt ce qui va pas, alors que les choses positives méritent d'être dites elles aussi. Alors pourquoi se priver ?

(Comme j'm'en doutais vous êtes des douceurs, je fonds.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

My body is a crap

pseudo : djesus getnaked. swann.
avatar : ben fucking mendelsohn.
crédits : kinjiki. anaëlle. tumblr. lost river.
messages : 728
venue : 25/04/2017

quartier habité : loft new-yorkais dans l'ouest. ou au bar du hit me daddy. toutefois tu squattes un peu partout et nulle part à la fois.


bénédiction : t'es tombé dans une concession fraîchement creusée, alors que tu arpentais un cimetière la nuit. on ne dira pas ce que tu voulais y faire.
scoumoune : 548
mésaventures : ezekieljuandolorèsottoraphaëlluciojadeloumamehaninoaalucard ☾ chiara ☾ hit me daddy ☾ non pas toi because j'ai vraiment plus de place ☾ fermé pour le moment.

terminés

lou

abandonnés

isaacmaxime

(MDRRRR j'ai trop de rps jomeurs help.)


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 20:33

j'suis gentil pour mieux t'attraper dans mes griffes et te manger après :russe: . mais chut. faut pas dire.
MAIS QUOTIDIEN C'EST TROP LA VIE EN VRAI. j'préfère martin weill - tmtc, bartheill itout -, mais hugo il claque sa mère (jsp si tu as vu l'émission où le fillonniste veut le bifler :mdr:). non mais ptn j'avoue tu gères trop sa mère quoi . ton avatar il est trop beau en plus.
puis j'avoue ta fiche elle déchire. ton personnage il envoie grave du lourd. j'aime trop :omg: .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t92-tu-as-un-cul-plus-rafraichissant-qu-une-pasteque-en-ete-little-luan http://imdone.forumactif.com/t109-tear-my-yellow-dress-little-luan

avatar

Love ? Whatever

pseudo : ashtoons, alicia/lili
avatar : jenna louise coleman
crédits : kawaiinekoj (avatar)
messages : 376
venue : 12/04/2017

quartier habité : quartier sud, une petite maison avec jardin.


scoumoune : 582
mésaventures : antone × otto × maja × toi


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Sam 20 Mai - 21:40

wow, ça va vite ici.
j'ai pas encore eu le temps de te lire, sauf ton petit roman dans la partie pour toi. :mdr: j'admire tellement ta volonté et j'espère que t'as réussi tes examens, tout de même.
bon, j'connais pas non plus ce bonhomme. mais il a une bonne gueule, on en mangerait. :chou:
BIENVENUE.
n'hésite pas si t'as besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Dim 21 Mai - 21:29

@Luan Wolf J'me doutais bien qu'devait y avoir une couille dans le potage, tant de gentillesse c'était louche. :hm:
MAIS JE SAIS JE L'AIME D'AMOUR TOUTE CETTE EQUIPE PUIS REGARDER CETTE EMISSION ME FAIT ME SENTIR INTELLIGENTE DONC C'COOL. Ouiii l'émission avec le fillonniste, c'était des barres ça (le pire c'est qu'il est revenu dans la spéciale post-présidentielle, plus caliente que jamais. :purr:). Puis merci merci pour tous ces petits compliments, ça fait grave zizir. :bril: (mais calme-toi quand même, je risquerais de prendre la grosse tête et crois-moi, vous aimeriez pas voir ça. :chica:)

@Luisa Santoni Ça va toujours vite avec moi. :purr: (c'même pas vrai en plus, juste que je poste jamais mes fiches avant d'avoir tout rédigé.) Merci beaucoup à toi, j'espère aussi écoute, seuls l'avenir et la clémence des profs qui vont me corriger me le diront.
Azy moi aussi je veux manger du Hugo Clément, on s'installe une petite table et on s'organise tout ça ? Merci beaucoup en tout cas, j'vous aime déjà.


Dernière édition par Lukas Sorel le Lun 22 Mai - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

Love ? Whatever

pseudo : shalimar.
avatar : cillian fucking murphy.
crédits : kawaiinekoj(av) neondemon (sign).
messages : 596
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier nord, dans un appartement sous les toits à quelques pas du paradis en fermant les yeux.


les autres : alexis la geek sexy.
scoumoune : 39
mésaventures : andrea ( terminé ) léandre hakim luan raphaël luisa angello † dolores + mame.


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Dim 21 Mai - 21:40

mon compagnon de galère, toi aussi t'as choisi le "bon" prénom.
et dat pavé, wow, c'est impressionnant, j'm'incline, j'ai pas encore tout lu mais j'ai déjà envie de prendre des cours de surf. :shook:
(je connaissais pas le vava non plus mais cute af omg).
bienvenue dans le coin lukasquette. :kokoro:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t43-noir-desir-otto http://imdone.forumactif.com/t61-despair-hangover-ecstasy-otto

avatar

Shitty family

pseudo : aeternalis, anna
avatar : cricri waltz
crédits : shaktibooty
messages : 244
venue : 24/04/2017

quartier habité : le nord, dans un petit appart pleins de cactus qui sent trop fort le café.


scoumoune : 352
mésaventures : alucard - manuele - luan - andycandy en réserve


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Dim 21 Mai - 22:16


tomber pour mieux se relever
validation dans les formes

Déjà, bienvenue officiellement Lukasos :blbl:
Puis, que dire ? Ton petit chat, il sent bon la fraîcheur, les embruns et le sable entre les orteils. En plus, avec une face pareille, je comprends pas comment on peut lui résister, on a envie de lui tirer les joues h36 :red: En tout cas, je te valide avec plaisir, c'était très agréable à lire :bril:


Bravo, bravo t'as géré ton coup et bon sang c'est que le début de tes aventures. Faut dire qu'à Porto-Vecchio y'en a des saloperies qui traînent - et faut pas croire, la poisse épargne personne, même pas ta souris qui traîne dans sa cage. Avant de te lancer, faudra faire deux-trois et arrête de serrer les fesses, c'est pas si chiant que ça - un peu, mais genre niveau 1 sur l'échelle de l'emmerditude. :blob:
☾ les recensements
☾ ta fiche de liens et de rps
☾ tes scénarios ou pré-liens
Et nous te remercions pour ton sens du sacrifice, que la chance soit avec toi. :fab: :wee: :yo:

_________________

et en une fraction de seconde, tout s'écroule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t53-lulu-une-sieste-et-apres-je-dors http://imdone.forumactif.com/t129-lulu-le-terreau-des-reves-a-venir

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Lun 22 Mai - 1:43

@Otto Aloisi J'pensais pas que ce serait si dur de trouver un surnom à "Lukas" wsh. :kyu:
Tu vas vite te rendre compte que les pavés c'est ma spécialité, au grand damn de mes partenaires de rp. :chou:
Merci en tout cas Ottoroute.

@Lucio Morelli Du coup je te remercie officiellement hein, autant faire les choses bien ! :wee: Merci mille fois pour toutes ces petites douceurs, t'es une crème toi. :blush:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

Money, money, nope

pseudo : rex corvus (maïlys)
avatar : the internet's bf, oscar isaac
crédits : morsmordre (i) sheepirl (s)
messages : 235
venue : 24/04/2017

quartier habité : quartier est, dans un ancien entrepôt aménagé en loft. spacieux, lumineux et à deux pas de son atelier.


scoumoune : 415
mésaventures : luanalucardlibresappho & alucard ✎ open


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Lun 22 Mai - 7:08

BIENVENUE EN RETARD  :rip: :rip:
SACHE QUE T'ES TRÈS TRÈS DOUX
je sais absolument pas qui est ton avatar mais il a l'air trop adorable avec son p'tit sourire et sa p'tite gueule puis j'aime trop découvrir de nouvelles têtes ça change olala
le métier, parfait pour porto et pour la saison aussi :perv: :perv: t'arrives pile au bon moment
quand j'ai lu le "ma fren" dans la partie histoire j'me suis dit 
"ohohoh
mais dis donc
cette personne fait forcément partie de la clique"  :hi:
BREF
très joli plume, perso qui promet d'être méga cool (et DOUX)
ENCORE BIENVENUE ICI   :zappy:

oh et le titre j'adhère 
PUIS CASSEURS FLOWTERS EN SIGNATURE
TU VEUX MTUER
SZDFVEBRNG 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t64-le-virtuose-pas-tres-vertueux-juan http://imdone.forumactif.com/t95-les-miserables-juan

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Lun 22 Mai - 23:47

@Juan Góngora MAIS T'ES TOUT CHOUPI TOI, MERCI BCP ! :wee:
Personne le connaît le p'tiot, mais j'vous en blâme pas, j'm'en doutais bien en mettant les pieds ici avec cette face. :eze:
Ooooooh mais toi aussi tu fais partie de la clique ?? :wee: J'espérais bien que quelqu'un remarque ce p'tit indice eheh, Tyler & Josh c'est bae.
Merci pour tous ces gentils mots écoute, ça m'touche, tu m'ferais presque rougir. :omgg:
(Ikr Casseurs Flowteurs c'pas bae mais presque, obligée de les caser quelque part eux aussi. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes

avatar

Love ? Whatever

pseudo : Leyahantis.
avatar : Frida Gustavsson.
crédits : class whore.
messages : 102
venue : 25/04/2017

quartier habité : Est, dans un joli petit loft lumineux, rempli de souvenirs de voyages et de plantes en tout genre.


scoumoune : 163
mésaventures :
LuanEzekielDolorès
MajaLuan


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Mar 23 Mai - 12:45

J'me suis dit "tiens, je vais faire un tour du côté des nouveaux pour leur souhaiter la bienvenue". ET LA. :icant:

Voilà que je tombe sur la gueule de Hugo (dont j'ai rêvé cette nuit, sans rire en plus.) alors alors alors : je pose mon like. J'me disais bien que je pouvais pas être la seule à voir en lui un sunshine. Je suis fan, voilà. En plus, une belle gueule alliée à une plume sympa, c'est toujours beau.

ALORS BIENVENUE LUKAS ! :fire:

Ps : nos deux loustics ont tout pleins de points communs, prépares-toi à ce que je te impose quémande un lien. :chou:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t80-j-peux-pas-j-ai-road-trip http://imdone.forumactif.com/t93-les-cliches-qui-ne-quittent-pas-ma-valise

avatar

We are in trouble

pseudo : ada.
avatar : Hugo no chill Clément.
crédits : moi-même pour le vava, tumblr pour les gifs.
messages : 28
venue : 20/05/2017

quartier habité : quartier Sud.


scoumoune : 43
mésaventures : noa


MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   Mar 23 Mai - 14:25

@Lou Rosebury Ça me rassure d'apprendre que je suis pas la seule à rêver de ce chaton. Arrow Nan mais sérieusement, j'pouvais pas ne pas le jouer. Genre. Il est trop choupi. Trop doux. Puis that sass dont il fait preuve parfois, il est au-dessus de tout. :kyu: Bwef. J'me disperse, sorry.
Merci beaucoup du coup, t'es une douceur toi. :eze:
(Impose Quémande-moi donc c'que tu veux mon chou. :ole:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imdone.forumactif.com/t364-t-iras-jamais-nulle-part-si-tu-traines-avec-ce-type-la-lukas http://imdone.forumactif.com/t382-lukasos-les-defis-s-presentent-a-toi-pour-qu-tu-tentes


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là. (Lukas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Perdue au milieu de nulle part. Que rêver de mieux?
» GS paralysie ?
» Le topic des Mangas
» † Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide.
» [Vidéo] Hero-Factory Gamme Breakout
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chienne de vie :: 
l'oeil du cyclone
 :: face de ravage :: in
-